Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
Tommy Searle veut faire mieux en 2017 – Mx2k

Tommy Searle veut faire mieux en 2017

tommy-searle

Crossman britannique le plus en réussite depuis le début du siècle, Tommy Searle a vécu en 2016 comme une sorte de résurrection. Vice-champion du monde MX2 à trois reprises, l’Anglais a enfin été épargné par les blessures lors de la saison qui s’achève, ce qui ne lui était plus arrivé depuis si longtemps… De plus il a été sacré champion de Grande Bretagne avec le Dixon Racing Team Kawasaki.

A 26 ans Searle a enfin retrouvé quelques motifs de satisfaction cette année ! Toujours sous contrat avec le DRT en 2017 même s’il a été contacté par pas mal d’autres formations (qui tout à coup se sont souvenues de lui !), il attend énormément de la prochaine échéance, après s’être enfin débarrassé de tous ces problèmes physiques à répétition qui avaient hélas saboté plusieurs saisons successives et notamment une, en 2015, dont il attendait beaucoup, ayant retrouvé cette équipe Red Bull KTM avec laquelle il avait connu tant de bons souvenirs à l’époque du MX2… Mais, à cause de blessures intempestives une fois de plus, l’expérience a tourné court et finalement, il y a un an, Tommy Searle trouvait refuge chez Steve Dixon. Ainsi, au guidon de KXF 450 jouissant d’un soutien mesuré de Kawasaki Europe, le n°100 a su retrouver la pleine possession de ses moyens physiques, un bonne pointe de vitesse et par conséquent la confiance et finalement quelques bons résultats, dont en particulier un titre au plan national (Maxxis British Champion 2016).

S’il n’a pas toujours su concrétiser en MXGP (souvent dans le top-5 aux essais chrono, par exemple), ne terminant que douzième au classement final du championnat (sans un seul podium, ni même un top-5, juste dix-sept top-ten, dont trois places de sixième), soit un bilan très en-deçà de ses possibilités (la faute à pas mal de soucis techniques autant qu’à des erreurs typiques d’un pilote en manque d’assurance), Searle a cependant démontré de belles dispositions. Et, forcément, il veut absolument faire mieux l’an prochain, lors de ce qui sera sa cinquième saison en catégorie reine. C’est à dire rouler plus régulièrement aux avant-postes et surtout retrouver les podiums !  

« 2016 a trop ressemblé à des montagnes russes, avec des hauts et des bas. J’ai signé quelques belles courses, mais j’ai trop souvent loupé mes départs, ce qui m’a forcé à me débattre au milieu du peloton alors que j’avais la vitesse pour faire bien mieux… Je dois à tout prix régler ce problème de mise en train en vue de 2017 et il va falloir encore travailler ce point précis, même si l’on y a déjà consacré pas mal de temps avec le team. On en rigole tous ensemble, d’ailleurs, c’est tout dire ! Bon, en gros, j’ai réalisé une saison plutôt correcte – sans blessure et c’est le principal ! – mais je ne veux surtout pas revivre la même l’an prochain : je tiens à m’améliorer, à passer à l’échelon supérieur et à batailler à coup sûr aux avant-postes tous les week-ends ! ».

On ne sait encore si Searle et son équipe le Dixon Racing Team obtiendront davantage de soutien de la part de Kawasaki Europe l’année prochaine. Mais il semble que cela puisse être le cas, comme le laisse entendre l’appel du constructeur japonais au Britannique et à son coéquipier le Russe Vsevolod Brylyakov à l’occasion de la SMX Riders’ Cup le week-end dernier…

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password