Deuxième « balle de match » pour Tim Gajser à Charlotte

tim-gajser-assen

Arrivé à Assen avec 99 points d’avance sur Antonio Cairoli, son suivant « immédiat » au classement du championnat MXGP, Tim Gajser avait de bonnes chances d’être sacré au soir du seizième round (sur dix-huit) disputé aux Pays-Bas… Il n’en fut rien. Seconde balle de match à Charlotte ce samedi !

L’avant-dernière épreuve de la campagne 2016 ce samedi à Charlotte va offrir à Tim Gajser une seconde chance. Le jeune pilote du team Gariboldi Racing va avoir à nouveau la possibilité d’en terminer et de réaliser un double exploit : non seulement il peut décrocher le titre en catégorie reine dès son premier essai, être couronné en tant que rookie comme l’ont été avant lui Tony Cairoli et plus récemment Romain Febvre, mais au surplus il est à même d’enchaîner deux sacres dans deux catégories différentes en deux saisons, performance qui n’avait plus été réussie depuis le Sud-Africain Greg Albertyn, devenu champion 125 en 1992 puis 250 cc l’année suivante, en 1993. 

Certes, la semaine dernière, le Slovène a connu son pire week-end de l’année : chute en qualif’ (septième), re-chute et douzième place en première manche, re-re-chute en seconde manche et cette fois DNF (poignée de gaz cassée), un véritable cauchemar ! Et, au lieu de marquer un point de plus qu’Antonio Cairoli et de plier l’affaire, le jeune prodige a perdu quelque trente-quatre unités face au Sicilien, excellent (4/1) sur le tracé artificiel d’Assen…

 Je n’ai pas arrêté de tomber. Je savais que je pouvais faire bien mieux mais, impossible, ça n’allait pas

« Bien sûr, c’est une déception. Mais ce genre de chose peut arriver… Et plus vite qu’on ne croit sur une piste pareille, aussi compliquée », a reconnu Gajser, lui qui s’était imposé sur ce même circuit un an plus tôt en MX2. « Je n’ai pas arrêté de tomber. Je savais que je pouvais faire bien mieux mais, impossible, ça n’allait pas. J’ai juste tenté d’apprendre un maximum de cet échec ».

Bon, pas de panique, il lui reste quelque soixante-cinq points d’avance. Et s’il a admis avoir ressenti un peu de pression et que celle-ci explique en partie sa contre-performance, « GT 243 » n’est pas inquiet. N’a-t-il pas remporté quasiment la moitié des manches jusqu’à présent ? Et puis à Assen, en seconde manche, avant sa chute fatale, n’a-t-il pas montré une belle pointe de vitesse, revenant à toute allure sur Clément Desalle, second ? « Vous tâchez d’être concentré à 100% sur votre course, mais dans un petit coin de votre tête vous ne pouvez vous empêcher de penser au championnat… C’est une faute que j’ai commise le week-end dernier : je n’ai pas roulé suffisamment relax à partir du moment où je suis entré en piste. Et cela ne doit pas se reproduire ».

Tim Gajser ne doit pas perdre plus de quinze points par rapport à TC 222 s’il veut être couronné dès samedi soir dans l’enceinte du Motor Speedway de Charlotte. Aujourd’hui il insiste avant tout sur le fait que dimanche dernier il a énormément appris de ses erreurs. « Ce sera très excitant, évidemment, de rouler face à ces quelques grands noms du MX américain et j’ai vraiment hâte d’y être. Mais je vais aborder ce GP comme n’importe quelle autre course : après tout il s’agit toujours du championnat MXGP, n’est-ce pas ? En fait mon but va être de me faire plaisir en piste, sur la moto… Tout ce que je n’ai pas su faire le week-end dernier ! ». 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password