Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
Jeremy Van Horebeek satisfait des évolutions moteur de sa Yamaha  – Mx2k

Jeremy Van Horebeek satisfait des évolutions moteur de sa Yamaha 

v12f435nbb8sxupb4omo

A Lommel le week-end dernier Jeremy Van Horebeek a bénéficié d’évolutions moteur sur sa Yamaha YZ 450FM qui lui ont permis de frôler le podium à domicile. Excellent second de la course qualif’ le samedi, il n’avait été devancé que par Tim Gajser. Mais au départ de la première manche, victime d’un coup de coude du Slovène en sortie de grille, le Flamand chutait et perdait tout espoir de finir dans le top-3 en fin de journée…

JVH a eu beau remonter jusqu’au septième rang depuis le fin fond du peloton, avant de finir quatrième en seconde manche, ça n’a pas suffi. Après une saison 2015 extrêmement compliquée, marquée par une fracture d’un pied, un peu trop de pression sans doute et surtout une cohabitation éprouvante avec un nouveau coéquipier absolument infernal, tout à fait inattendu à un tel niveau, un exercice achevé malgré tout à une plus qu’honorable cinquième place finale, celui qui avait terminé vice-champion du monde un an plus tôt a pas mal redressé la barre en 2016. Même s’il n’a su, en grande partie à cause d’une redoutable succession d’envolées ratées, conquérir les podiums qu’aurait pu, ou qu’aurait dû, lui valoir sa très bonne vitesse de pointe. Il croise à ce jour en sixième position au classement général provisoire du championnat MXGP, dans le sillage d’un quatuor constitué de Tony Cairoli, Max Nagl, Romain Febvre et Evgeny Bobryshev, mais très loin devant Valentin Guillod, septième. 

« Le team a fait un boulot formidable et pour la première fois depuis un bail je me suis senti parfaitement à l’aise sur la moto ce week-end. Ça n’a pas vraiment payé parce que, après moins de deux secondes de course, Gajser s’est déporté sur la droite plutôt que sur la gauche et il m’a fait tomber. J’ai dû cravacher pour revenir, j’ai dépensé énormément d’énergie, ce qui m’a coûté cher en seconde manche. Je me sentais pourtant encore très bien… Juste plus tellement frais ! ». 

Le team Yamaha Factory de Michele Rinaldi a fait l’achat de quelques pièces moteur très spéciales et il en a mis au point quelques autres, tout ceci uniquement à destination de la machine de Jeremy. Pour quel résultat ? « Davantage de puissance, mais qui vient très progressivement », a confié Van Horebeek. « On a aussi modifié les transmissions, et ça se sent. Je n’avais pas encore utilisé cette combinaison de nouveautés avant samedi et j’ai immédiatement vu que ça marchait mieux, direct ! Maintenant, il faut voir ce que ça va donner sur un terrain plus dur… ».  

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password