Tim Gajser ne veut pas encore évoquer l’an prochain

tim-gajser-2017

Le champion du monde MX2 a aujourd’hui creusé un tel écart en tête du championnat MXGP (pas moins de soixante quatorze points sur Romain Febvre, « encore » second au classement provisoire) que pour la plupart des observateurs l’issue ne fait aucun doute, ils l’imaginent déjà couronné à nouveau, pour la seconde année consécutive, en fin de saison. En catégorie supérieure cette fois.

A 19 ans, le prodige slovène a remporté sa sixième victoire le week-end dernier et tout le monde se pose donc maintenant des questions quant à la suite qu’il entend donner à sa carrière. Encore lié à Honda pour au moins trois saisons, il rêve de poursuivre aux USA et un jour ou l’autre il partira de l’autre côté de l’Atlantique. Mais, en 2017, il peut tout aussi bien rester une année de plus en GP et intégrer le team officiel régi directement par le HRC comme il peut également continuer avec son team de cœur, Gariboldi Racing, et défendre sa couronne au sein de la structure italienne.

A cette heure je dirai juste que mon plan passe par un déplacement à la Monster Cup après la fin du championnat. C’est tout ce que je peux dire aujourd’hui

Lorsqu’on lui a posé la question, dimanche dernier, qu’on lui a demandé quelle option avait sa préférence, le jeune homme a répondu : « Il est encore trop tôt pour en parler ! Bien sûr des discussions ont débuté mais il reste sept épreuves à courir et pour l’instant je suis concentré sur la fin de saison. A cette heure je dirai juste que mon plan passe par un déplacement à la Monster Cup après la fin du championnat. C’est tout ce que je peux dire aujourd’hui ».

Sachant qu’il a l’intention de s’attaquer, dès janvier prochain ou un peu plus tard, au supercross américain (sans avoir jamais participé aux principales épreuves européennes telles que Lille, Gênes ou Genève. Engagé à Bercy il y a quelques années, il n’avait pas roulé, blessé), Gajser va obligatoirement devoir bosser la question très sérieusement. On ne doute pas une seule seconde qu’il s’y montrera très vite à son aise. Le fait qu’il participe au mois d’octobre à la grande classique de Las Vegas va représenter un pas important : ce sera la première fois en effet qu’une star du MXGP se lancera dans la course au million de dollars depuis la création de cet événement exceptionnel (auquel seul un certain Dylan Ferrandis s’est essayé, et plutôt brillamment d’ailleurs, dès 2014…).

Le Slovène n’a jamais fait de vieux os dans les catégories qu’il a fréquentées : sacré champion EMX 125 en 2012, il a débuté en MX2 l’année suivante (vingtième), puis il est entré chez Honda Gariboldi et a fini cinquième du championnat un an plus tard, avant d’être couronné en 2015 et enfin de grimper en MXGP cette saison. Avec les résultats que l’on sait…

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password