Nicolas Dercourt: “Je peux être devant”

nicolas-dercourt-valkenswaard-02

Multiple champion de France dès son plus jeune âge et actuellement en bagarre pour le titre de champion de France élite, Nicolas Dercourt fait partie des Français qui ont une carte à jouer cette année sur le championnat d’Europe 250. Malgré des résultats en dehors de ses objectifs, Nicolas n’en reste pas moins capable de claquer des podiums d’ici la fin de saison et notamment à St jean d’Angély le week-end prochain où il espère le meilleur résultat possible devant son public.

Peux-tu revenir sur ton début de saison en EMX250 ?
Mon début de saison n’a pas été terrible, je prenais souvent de mauvais départs. J’ai eu aussi différents soucis et du mal a me mettre dans le bain. Mais je reste motivé pour les prochaines épreuves.

Qu’est-ce qu’il te manque pour aller chercher un podium ?
Ce qu’il me manque, c’est vraiment des bons départs, j’ai également eu quelques soucis mécaniques , je pense que mieux préparé d’ici la fin de saison, en faisant des tours solides, en étant au top et en prenant de bons départs je peux être devant.

En Espagne tu étais pourtant près du but en seconde manche, que s’est-il passé ?

En fin de manche j’ai pris une grosse motte de terre ou un cailloux je ne sais pas trop, ce qui m’a décalé l’écran. Je n’arrivai plus à voir les traces et les différents trous, c’est pourquoi j’ai décidé de les retirer. Après ça, j’ai essayé de doubler Prado rapidement pour prendre le moins de projections possible ce que j’ai réussi a faire  mais il m’a redoublé de suite. En fin de manche, avec un problème d’embrayage sur ma moto et mes soucis de masque c’était très compliqué et je me suis fait doubler par mon team mate (Sanayei) et Lawrence dans les derniers tours.

Même s’ils sont amis en dehors de la piste, les deux pilotes du team Bud Racing ne se font pas de cadeaux lorsqu’ils sont en course

Comment se passe ton entraînement la semaine ?

Je me suis entrainé tout l’hiver chez moi, je me suis même pris une maison, ça m’a rendu les choses plus facile. Par contre, je ne pouvais pas aller à Hossegor souvent. Physiquement j’ai un ami qui me coache et j’essaye de faire du footing, du vélo, d’aller nager le plus possible. Concernant le roulage moto, j’ai chez moi deux motos une 250 et une 450. Je suis globalement seul, je n’ai pas d’entraineur mais j’ai eu la chance d’avoir Jeffrey Herlings qui est venu par chez moi s’entrainer cet hiver et ça m’a beaucoup aidé, il m’a tiré vers le haut. On veut toujours aller plus loin mais ce n’est jamais facile parce que même si l’on progresse et que l’on roule bien il y a toujours des nouveaux qui arrivent. Je ne retourne pas trop chez Bud Racing pour l’entraînement parce que je n’ai pas de mécanicien d’entrainement et c’est compliqué.

A moins d’une semaine de St jean d’Angély, tu peux nous parler de la piste et de ta forme ?

Oui c’est sûr il y a moyen de faire quelque chose bien en plus c’est en France, la piste est bien. Avec des bons départs, pourquoi pas faire un bon résultat et c’est d’ailleurs ce que j’ai vraiment envie de faire. Je compte faire un bon week end et me donner à fond comme j’essaye de le faire chaque week -end.

On peut voir tes très bons résultats sur le championnat de France élite comment se fait-il que la différence soit si grande par rapport au championnat d’Europe ?

Les terrains que l’on retrouve sur le championnat d’Europe sont différents, la terre est plus meuble qu’a l’élite, les circuits sont différents et mentalement je me pose beaucoup plus de questions. Après je ne sais pas, je pense que j’ai un peu plus de stress au départ ce qui fait que pars souvent mal j’ai également peur de mal rouler c’est peut-être ce qui me freine un peu.

Tu es également intégré à l’équipe de France, ça t’apportes quoi exactement ?

Déjà c’est une bonne chose par rapport à la FFM car on a du soutient en championnat de France, sur les différentes épreuves. On a des avantages financiers. Sinon on a des stages de prévus avec les mêmes coachs que l’on retrouve pour les nations et c’est un plus de travailler avec eux.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password