Jeffrey Herlings peu attiré par une pige à Southwick

jeffrey_herlings_ktm_250_sx-f_leon_2016

Il s’est murmuré dans le paddock que Jeffrey Herlings, invaincu cette année en GP après les cinq premiers rounds, pourrait tenter une pige aux USA en juillet prochain, l’épreuve de Southwick et son circuit sablonneux ayant judicieusement été réintégrés au programme du Lucas Oil Pro Motocross Championship 2016….

Mais un tel crochet dans son programme initial ne semble pas particulièrement du goût du Néerlandais. On se souvient qu’en 2014 il avait été question que le double champion du monde, alors facile leader du championnat MX2, aille rouler en championnat US à Unadilla (tout était prêt : engagement confirmé, soutien total de KTM USA, tickets d’avion et hôtels OK, etc), avant qu’une vilaine fracture d’un fémur remette en cause ce voyage et coûte finalement au pilote hollandais un troisième titre pourtant largement promis.

La facilité avec laquelle Herlings domine à nouveau le championnat cette saison (cinq succès en cinq GP, dix victoires de manches, soit une parfaite invincibilité) ont évidemment poussé certains à vouloir lui inventer de nouveaux challenges, avant qu’il rejoigne enfin la classe reine en 2017. D’où cette rumeur d’un possible déplacement à Southwick, le 9 juillet, week-end off pour le Mondial, en « vacances » en quelque sorte entre le GP de Lombardie le 26 juin et celui de République Tchèque le 24 juillet…

Mais lorsqu’on a évoqué l’affaire, lui demandant quelques précisions, le champion batave s’est montré plutôt froid : « Il n’a pas été question de cela avec le team pour l’instant ». Et guère plus bavard… Ayant répété à maintes reprises que son désir était avant tout de reconquérir cette couronne mondiale qui lui avait échappé deux années de suite, le pilote KTM Red Bull entend rester concentré à 100% sur cet objectif absolument prioritaire.

Bien sûr, le fait qu’il domine à ce point la    situation en MX2 amène forcément à rêver d’autre chose : un succès d’Herlings à Southwick aurait un impact médiatique énorme, assurément, des deux côtés de l’Atlantique. Le terrain du Massachusetts recèle quelques similitudes avec celui de Valkenswaard, où le Néerlandais est imbattable, et il pourrait y bénéficier du soutien sans faille d’un certain Roger De Coster comme de l’ensemble du team KTM USA, aujourd’hui considéré comme une référence en Amérique. Là-bas comme en Autriche, il est évident que dans le camp orange on adorerait assister à une démonstration « à la Herlings » sur les sables de Southwick…

Reste que le principal intéressé, lui, n’apparaît pas persuadé du tout de la pertinence d’un tel déplacement : « Personnellement, quoi que j’y fasse, je ne pense pas y avoir grand chose à gagner. Je ne peux même qu’y perdre, je pense ».

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password