Kevin Strijbos impatient de rentrer en Europe

kevin-strijbos

Seul représentant du team officiel Suzuki à Neuquen, Kevin Strijbos espérait mieux qu’une cinquième place au général, même s’il s’agit de son meilleur résultat depuis l’ouverture du championnat au Qatar. Contrairement à la saison dernière, le Belge est en pleine forme après avoir travaillé avec son équipe à résoudre des soucis d’avant-bras (« arm pump ») et il a donc très envie de réussir enfin de bonnes courses, quand il aura trouvé la formule pour améliorer ses sorties de grille de départ.

Ce week-end au Mexique l’ex-« Kid », aujourd’hui âgé de 30 ans sera à nouveau l’unique utilisateur de la RM-Z 450 d’usine, Ben Townley reparti en Nouvelle-Zélande soigner les dégâts causés par un virus. Depuis que Stefan Everts a pris les rênes de l’équipe en octobre dernier, celle-ci a bien travaillé pour offrir aux deux pilotes l’outil idéal pour permettre enfin à Suzuki de retrouver son rang cette saison et l’on a pu ainsi voir Townley remporter la course qualificative et une bonne seconde place ne seconde manche en Thaïlande.

Avec quatre des cinq premiers rounds outre-mer, les teams ont eu des moyens limités pour développer les motos, aussi Strijbos attend-il avec impatience le retour de l’équipe sur ses bases de Lommel et les séances de tests prévues de longue date dès la semaine suivant le GP du Mexique.

Car les staffs techniques n’auront qu’un week-end off après le périple latino-américain avant de se préparer à partir pour le GP de Lettonie. Chez Suzuki on n’a pas remporté le moindre succès en 2015, même si Strijbos (qui a enlevé une manche en Italie) et Clément Desalle ont obtenu une dizaine de podiums à eux deux. En fait le Flamand ne s’est plus imposé au général d’un Grand Prix depuis… 2007.  

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password