WMX : Pas de podium pour Kiara Fontanesi…

kiara-fontanesi

La quadruple championne du monde WMX n’est toujours pas montée sur le podium cette saison, après les deux premières épreuves. Après avoir créé sa propre équipe et changé de marque de moto cet hiver (« Fonta » est passée de Yamaha sur Honda), l’Italienne de 22 ans semble poursuivie par la poisse cette saison puisque, ayant déjà été poussée hors de la piste au Qatar lors du round d’ouverture, elle s’est abîmée une cheville puis a connu un problème de poignée de gaz coincée à Valkenswaard, mésaventures qui lui ont coûté un DNF et un podium quasi-assuré.

« Je suis vraiment très déçue. Je savais bien que la saison ne serait pas de tout repos, mais je ne m’attendais pas à tant de malchance. Tout à fait consciente que je ne serais pas à 100% dès la première épreuve, j’avais en revanche bien progressé avant d’arriver à Valkenswaard. Et d’ailleurs ça ne se passait pas si mal puisque j’étais en position de remporter ce GP. Avec mon palmarès, je ne suis pas là pour faire le nombre, je veux gagner ! ».

Fontanesi a brillamment pris part à l’une des meilleures courses de ce GP d’Europe lorsqu’en première manche elle s’est mêlée à une magnifique empoignade à trois avec son éternelle rivale la Française Livia Lancelot et la nouvelle venue néo-zélandaise Courtney Duncan, pour le gain de la seconde place derrière la locale Nancy Van De Ven, lointaine échappée devant le trio. Une belle bagarre dont l’Italienne est sortie victorieuse.

« Cette saison il y a davantage de candidates à la victoire et c’était bon de pouvoir nous comparer directement les unes aux autres. Et au final de prendre l’avantage, de montrer que je suis toujours là, même si je ne suis pas encore à 100%. En fait je continue à faire du testing en course : si je connaissais bien ma machine je pourrais rouler en imposant mon rythme, mais comme je ne la connais pas encore très bien, ce n’est pas possible. Je me sers encore des essais libres pour faire évoluer la moto, alors que je devrais me concentrer sur mon pilotage. Bon, une chose est sûre : on a bien progressé ».

Si j’ai appris quelque chose au cours de toutes ces années, c’est que rien n’est perdu tant que l’ultime drapeau à damiers n’est pas abaissé. Comptez donc sur moi pour continuer à tout donner, jusqu’au bout !

Aujourd’hui la championne transalpine compte déjà pas moins de quarante et un points de retard au classement provisoire, alors qu’il reste cinq épreuves et dix manches à courir. Celle qui a enlevé la mise au cours de la dernière épreuve du championnat en République Tchèque lors les deux saisons précédentes connaît mieux que personne la valeur de la persévérance. « Si j’ai appris quelque chose au cours de toutes ces années, c’est que rien n’est perdu tant que l’ultime drapeau à damiers n’est pas abaissé. Comptez donc sur moi pour continuer à tout donner, jusqu’au bout ! ».

En tous cas ces demoiselles vont avoir tout le temps d’affûter leurs armes d’ici leurs retrouvailles, le calendrier du championnat WMX venant d’entamer une pause de quelque six semaines. La prochaine épreuve, troisième étape inscrite au programme du GP d’Allemagne, aura lieu à Teutschenthal le 8 mai.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password