Les Suzuki boys se confient

STRIJBOS_STJEAN_ACCUEIL_27032003

Mickael Pichon et Kevin Strijbos nous parlent de leur futur saison à l’intérieur du Team Suzuki Geboers et de leurs sentiments sur la nouvelle catégorie Moto GP. L’un part pour le titre mondial et l’autre pour un apprentissage de la catégorie.

Mickael Pichon:

Tu as dominé la catégorie 250cc ces deux dernières années. A quel degré est ta motivation pour 2003 ?

Ma motivation est revenue à un niveau très haut et je suis pressé d’être au départ du premier GP. La nouvelle catégorie et les différents pilotes comme Everts et Smets descendant en catégorie Moto GP créent une nouvelle situation et un nouveau challenge. J’ai l’habitude d’être plus motivé dès que la course approche, à l’heure actuelle je suis donc pressé de faire le voyage vers l’Espagne.

Les gens parlent déjà du combat Pichon Everts pour le titre. Que penses-tu de ton éminent rival ?

Stefan est 6 fois Champion du Monde et je respecte vraiment ce que ce mec a fait dans ce sport sur la piste et en dehors. Sa condition physique est très bonne et tout le monde connaît son style. Je le regarde rouler et je suis comme un petit garçon parfois j’essaye de comprendre pourquoi cela paraît aussi simple et que ça aille aussi vite !

Nous avons de très bonnes relations, il n’y a aucuns mauvais sentiments entre nous et j’aime beaucoup la personne. Je pense qu’il sera un des rares à être rapide à chaque Grand Prix.

Je n’ai pas peur de courir contre lui et je le considérerai comme un pilote comme un autre. Je n’aime pas sous estimer mes rivales, comme ça je reste affûté. J’aime penser que chaque pilote est capable de me battre ce qui m’oblige à garder un niveau très élevé dans mon entraînement et ma préparation. Si je ne gagne pas et que j’ai tout fait parfaitement alors je peux être content parce que j’ai perdu contre un pilote plus fort que moi.

Analyser les faiblesses de quelqu’un est un processus très personnel et l’opinion entre chaque personne peut varier. Je pense que Stefan ne sera pas aussi fort que d’autres pourrait l’être si nous nous battons guidon contre guidon, en revanche ce style de course est parfait pour moi.

Je sens que ça va être beaucoup plus difficile cette saison pour moi. Ce ne sera pas aussi facile de revenir gagner une course après un mauvais départ. Heureusement pour tout le monde ce sera beaucoup plus intéressant.

Comment te sens-tu maintenant après ton opération ?

Ca va beaucoup mieux maintenant. J’ai souffert à Hawkstone Park et mon entraînement a été retardé à cause de cette opération. Physiquement je pense que je serai à 100% à partir du troisième GP à Teutschenthal. Je suis en forme pour rouler maintenant mais nous avons l’habitude d’avoir des breaks après les premières épreuves, grâce à cela je pourrai élever ma condition à un niveau maximum.

Que penses-tu de ton coéquipier Kevin Strijbos ?

J’aime beaucoup Kevin et ce sera intéressant de voir ce qu’il peut faire cette saison. Il est très jeune et aura beaucoup à apprendre. C’était difficile pour moi l’année dernière quand je roulais seul et que je faisais la plupart des séances de testing seul, je suis donc certain qu’il va beaucoup m’aider.

Il s’entraîne très bien et est très déterminé grâce à sa jeunesse et à son énergie je peux être capable d’apprendre quelques trucs de sa part ! Avec un petit peu de chance je suis sûr qu’il est capable de terminer dans le top 6 ou 7. J’adore donner des conseils à un jeune ça me relaxe et me sort de l’esprit la pression des courses que je peux ressentir. J’aime beaucoup les regarder.

Kevin Strijbos :

Que ressent-on quand on a Mickael Pichon comme coéquipier ?

Pour être honnête j’étais un peu nerveux au début ! Mickael m’a beaucoup aidé la saison dernière en me regardant rouler et en me disant où j’étais moins rapide dans les trajectoires. J’étais réticent au départ à aller lui demander des conseils mais avec le temps, nous avons travaillé, testé, et roulé ensemble, je sens que maintenant je peux l’embêter et aller lui demander son avis sur tel ou tel trajectoire. Bien sûr je pense que je vais beaucoup apprendre de lui sur les courses comme par exemple bien se préparer pour la manche. Nous sommes sur la même longueur d’onde, et cette année étant ma première saison, je ne serai bien entendu pas une menace pour lui. Être dans le même team que Mickael va inévitablement me permettre d’apprendre beaucoup et j’en suis très heureux.

Que penses-tu de la Suzuki 250 ?

Je pense sincèrement que la moto 2003 est bien meilleur que celle des années précédentes. J’ai déjà fait une épreuve du championnat Hollandais et j’ai réussi le holeshot dans les deux manches.

La Suzuki sort des virages très facilement et la puissance est très bonne mais pas trop violente, c’est très sympa à piloter. Au début j’avais un peu d’appréhension de piloter une moto plus grosse et plus rapide. Je n’ai que 17 ans ! Maintenant après les tests, je sais que j’ai pris la bonne décision.

C’est complètement différent de la 125 que j’avais en 2002. J’ai dû changer mon style de pilotage, le passage des rapports est différent parce qu’avec la 250 vous n’avez pas besoin d’aller chercher la puissance loin haut dans les tours. C’est mon premier contrat en tant que pilote d’usine et j’attends avec impatience de relever le défi.

Qu’espères-tu pour 2003 ?

Un top 10 à la fin de la saison serait super. J’ai déjà vu dans les courses de pré-saison qu’il y aura un paquet de très bons pilotes dans la catégorie Moto GP. Avec un bon départ, je peux peut être espérer accrocher la 6 ou 7ème place. J’ai beaucoup de chance car le team ne me met pas de pression, je vais juste faire de mon mieux et rouler ma course.

Les meilleurs courses de la saison pour moi seront à Valkenswaard et Lierop, bien qu’il y ait plus de meilleurs pilotes de sable en Moto GP qu’en 125, des mecs comme Dobb ou Crockard. Je vais adorer aller sur tous les GP et faire de mon mieux à chaque course.

ITW : Suzuki

Photos Kevin Strijbos (c) mx2k.com

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password