Shaun Simpson : le plein d’émotions !

shaun-simpson

Le double champion de Grande Bretagne Shaun Simpson est décidément en plein boum en cette période de pré-saison : à Valence (3/2/2) l’Ecossais a décroché son second succès au général en deux épreuves, après celui d’Hawkstone Park le week-end précédent (3/1/2). Même si celui obtenu dans la Drôme a été un peu chanceux, il est le premier à le reconnaître. Mais, déjà, que d’émotions en ce début 2016 !

En descendant de ses bases belges vers le Sud de la France, Simpson avait déjà connu quelques émotions, sa fiancée Rachel et lui-même devant effectuer un arrêt d’urgence sur l’autoroute lorsqu’ils ont vu des flammes s’échapper du compartiment moteur de leur camping-car ! 

Le vainqueur du GP des Pays-Bas raconte : « Nous avions chargé le camper, tout préparé, j’avais effectué mon entraînement et nous nous sommes donc mis en route. Nous étions au Luxembourg lorsque dans le cockpit nous nous sommes aperçus que des flammes sortaient du pédalier ! ».

« Je me suis servi de l’extincteur de bord mais j’ai aussi dû appeler les pompiers, qui sont arrivés avec des services de police. Le camping-car a été remorqué, retour au point de départ en Belgique et le team a dû nous prêter un van pour que nous puissions reprendre la route vers Valence. On s’est donc tapé une nuit de conduite en camionnette pour arriver à temps pour les essais le samedi matin… C’est super d’avoir remporté une seconde victoire en deux dimanches à la suite, mais on a vraiment vécu un week-end un peu cinglé ! ».

Bien reposé, Simpson tentera de réussir le hat-trick à Lacapelle-Marival ce week-end lors de son troisième et dernier meeting international avant le départ pour le Qatar. A Losail il retrouvera, en ce round d’ouverture de la saison MXGP, les deux derniers champions du monde dans la catégorie, Antonio Cairoli et Romain Febvre, tous deux un peu en galère en ce début d’année, à la poursuite de leur forme optimale. Tandis que d’autres, on pense aux sociétaires du KRT, Jordi Tixier (poignet) et Clément Desalle (radius), sont encore plus mal lotis, d’ores et déjà forfait (ou presque, Clem’ conservant un mince espoir d’être capable de s’aligner au départ du premier GP).

Ben Townley : un nom de plus sur la liste des « incertains » ?
Sachez enfin, pour être complet, que pour Ben Townley, comme pour Desalle, la superfinale à Valence s’est achevée dans la douleur : en effet lorsque, après deux manches plutôt solides (4/4), le Néo-Zélandais s’y est fait doubler par un Jeffrey Herlings déchaîné, apparemment surpris et forcé de changer d’ornière il s’est tordu un genou sans même tomber et a dû rentrer au parc direct, en grimaçant. Outre le fait que son boss (et ex-manager d’Herlings) n’a guère apprécié la manœuvre du Néerlandais (qui a réagi aussi sec en expliquant, ce que a priori la vidéo confirme, qu’il n’avait même pas touché le pilote Suzuki…), Stefan Everts s’est montré inquiet pour son protégé.

En attendant des news plus précises au sujet de « Bee Tee », on commence à compter nombre de blessés parmi les prétendants aux couronnes mondiales, avant même le véritable lancement des Grands Prix ! Rayon 450 cc, Tixier out, la participation de son compère Desalle s’annonce plus qu’incertaine, Cairoli vient à peine de reprendre le guidon après s’être cassé deux côtes, Febvre arrive avec un avant-bras « recousu » et Rui Goncalves un doigt écrasé lors du même crash, enfin Townley marche sur une jambe, semble-t-il. Parmi les pilotes de deux-et-demies, Pauls Jonass est embêté par un pouce rebelle et Julien Lieber déboule en mode convalescent, pour ne citer que les plus capés des engagés… Ça fait déjà un drôle de paquet de gars, et non des moindres, passés par la case infirmerie avant le début des hostilités, trouvez pas ?

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password