La nouvelle vie de Tyla Rattray

tyla-rattray

Non sans émotion, le rideau s’est baissé au GP des USA à Glen Helen sur la carrière de pilote de Tyla Rattray, après treize ans au plus haut niveau pour le compte de différents constructeurs des deux côtés de l’océan Atlantique. Mais la pause aura été brève puisque voici déjà le Sud-Africain coiffé d’une nouvelle casquette : il va en effet s’occuper de la préparation et du suivi des pilotes qui en 2016 vont porter outre-Atlantique les couleurs du team Troy Lee Designs, représentant officiellement l’usine KTM en championnats US et MX.

« Je vais travailler en priorité avec les pilotes TLD, mais aussi à titre personnel avec Sean Cantrell chez les Amateurs et auprès de Dean Wilson. Les choses ont été très vite et je suis très fier qu’on me témoigne une telle confiance. J’ai beaucoup appris de la compétition tout autour du monde et je peux rendre service à tous ces gars dans la mesure où je suis capable de comprendre exactement à quoi ils se trouvent confrontés. A moi de leur faire éviter certaines embûches. Je suis super motivé, j’ai confiance en mes méthodes, en mes programmes et tous ces types vont avoir un excellent matériel à leur disposition, donc ça devrait bien se passer ».

Lorsqu’on passera à l’outdoor je ne dis pas que je n’enfourcherai pas une moto de temps en temps, histoire de leur montrer ce dont je suis encore capable… Au moins sur un tour ou deux !

Tyla Rattray rejoint donc ainsi quelques-uns de ses compatriotes qui excellent dans l’art de la préparation d’athlètes aux USA, une confrérie groupant des pairs tels que Aldon Baker, John Louch ou Gareth Swanepoel, qui ont fait la démonstration de leur grande expertise et recueilli de nombreux succès auprès de champions tels que Ryan Villopoto, Ryan Dungey, Cooper Webb ou Justin Hill ces dernières années. Même s’il n’a plus trop à se soucier de sa propre forme, Rattray ne lâche pas l’affaire : « Je m’entraîne avec eux : je vais à la salle de gym, à la piscine, sur les chemins et les routes à vélo. On est tous à fond sur le supercross ces jours-ci et je me cantonne au bord de piste, mais lorsqu’on passera à l’outdoor je ne dis pas que je n’enfourcherai pas une moto de temps en temps, histoire de leur montrer ce dont je suis encore capable… Au moins sur un tour ou deux ! ».

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password