D’autres changements à prévoir côté calendrier MXGP ?

calendrier-mxgp

L’annonce du calendrier MXGP 2016 a encore provoqué quelques surprises, pour le moins, avec quelque dix-neuf dates au total, l’apparition d’un second GP des USA et un étalement du championnat sur sept mois et demi, du 27 février au 11 septembre.

On ne l’avait pas vu venir, ce « Grand Prix des Amériques », prévu sur le Charlotte Motor Speedway, début septembre : ainsi le MXGP visitera-t-il l’est et l’ouest des USA. On peut imaginer qu’à la suite de la finale des Lucas Oil Pro Nationals (le championnat US) une semaine avant dans l’Indiana (à six cents kilomètres de là : juste à côté à l’échelle des States), les top-guns US seront nombreux au départ à Charlotte, plus peut-être qu’une semaine plus tard à Glen Helen…  

 

Charlotte, ce sera une première et aussi en quelque sorte un prototype de ces fameuses épreuves « en stade » souhaitées par le promoteur, dont le premier jet devait se tenir au Stadium de Schalke en Allemagne, un projet qui a apparemment fait long feu. Assen en revanche a bien dès cette saison relancé, non sans un certain succès d’ailleurs, cette idée de terrain 100% artificiel bâti face à de vastes tribunes (en l’occurrence celles d’un circuit de vitesse). Il est à noter qu’avec ce passage à Assen, reconduit en 2016, les Pays-Bas seront la seule nation, avec l’Italie… et les USA, à accueillir deux Grands Prix l’an prochain.

A voir la liste présentée, on s’aperçoit qu’avec dix-neuf dates Youthstream persiste à défier les teams et le MSMA avec lesquels il avait pourtant conclu un accord sur un chiffre maximum de dix-huit épreuves (c’était à Maggiora, il n’y a pas si longtemps)…

Après deux passages à Talavera, l’Espagne a disparu du calendrier, alors que tous les participants s’étaient plutôt montré satisfaits de cette escale et que le public semblait avoir répondu au rendez-vous. On parlait d’un retour à Sevlievo en Bulgarie, il n’en est rien.

 

Par ailleurs, si le voyage en Thaïlande est maintenu, changement de décor (comme prévu) : adieu Nakhonchaisri, bonjour Suphanburi (site inconnu au bataillon), au nord-ouest de Bangkok.

 

La Malaisie accueillera son premier GP MX sur le circuit de vitesse de Sepang, où s’achèvera la tournée d’ouverture du championnat sur trois week-ends, de Losail au Qatar à Kuala Lumpur en passant par Bangkok.

 

Il semble d’autre part que tout ne soit pas complètement réglé en ce qui concerne le retour du GP de Suisse (une première depuis 2001) : au départ, il était question d’un projet très ambitieux à Frauenfeld/Gachnang mais, les écolos s’opposant à l’organisation d’une telle manifestation, il n’est pas certain du tout que les pro-GP réussissent à remporter la partie. Du coup, la Finlande pourrait réapparaître dans la liste. Mais, de toutes façons, pour l’instant la date du 29 mai reste libre (et sans la moindre « réserve »), entre Arco (le 15) et la France (Saint-Jean-d’Angély, le 5 juin). La piste d’Hyvinkaa a certes reçu le MXGP à deux reprises ces dernières années, mais il paraît que la distance kilométrique entre ce circuit proche d’Helsinki et l’Italie puis retour vers l’Ouest de la France a l’air de rebuter quelque peu les teams…

 

Bon, alors rien n’est encore complètement définitif, n’est-ce pas ? Eh, nous ne sommes jamais que le 20 octobre… Et puis, au-delà des pronostics concernant le résultat des courses, désormais on pourra aussi parier sur la tenue même de ces épreuves, sur les dates, les pays hôtes, les sites, les circuits… Ah, les bookmakers ont de beaux jours devant eux !

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password