Valentin Guillod frustré de voir ses chances de titre s’amenuiser…

vg-290815

Un bon moment second au classement provisoire plus tôt dans la saison, Valentin Guillod est certes toujours dans la coup pour jouer le titre mondial MX2 2015. 

Mais lors des deux derniers GP ses chances de coiffer la couronne en 250 cc avant de passer à la catégorie supérieure l’an prochain ont paru s’amenuiser : un DNF sur crash à Lommel et encore deux chutes à Mantova, une dans chaque manche, n’ont pas arrangé la situation du Suisse. Désormais quatrième, il pointe à quarante-deux points du leader, le Letton de KTM-Red Bull, Pauls Jonass.

« Il reste trois Grands Prix et je tâcherai de faire de mon mieux, évidemment », a dit le pilote Standing Construct Yamaha Yamalube, vainqueur à trois reprises cette année, en Espagne, en Angleterre et en République Tchèque. « Je suis un peu fâché contre moi-même de constater qu’à l’entraînement je travaille si dur et que ça se passe si bien et que le dimanche sur les courses je ne suis pas capable de reproduire les mêmes performances ».

Guillod va poursuivre dans la même structure l’an prochain aux commandes d’une YZ 450F et il lui reste très peu de  temps pour redresser la barre et réaliser son rêve de titre mondial MX2. Il faut toutefois signaler que le pilote helvète a été chanceux de se tirer sans mal d’un méga-crash en seconde manche en Lombardie, alors qu’il tentait une manœuvre osée pour dépasser son coéquipier Julien Lieber au moment d’intégrer le top-ten, en pleine remontée après avoir été victime d’une chute collective au départ.

« Il est arrivé sur un saut beaucoup plus vite que moi et l’a scrubbé très fort, un peu trop », a expliqué Lieber. « Ça a tapé fort, vraiment très fort et j’ai presque percuté sa moto », a admis le Suisse, reconnaissant son erreur et précisant qu’il avait « volé ». Lui qui avait déjà le cou et le dos douloureux depuis sa première tôle en début de manche… Il a pris la cinquième place du GP.

Il reste trois rounds à disputer et cent cinquante points à distribuer. Pauls Jonass, Tim Gajser, Max Anstie et le pilote Yamaha demeurent les seuls encore en lice avec de réelles chances de conquérir la plaque numéro un. Un trophée que son détenteur actuel, Jordi Tixier, a vu définitivement s’envoler à cause d’un poignet droit luxé à Mantova…

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password