Jeffrey Herlings parie sur Tim Gajser

tim-gajser-210815

Du côté de Jeffrey Herlings, victime d’une luxation de la hanche lors de la course qualificative à la veille du GP de République Tchèque le mois dernier et out pour le reste de la saison 2015, on parle déjà de rééducation. En effet, « Si tout se passe bien », comme aime à répéter le Néerlandais qui aura 21 ans dans une quinzaine de jours, il est question d’une période de quatre mois environ avant guérison complète.

Le champion du monde MX2 2012 et 2013 n’a pas souffert d’une quelconque fracture osseuse ou ligamentaire, mais il a dû être opéré pour réaligner la tête de son fémur avec l’orbite du bassin. « On ne m’a posé ni vis, ni clou, ni plaque, c’est juste la tête de l’os qui a été remise en place », a-t-il expliqué.
 
« Ainsi dans trois semaines je pourrai débuter ma rééducation, en commençant par la natation. D’ores et déjà je pédale tout doucement sur un home-trainer ». Alors qu’il a possédé un avantage allant jusqu’à quelque cent trente-neuf points sur son poursuivant le plus proche au classement provisoire du championnat, Herlings s’est d’abord brisé une clavicule en Allemagne, puis il s’est sérieusement arraché un doigt en Suède, avant enfin de s’abîmer la hanche à Loket. On comprend quelle peut être la frustration du pilote KTM-Red Bull, qui a forcément eu bien du mal à accepter une telle série de malheurs… Et qui doit surtout faire face à la terrible désillusion de devoir une nouvelle fois, comme l’an dernier (il s’était cassé un fémur au mois de juillet 2014 lors de la Charity Race organisée par Stefan Everts), renoncer à ce troisième titre de champion du monde qui semblait lui tendre les bras mais, décidément, se refuse à lui…

Le champion batave a avoué que la compétition lui manquait énormément et que l’idée de devoir regarder son « home-GP » à Assen, le dernier Grand Prix européen de la saison, dans huit jours, assis sur son canapé devant sa télé est un véritable crève-cœur ! Lorsqu’on le presse toutefois de donner son avis sur ce championnat qui continue sans lui, de dire qui, parmi les cinq pilotes encore en lice, il voit remporter le titre, il n’hésite pas : « Gajser, je pense ! ». Pour Herlings, le Slovène a été le premier concurrent à réussir à le battre, lors du quatrième GP de l’année, à Arco di Trento. « JH 84 » a également confié que la décision concernant son avenir, autrement dit : « Poursuivra-t-il en MX2 en 2016 ? », n’avait toujours pas été prise du côté du service-course de l’usine autrichienne. Son coéquipier, Pauls Jonass, fait quant à lui partie de la bande de types capables de remporter le titre cette année en l’absence du « patron » : ne vient-il pas d’ailleurs de récupérer la plaque rouge, avec quatre points d’avance sur Tim Gajser… Et si, comme l’an passé, KTM raflait tout de même la mise grâce à son second pilote ? 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password