FIM : Renforcement des règles de protection individuelle des pilotes de GP

ks-260615

La FIM étant sur le point d’instaurer de nouvelles règles concernant le renforcement de la sécurité des pilotes, prenant effet dès 2016, les stars des Grands Prix vont devoir penser à s’équiper de protections plus sérieuses, notamment au niveau du dos.

« Ce sont les teams qui sont venus vers nous, aussi étonnant que cela puisse paraître à certains, pour nous demander de rendre obligatoires les équipements de protection de type gilet intégral », a expliqué le président de la CMS Tony Skillington à l’occasion du round allemand. « En regardant plus précisément les règlements, nous nous sommes aperçus que nos directives dataient quelque peu, qu’il n’y était pas question du tout de gilets intégraux, par exemple, et qu’il fallait mettre tout cela au goût du jour, en insistant sur le port obligatoire d’éléments de protection, pectorale et dorsale ou intégrale, homologués ».

« Revenant à Maggiora, où l’an dernier Joël Roelants avait été grièvement blessé, nombreux sont ceux qui se sont montrés convaincus de l’importance de ce type de décision. J’ai annoncé que nous travaillions sur de nouvelles règles et que nous allions publier un communiqué annonçant qu’il deviendrait obligatoire de porter ce type de protections. Ces gilets et autres protections intégrales sont disponibles dans le commerce et il en existe de différents types, à chacun de choisir selon ses goûts et ses accords avec ses partenaires. Les pilotes seront libres de leur choix, mais ils devront porter des équipements conformes à ceux vendus au public. C’est actuellement l’une de nos principales préoccupations et je n‘ai entendu pour le moment que des réactions positives à ce sujet ».

« Cela fait un moment qu’on aurait dû agir de la sorte, voilà, c’est en cours. Certains soutiennent qu’ils ne peuvent porter de tels équipements, prétextant même des raisons médicales. De quelles raisons médicales peut-il s’agir ? Comment peut-on refuser de se protéger ? C’est indispensable, et c’est un exemple à donner aux jeunes, aux générations futures. Les kids voient  à la TV certains de ces pilotes qui sont leurs modèles, leurs idoles, rouler parfois le dos nu, leur maillot flottant à l’air laissant apercevoir leur corps sans aucune protection… C’est à nous de prendre le taureau par les cornes et d’imposer une règle stricte, que ça plaise ou non, il faudra s’y habituer, c’est comme ça ! ».

« Avant chaque départ des commissaires vérifient les machines, prenant garde que ce sont bien celles qui sont passées aux contrôles techniques. Ce ne sera pas difficile de jeter aussi un œil sur les pilotes eux-mêmes et éventuellement de tapoter leur poitrine et leur dos pour s’assurer qu’ils ont bien mis leurs protections. Ce sera inscrit au règlement l’année prochaine et comme ça il n’y aura plus de demi-mesures ou d’incompréhensions : ce sera la règle, point barre ».

Il se dit aussi par ailleurs que la FIM est en train d’étudier la mise en place d’un suivi médical sérieux concernant les traumas crâniens et autres chocs à la tête, avec très certainement des périodes de repos obligatoires bien définies et des tests particuliers à cet égard…

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password