Max Nagl veut retrouver le chemin du podium

max-nagl-100615

Leader du championnat MXGP, Max Nagl aimerait bien que la série de deux GP sans podium qu’il vient de vivre s’achève ce week-end à Maggiora, qu’il consolide un peu on avantage de dix-neuf points sur Antonio Cairoli (et encore peut-il dire merci à Clément Desalle de n’avoir rien marqué à Villars…) et reprenne enfin sa marche en avant. 

Le pilote Red Bull Ice One-Husqvarna détient la plaque rouge depuis quatre épreuves et Desalle le talonnait de très près, mais la blessure à l’épaule du Belge lui a donné un peu d’air. On ignore d’ailleurs à cette heure si le pilote Rockstar-Suzuki pourra défendre normalement ses chances lors des prochains Grands Prix ou non. En tous cas, à la veille du round italien et ce n’est pas anodin, c’est le champion du monde, Tony Cairoli, qui se retrouve le mieux placé aux trousses de l’Allemand.

“Je pense pouvoir faire beaucoup mieux sur les courses qui arrivent et j’espère bien que ce sera le cas !”

« C’est terrible que Clément se soit blessé à ce moment précis du championnat, en tous cas ça m’offre un peu plus de marge de manœuvre face à Cairoli, qui ne m’a repris que deux points à Villars. En tous cas, j’ai du pain sur la planche : le plan c’est à coup sûr de remonter sur le podium, les deux épreuves en Grande Bretagne et en France ayant été très compliquées pour moi, avec des départs ratés et des chutes. Je pense pouvoir faire beaucoup mieux sur les courses qui arrivent et j’espère bien que ce sera le cas ! ».

Nagl est apparu sur le podium cinq fois sur huit en 2015 et il compte bien réussir de bonnes performances à Maggiora, histoire d’arriver chez lui à Teutschenthal la semaine suivante dans les meilleures conditions possibles, son objectif étant de maintenir Cairoli à distance tout en surveillant du coin de l’œil la remontée d’un certain Romain Febvre, le pilote Yamaha Factory Racing s’avérant assez irrésistible ces derniers temps. « Teutschenthal va être un week-end exigeant, aussi vais-je tâcher de passer quelques jours tranquilles avant la folie d’un home GP, prenant la route au volant de mon camping-car d’Italie en Allemagne, essayant de rouler à moto au moins une fois dans la semaine et de me préparer le plus sereinement que je pourrai ».

C’est que Nagl n’a pas chômé depuis Villars, ayant longuement testé l’Husky 450 2016, qu’il ne pilotera toutefois pas en course pour le moment. « Nous avons bien travaillé, mais en vue de l’an prochain seulement. Pour l’instant, la machine dont je dispose est si bonne que je ne vois vraiment pas l’intérêt d’en changer ! Et le team est du même avis que moi ».

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password