REPORTAGE : Visite chez Parts Europe

parts-europe-200515

Quand Parts Unlimited, le numéro un de l’accessoire moto aux Etats-Unis, décide d’investir sur le vieux continent, il sort le grand jeu pour s’offrir une filiale européenne à la hauteur de ses ambitions, qui compte après seulement cinq années d’activité plus de 145 employés dans un bâtiment ultra-moderne situé à côté de Trèves, en Allemagne. Des locaux où Motocross Emag a eu la chance et le privilège de faire une visite privée. Bienvenue chez Parts Europe !

Il aura fallu attendre pas moins de quinze ans entre le début du projet Parts Europe, initié par Fred Fox, le boss du groupe américain Le Mans Corporation, maison mère de Parts Unlimited, Parts Canada et donc Parts Europe, et la sortie du premier colis des entrepôts de Wasserliesch, là où Parts a décidé de s’implanter. S’il a fallu patienter si longtemps, c’est que rien n’a été laissé au hasard et que le projet à moyen et long terme a été longuement réfléchi avant de voir le jour.

L’emplacement tout d’abord : Parts Europe est basé tout prêt de Trèves, en Allemagne, à seulement quelques kilomètres des frontières luxembourgeoises et françaises et donc au cœur du marché européen de la moto mené par la France, le Bénélux et évidemment l’Allemagne. Ensuite, le bâtiment : construit sur mesure pour les besoins de Parts Europe, il a été pensé et étudié pour offrir une productivité optimum, dans le but de servir au mieux et le plus rapidement possible les clients répartis dans plus de cinquante-deux pays. Un bâtiment dont au passage les plans pour doubler la capacité de stockage sont déjà prêts, et le terrain déjà acheté.

Aujourd’hui Parts Europe est devenu un acteur incontournable du marché de la moto et compte plus de neuf mille clients professionnels. Si la maison mère est américaine, les recettes qui ont fait le succès de Parts Unlimited outre-Atlantique n’ont cependant pas été bêtement reproduites et appliquées sur la vieille Europe et ses différentes cultures. Parts Europe veut être au plus près de ses nombreux clients, comme nous l’explique Xavier Williart, le responsable des ventes : «Il faut être le plus proche possible de nos revendeurs, la vérité vient du terrain. Nous avons dans notre équipe vingt-deux nationalités différentes, qui parlent dix-huit langues. Nos employés en relation avec les clients viennent du marché pour lequel ils travaillent et le connaissent parfaitement. Les spécificités du consommateur final ou du revendeur sont complètement différentes d’un pays à l’autre. On ne peut pas appliquer une méthode universelle. Ce qui marche très bien en Allemagne ou en France n’est pas forcément applicable en Espagne ou en Italie ». Il est vrai que déambuler dans les bureaux « open space » de Parts Europe vous donne l’impression de voyager à vitesse grand V et de changer de pays tous les trois mètres. On y parle allemand dans un premier bloc, puis espagnol dans le second, puis russe dans le suivant… Pour gérer la France, qui est évidemment un marché important chez Parts, on trouve pas moins de six personnes, dont certaines spécialisées dans le quad, le motocross ou la route, et même quelqu’un spécifiquement dédié aux Harley Davidson.

L’intégralité du reportage est à découvrir dans le numéro 5 de Motocross Emag, le premier mag MX 100% digital et gratuit.

Téléchargez notre application Apple -> https://bit.ly/emagAndroid
Télécharger notre application Google -> https://bit.ly/emagApple
Site de présentation du magazine -> http://www.motocross-emag.com/
Lire Motocross Emag 5 en ligne -> https://bit.ly/MotocrossEmag5

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password