Antonio Cairoli plutôt optimiste concernant le GP d’Espagne

antonio-cairoli-300415

Lorsqu’il va reprendre le guidon de sa 350 SX-F en fin de semaine, le champion du monde saura vite si sa main gauche lui permettra de s’aligner au départ du sixième Grand Prix de la saison, en Espagne le week-end suivant. S’il pourra bien disposer de toute la force et du feeling nécessaires…

C’est que l’officiel KTM s’en est pris une bonne, en première manche à Valkenswaard dimanche dernier et qu’il a sans doute eu beaucoup de chance de s’en tirer à si bon compte, avec juste une petite fracture du semi-lunaire. Quand on a vu la vidéo et l’état de sa moto après la chute, té de fourche cassé et radiateur défoncé, d’où son abandon…

Si Tony a pris le départ de la seconde manche, il a perdu toute sensation dans la main gauche après trois tours à cause d’un nerf touché et a donc roulé très en-deçà afin d’assurer quelques points, ceux d’une septième place. Dès le lendemain, il passait divers examens radiologiques dans le service du fameux professeur Claes. Il recevait une piqûre anti-inflammatoire et se voyait prescrire un traitement médicamenteux pour résorber l’hématome.

Il nous a lui-même confié que, dès qu’il sentirait un mieux du côté de sa main blessée, il allait effectuer un test à moto pour tenter de déterminer s’il serait capable de rouler à Talavera. Et sur quel degré de performance il pourrait compter. Une telle confidence laisse penser, a priori, qu’il sera en mesure de rouler, mais dans quelles conditions ? Etonnante coïncidence : tout comme son rival Ryan Villopoto, en train de soigner ses fractures au coccyx, TC 222 ne sait pas trop où il en sera en abordant la prochaine épreuve en Espagne !

Mais attention, Cairoli n’est jamais plus dangereux que lorsqu’il met un genou à terre ! Avec ce champion qui a remporté six couronnes successives en sachant notamment profiter de ce don exceptionnel qu’il possède d’éviter les embûches et surtout de rebondir après une contre-performance, il convient toutefois de grandement se méfier. Souvenez-vous de ce GP de Suède 2012 où il s’était complètement loupé, jouant de malchance et rentrant d’Uddevalla avec un double DNF qui lui avait coûté sa plaque rouge au profit de Clément Desalle… Comme ce sacré Sicilien avait su par la suite redresser la barre et laver cet affront en s’adjugeant pas moins de treize des quatorze manches suivantes !

Info Adam Wheeler www.ontrackoffroad.com – Photo Ray Archer KTM

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password