Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
Jordi Tixier : « Je dois réussir mon début de saison » – Mx2k

Jordi Tixier : « Je dois réussir mon début de saison »

jordi-tixier-290115

Le champion du monde MX2 veut se défaire de sa réputation de pilote ayant des difficultés à prendre aussitôt un rythme optimal en début de saison : avec cette année un titre à défendre et en étant passé dans le camp des constructeurs japonais avec le team CLS et ses Kawasaki usine, le Francilien sait qu’il ne devra surtout pas perdre de temps et encaisser de gros points dès les premiers GP overseas.

Comme de plus le champion 2012/2013 Jeffrey Herlings est encore convalescent, toujours à la recherche de sa forme optimale (certains prétendent même qu’il n’est toujours pas en état de tirer parti de sa 250 KTM !), Jordi doit très vite entrer dans le vif du sujet et tâcher de poursuivre sa série victorieuse de fin de saison dernière, quand il avait réussi à arracher le titre in extremis lors de l’ultime manche au Mexique face au Néerlandais diminué.

Le Français, aujourd’hui âgé de 22 ans, avait effectué des débuts beaucoup trop mous lors de l’ouverture des deux précédentes campagnes mondiales entamées au Qatar, ramenant de ternes sixième et huitième places seulement, et il avait dû même patienter jusqu’au cinquième round du championnat 2014 pour enfin grimper sur le podium ! On peut donc, comme tous ses fans, se poser la question : le Jordi qu’on verra à Losail dans un mois sera-t-il bien celui, si tranchant, de fin d’année dernière ? Juste avant de filer vers le Sud de la France pour effectuer une longue séance de testing au guidon de la 250 KXF, la neige interdisant de rouler en Belgique, le champion confiait au début de la semaine : « J’espère bien ! J’y travaille de toutes mes forces. L’hiver dernier je m’étais raté dans ma préparation. J’avais enchaîné les manches, sans suffisamment me préoccuper de ma pointe de vitesse et ça avait joué sur mon rythme en course en début de championnat. Là je suis déjà au point physiquement et bien décidé à me battre devant dès les premiers mètres de course. Même si je sais parfaitement qu’il vaut toujours mieux, sur la distance d’un championnat, partir un tout petit peu moins vite pour finir en trombe… plutôt que l’inverse ! ».

Souffrant légèrement du dos suite à un crash à l’entraînement, Jordi a certes perdu quelques jours, mais ça y est, le voici d’attaque, prêt à travailler avec son équipe en vue des courses de pré-saison, Hawkstone Park en Grande Bretagne, Valence en France et Mantova en Italie, soit un mois de février plutôt chargé. Premier pilote à porter le numéro un en MX2 depuis son compatriote Marvin Musquin en 2010, Tixier sait qu’il doit rivaliser dès le premier Grand Prix face à son adversaire (et ami) Herlings. « Jeffrey n’est toujours pas à 100%, nous parlons souvent au téléphone et il me l’a avoué, pour l’instant il galère encore un peu. Je dois donc prendre le maximum de points dès le Qatar car on sait bien qu’ensuite il va revenir en force et monter en puissance au fur et à mesure des courses. A moi d’être solide et d’éviter les erreurs sur les premières manches ! ».

"Jeffrey n’est toujours pas à 100%, nous parlons souvent au téléphone et il me l’a avoué, pour l’instant il galère encore un peu"

Il ne reste plus à Jordi qu’une seule saison en MX2 : en novembre il aura 23 ans et devra donc monter en MXGP (ou partir sous d’autres cieux ?) en 2016. En attendant, il forme avec Dylan Ferrandis et l’Américain Thomas Covington, le troisième homme du team, une équipe extrêmement solide, d’autant que CLS a choisi de ne plus s’aligner en MXGP pour se concentrer exclusivement sur la catégorie MX2. Avant de quitter le champion du monde en titre, on a demandé à ce fin connaisseur de la catégorie si quelqu’un pourrait éventuellement créer la surprise cet été en les menaçant, eux les Kawasaki-boys et Herlings, contester leur suprématie : « (Tim) Gajser va être très fort, il est très bon, rapide et costaud, mais avec ce qu’il a déjà montré l’an dernier, est-ce qu’on peut encore parler de surprise ? ».

Info Adam Wheeler / www.ontrackoffroad.com – Photos Valentin Guinberteau

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password