GAUTIER PAULIN “Il faut tout donner, mettre les chances de notre côté et ne rien regretter”

gautier-paulin-260914

On termine notre série d’interviews pré-MXDN avec Gautier Paulin, le capitaine de l’équipe de France, qui revient sur la semaine passée avec l’ensemble du team France, mais nous parle aussi de son avenir qui n’est, à ce jour, pas encore décidée … et d’ailleurs pas forcément de ce côté-ci de l’Atlantique.

Le capitaine de l’équipe de France est-il prêt pour la bataille ?
Toujours !

C’est tout ?
Je pense que ça en dit long.

Comment se passe l’ambiance au sein de l’équipe de France ?

L’ambiance est bonne, d’ailleurs il y en a un qui est en train de baisser mon pantalon pendant l’interview ! Non, il y a vraiment une bonne ambiance, on est tout le temps garé à côté entre le team Kawasaki Monster Energy CLS et le team MXGP. Avec Steven il y a une bonne entente, puis avec Dylan en se côtoie souvent, on a même fait du physique ensemble cet hiver. Il y a en plus une relation d’équipe au Motocross des Nations, donc c’est vraiment une bonne ambiance, c’est cool.

Vous êtes ensemble depuis le début de la semaine, tout se passe bien ?
Oui on a roulé ensemble deux fois. C’est cool d’être ensemble, on se lève le matin puis on va faire un réveil musculaire. On a fait des manches où Steven, Dylan et moi en étaient roues en roues, c’est des choses qu’on ne peut pas faire durant la saison. C’était hyper positif, ça change du sport individuel.

Ton avis sur la piste ?
Belle piste, mais je m’attendais à ce qu’ils ouvrent un peu plus le départ car de l’extérieur ça fait quand même très loin pour le premier virage qui va être hyper dur à négocier. On va voir un peu ce que ça va donner. A part ça, la piste est belle et plutôt souple en raison des températures qui sont basses. Je pense que ça sera plus sablonneux que d’habitude. Ca donne vraiment envie de rouler.

C’est quoi le plus difficile à gérer sur une Motocross des Nations ?
Tout ! Il y a trois pilotes, c’est un sport mécanique, la stratégie de quel du team pilote entre en premier sur la grille. Tout est hyper compliqué.

« Il faut tout donner, mettre les chances de notre côté et ne rien regretter »

Un pronostic sur le week-end ?
Je ne m’occupe des autres pilotes, des autres teams. On a déjà assez à faire avec nous. Je sais qu’on fait parti du lot de potentiellement titrable, à partir de ça je crois en nos chances. Maintenant il faut se donner les moyens. Il faut tout donner, mettre les chances de notre côté et ne rien regretter.

La saison prochaine, on t’annonce sur Honda mais à l’heure actuelle c’est toujours non officiel.
Il n’y a rien d’officiel. C’est une vraie rumeur c’est vrai, je ne peux pas mentir. Il y a aussi une chance que je parte aux Etats-Unis, c’est toujours une piste. Et il y a toujours une piste en Europe, et pas forcément chez Honda.

C’est « l’effet » Villopoto qui bloque tout, car il est tard dans la saison et presque tout le monde est déjà casé ?
Non ce n’est pas l’effet Villopoto, il y a de gros changements. Il n y a pas de règles, il y a eu des saisons où des pilotes ont signé très tard.

" Te dire il y a 99% de chances que je parte aux US ou 99% de chances que je reste en Europe, seul moi le sait"

Les USA c’est une vraie option alors ?

C’est une vraie option. Maintenant te dire il y a 99% de chances que je parte aux US ou 99% de chances que je reste en Europe, seul moi le sait, mais oui c’est une vraie option.

Photo copyright Valentin Guinberteau

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password