Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
DYLAN FERRANDIS “Le Motocross des Nations me fait rêver depuis que je suis tout petit” – Mx2k

DYLAN FERRANDIS “Le Motocross des Nations me fait rêver depuis que je suis tout petit”

dylan-ferrandis-260914

Des trois pilotes français, Dylan Ferrandis est le seul à participer au Motocross des Nations pour la première fois. Nous avons profité de la journée du vendredi pour recueillir ses impressions, à quelques heures du grand rendez-vous de l’année.

Dylan, tout d’abord comme vas-tu suite à ta chute en deuxième au Mexique ?
Je me suis mis une très grosse chute au Mexique, mais finalement il y a eu plus de peur que de mal. Je me suis mis des bons coups un peu partout, le pied, l’épaule, la fesse, le pouce mais il n’y a rien de grave. Je me suis bien remis la semaine qui a suivi et depuis ça va beaucoup mieux, bien que l’épaule me tire un peu mais dans l’ensemble ça ne me gène pas pour rouler.

Comment es-tu tombé ?

J’étais en bagarre et puis à l’appel d’un saut qui étais très très glissant et avec des trous, je me suis un peu déporté vers la droite. Je pense que ça aurait pu passer, mais sur la réception ils avaient mis une palette pour un commissaire et plutôt qu’atterrir dessus avec le risque de passer par devant, j’ai préféré m’éjecter de la moto et de glisser dans la réception. D’une part c’est de ma faute car je n’aurai pas du me déporter vers la droite, mais après placé des palettes sur la réception d’un saut c’est un peu stupide, mais voilà c’est comme çà.

« Les gars m’ont retenu un peu car j’étais chaud pour enchainer les manches »

Comment s’est passé ta semaine, vous êtes arrivé dès lundi en Lettonie ?

Le voyage s’est bien passé, on a roulé mardi. Moi j’avais vraiment envie de rouler car je n’avais roulé qu’une seule fois depuis le Mexique et j’étais un peu en manque de roulage. Mardi, c’était un peu compliqué car il pleuvait et il faisait très froid. Ca nous a fait vraiment un choc thermique vis-à-vis de la France et du Mexique où il faisait encore plus chaud. Mercredi on s’est rendu sur le circuit privé d’une jeune pilote qui roule en 125cc Europe. Il nous a accueilli au top, il a préparé le terrain, c’était la folie. On s’est vraiment régalé, on s’est fait une séance de blockpass, c’était top. Les gars m’ont retenu un peu car j’étais chaud pour enchainer les manches et en faire un paquet, tandis qu’ils ont préféré qu’on s’économise. Donc on n’a pas trop roulé mercredi, mais ils ont dit que c’était mieux. Jeudi, on a fait un peu de sport, et voilà, là on est vendredi. C’est peut être la journée la moins drôle, il y a des conférences de presse, on doit répondre aux médias mais c’est comme çà.

J’ai discuté avec Olivier Robert, qui me disait qu’il était content de l’ambiance au sein du team, que ça faisait longtemps qu’il n’avait pas vu une équipe aussi soudée et que c’était notamment grâce à toi.

Comme je l’ai déjà dis, Steven et Gautier se sont des amis, et pas seulement des pilotes que je côtoie le week-end. Ensuite, eux sont adversaires sur la piste toute l’année donc c’est évidemment plus difficile d’être amis, mais le fait que je m’entende bien avec les deux, ça les rapproche aussi et puis on est tous les trois très ouverts, on peut discuter de tout et du coup on rigole bien.

« La nuit je n’ai pas envie de dormir, je n’ai qu’une envie, c’est d’aller rouler »

T’es un peu comme un gamin surexcité qui découvre le MXDN en tant que pilote.

Oui c’est clair, la nuit je n’ai pas envie de dormir, je n’ai qu’une envie, c’est d’aller rouler et me dépenser car je suis trop excité de participer à cet évènement.

Un mot sur la piste ?
Là pour le moment elle est belle, ça brille partout et c’est top mais il va falloir voir ce que ça donne en roulant. J’espère que les pilotes vont bien se concentrer à ne pas toujours rouler sur les mêmes traces car c’est une piste réputée pour être mono-trajectoire. Donc du coup, il faut qu’on s’applique tous à créer des nouvelles ornières et ça devrait aller.

« Le Motocross des Nations ça me fait rêver depuis que je suis tout petit, que ce soit comme pilote ou spectateur »

Quels seront tes principaux adversaires ? Quel est ton pronostic du week-end ?
Le Motocross des Nations ça me fait rêver depuis que je suis tout petit, que ce soit comme pilote ou spectateur. Je suis un peu fan de tout le monde, ça me fait rêver quand je vois le team US, tout l’entourage c’est vraiment classe. Mais bon, il faut se concentrer sur notre équipe, mais c’es vrai que l’équipe US elle est top, mais je pense qu’il y aura d’autres équipes dont il faudra se méfier comme l’Angleterre et la Belgique.

Dans notre magazine digital Motocross Emag, tu nous faisais part de ton souhait d’aller rouler à la Monster Cup à Las Vegas, c’est toujours d’actualité ?
Si ça ne tenait qu’à moi, j’y irais, mais le team n’est pas trop chaud et je n’ai pas trop de nouvelles. Même si ce n’est pas encore fait, ça risque de me passer sous le nez. C’est dans trois semaines, donc il me faudrait que la décision soit prise la semaine prochaine.

Photo copyright Valentin Guinberteau

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password