Romagné par Oxboy

romagne-290313

En grand passionné de motocross, Dominique « Oxboy » Hamelin s’est évidemment rendu à Romagné afin d’assister à l’ouverture du championnat de France Élite. Dom’ nous a envoyé son ressenti de l’épreuve bretonne, et c’est toujours un vrai plaisir de le lire.

En confiant une épreuve du championnat de France ELITE au MC Romagné, la FFM reconnaît le savoir-faire et la maîtrise d’un club dont le moteur est la passion. Un coup d’œil au calendrier 2013 démontre que les heureux élus jouissent d’une réputation certaine (Sommières / Lacapelle-Marival / Villars-sous-Ecot / Saint Jean d’Angély et Gaillac Toulza), il n’est donc pas étonnant d’y retrouver le club breton.

Situé aux confins des marches de Bretagne, le MC Romagné pourrait revendiquer le titre d’ambassadeur du MX « made in Breizh ». Il démontre surtout une évidence acquise depuis fort longtemps : La Bretagne aime le motocross.

S’appuyant sur ses 32 années de bons et loyaux services dédiés au MX, Romagné   perpétue une tradition qui consiste à recevoir les pilotes de l’hexagone (17 éditions du championnat de France INTER/ELITE…) pour des épreuves toujours réussies. Ma première visite en ces lieux remonte au milieu des années 80, et j’avoue que je ne compte plus le nombre de fois où j’ai traversé la « frontière » (hé oui, Normand je suis….) pour me régaler du spectacle proposé. Bien que certaines éditions aient imposé de troquer les baskets pour une paire de bottes (et un bon ciré), cela n’a rien changé au plaisir de fouler la terre de ce joli coin de motocross.

Pour les fans du « grand ouest », le week-end du 23/24 mars 2013 constitue un rendez-vous incontournable. Après l’annulation de Sommières, Romagné prend le titre d’épreuve inaugurale. La Bretagne n’a pas été épargnée par les caprices de dame météo ces dernières semaines, mais le travail réalisé par le club et la qualité du terrain ont permis aux pilotes de rouler dans de bonnes conditions. Un grand bravo à toute l’équipe de Jean-Pierre Villerbue !

Un premier contact avec le paddock permet de faire l’état des lieux du cross tricolore.  Comme beaucoup, je trouve regrettable l’absence des principaux animateurs du mondial, dont l’intégration au sein de teams étrangers ne favorise pas l’engagement dans un championnat français. Mais plutôt qu’un verset larmoyant du genre « c’était mieux avant », je préfère me concentrer sur les forces en présence :

En MX2, le team BUD RACING fait figure de grand favori :
Champion de France en titre,  Valentin Teillet est le candidat légitime à sa propre succession. Forcément déçu par ses prestations lors des deux premiers GP, le vendéen a conscience que l’ELITE lui offre une occasion de rebondir.

La situation est quelque peu différente pour son partenaire, toujours en phase de « reconstruction ». Dylan Ferrandis a repris l’entraînement quelques jours avant l’ouverture de la saison, Romagné représente avant tout une opportunité de poursuivre sa montée en puissance en vue des prochains GP.

Face à ces deux références, les jeunes talents de la catégorie MX2 se présentent à Romagné avec l’envie et l’impatience d’en découdre. S’il faut chercher un troisième candidat au podium final de la journée, les noms d’Arnaud Aubin (qui roule toujours bien à Romagné),  de Benoit Paturel (autre pensionnaire du team Bud), d’Adrien Escoffier ou encore de Camille Chapelière ont la faveur des pronostics.

MX1
Cette saison, la catégorie est désertée par ses trois meilleurs représentants : Xavier Boog, alias «  Mister Romagné » (vainqueur des éditions 2010, 2011 et 2012), Gautier Paulin et Steven Frossard.

Ajoutez à cette liste un Greg Aranda absent pour cause de blessure, et vous conviendrez que Victor Hugo lui-même aurait pu écrire : MX1, MX1, MX1, morne plaine….

Parmi les têtes d’affiche, notons Cédric Soubeyras et Sébastien Pourcel. Pour le premier nommé, le titre ELITE constitue l’un des objectifs majeurs de la saison. La question est de savoir si n° 120 a recouvré la plénitude de ses moyens après à sa cabriole valentinoise. Quant à Sébastien Pourcel, 2 évolutions majeures sont à prendre en compte depuis son dernier GP 2012. L’ainé des Pourcel a déserté le MXGP 2013, un changement de statut qui s’accompagne d’un changement de team, et de marque. Romagné constitue donc le premier galop d’essai de Sébastien Pourcel sur une KTM, à suivre…..

Romagné et son joker de luxe : 131 raisons de faire le déplacement……
Le malheur des uns contribuant au bonheur des autres, je reconnais que j’ai accueilli avec un grand sourire l’annulation de la seconde épreuve du championnat anglais MAXXIS…… Et oui, ce coup du sort au pays de sa gracieuse majesté permet à Nicolas Aubin de  traverser le Channel pour venir à Romagné et agrémenter une catégorie délaissée, vraiment cool de sa part….

Outre ces trois candidats à la victoire, on peut compter sur Milko Potisek pour jouer les trouble-fête, et sur les piliers du MX1 français : Coulon, Richier, Izoird, Léonce, etc…..

Inutile d’évoquer le résultat brut de cette belle journée (déjà connu de tous), je préfère livrer ici mon ressenti de spectateur, sur les podiums du jour :

MX2
B. Paturel :
Présent à Valence, j’avais prêté attention à ce pilote précis dans ses trajectoires et vraiment rapide sur toute la durée d’une manche (tout ceci laisse augurer de belles choses pour l’avenir). Je n’ai donc pas été surpris de le voir évoluer à ce niveau en championnat de France ELITE. Après s’être emparé de la seconde place face à Arnaud Aubin dans la manche inaugurale (dépassement très rusé au demeurant, je pense que le pilote Husqy avait bien préparé sa manoeuvre), Benoit Paturel a roulé «  en costaud » dans la super finale pour de nouveau se hisser à la deuxième place de la catégorie. Qui aurait parié qu’il arborerait fièrement la plaque rouge de leader à Lacapelle-Marival ? Notons que cette performance est une première pour Husqvarna depuis fort longtemps…..


 
D. Ferrandis :
Ferrandis a assuré les gros points dans les deux manches, contrat rempli. Pas encore à 100% de son potentiel, il a évité les pièges du circuit et a donné l’impression de rouler « à sa main », sans prise de risque inutile. Deux courses sages lui permettent d’être dans l’aspiration de Paturel au classement MX2, et on peut compter sur le pilote Bud pour  « hausser le ton » dès Lacapelle-Marival le 7 avril.


 
A. Aubin :
Il était écrit que Romagné 2013 serait un bon souvenir pour la famille Aubin… Suivant l’exemple de son frère ainé, Arnaud peut être fier de son résultat d’ensemble. Une manche MX2 où il a tenu la deuxième place jusqu’au dernier tour, avant de se faire surprendre par Paturel dans le virage le plus vicieux du circuit. Au final, le pilote KTM monte sur la troisième marche du podium, une performance qu’il réédite dans la super finale, malgré un départ pas vraiment réussi….


 
Un mot tout de même sur Valentin Teillet. Le pilote du team Bud Racing évoluait clairement un ton au dessus (avec son style toujours aussi spectaculaire), jusqu’à sa chute. Froissé mais pas cassé, on peut juste lui souhaiter un prompt rétablissement. 

MX1
N. Aubin :
Le n° 131 a bien fait de venir. Présent à Romagné en toute décontraction, Nicolas Aubin peut se réjouir d’avoir quitté la Grande-Bretagne pour prendre le petit air breton.
Très à son aise sur une piste grasse qui n’est pas sans rappelé les pistes outre-Manche, le protégé de Dave Thorpe a parfaitement maîtrisé son sujet. J’irai même jusqu’à le remercier d’avoir pointé en fond de classement au début de la manche MX1….Une petite chute au début de la manche et le scénario idéal se met en place….OB1 avait certainement envie d’animer la manche à lui tout seul, en nous gratifiant d’une remontée pendant 35 minutes….. Pas de doute, le pilotage précis du Normand a fait merveille sur le tracé de Romagné….En comparaison, sa victoire en super finale a été une formalité….Nicolas, merci pour le spectacle !
PS : Je suis le premier à regretter que le pilote Normand ne puisse pas défendre sa plaque rouge de leader….

S. Pourcel :
Le n°11 a montré 2 visages ce dimanche. En tête de la manche MX1, il a très rapidement baissé de cadence pour se classer 7ème, une position peu en rapport avec son potentiel…Le rideau tombé sur cette première course, j’avoue m’être interrogé sur le niveau de Sebastien Pourcel. Certes, on ne peut pas faire de miracle avec si peu de préparation et en découvrant une nouvelle moto, mais cette façon de descendre au classement au fil des minutes n’était guère rassurante pour la suite de la journée….Heureusement, la super finale viendra balayer une partie de ces inquiétudes…
Il ne fait aucun doute que Seb Pourcel manque de roulage, la première épreuve du championnat allemand étant fixée fin avril, le pilote KTM a encore pas mal de temps pour peaufiner ses réglages sur la moto, et se préparer physiquement.

M. Potisek :
Le pilote du team 2B peut être satisfait de son week-end breton. Vraiment solide dans la manche MX1, il a su trouver l’ouverture sur Clermont pour s’offrir la deuxième marche du podium. Sa troisième place dans la super finale démontre que Milko sera un candidat sérieux au titre, et qu’il n’est pas qu’un spécialiste du sable…

Un mot sur Cédric Soubeyras :
Pas encore au top de sa forme, il a prouvé que sa chute de février n’était plus qu’un mauvais souvenir. La vitesse est toujours là, ça ne fait aucun doute. L’objectif du n° 120 est clair : mettre à profit les 15 prochains jours pour retrouver la condition qui était la sienne avant Valence. J’en fait mon favori pour le titre.

Voilà, Romagné version 2013 est déjà dans mon rétroviseur. Une météo clémente et des manches animées ont été le cocktail idéal d’une belle journée de motocross.. A ceux qui regrettent l’absence des stars du MXGP, Romagné a démontré que ce n’est pas toujours le nombre d’étoiles qui fait briller la planète.

J’ai une pensée particulière pour les bénévoles du club. Sitôt la fête terminée, ils sont à pied d’oeuvre pour tout remettre en ordre et donner au lieu son aspect habituel (Romagné n’étant pas un tracé à 100% permanent, la partie haute du tracé – habituellement dédiée à l’agriculture – doit être restituée à ses propriétaires dans son état original). Il est aisé d’imaginer la débauche d’énergie représentée par cette tâche…. 

Une fois de plus je peux cocher la case « plaisir » en évoquant cette cuvée Romagné 2013, définitivement un très bon cru.
Je prends dès à présent rendez-vous pour 2014 !

Crossement vôtre – Oxboy.

Quand une compétition se déroule dans la région, le grand Jules Vimond (ci-dessus) n’est jamais loin….Au compteur MXKIEN, celui qu’on appelle affectueusement « le père Jules » a explosé ses points SMILE…..il semble que les années n’ont pas d’emprise sur sa passion.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password