Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
Livia Lancelot “Le président de QMMF aimerait que je revienne faire quelques courses au Qatar” – Mx2k

Livia Lancelot “Le président de QMMF aimerait que je revienne faire quelques courses au Qatar”

livia-lancelot-070313

Pas qualifiée pour le grand-prix MX2 du Qatar, pour seulement quelques secondes, Livia Lancelot a reçu les félicitations de tout le paddock pour sa performance. Mais elle a aussi tapé dans l’oeil du président de la fédération de moto du Qatar, qui aimerait bien inviter Livia sur son championnat national.

Comment s’est passé ton grand-prix du Qatar ?

Les premiers essais se sont plutôt bien passés. J’avais un peu peur d’être tendue, et puis finalement j’ai réussi à rouler à mon niveau tout de suite. Pour les chronos, je ne suis pas partie en confiance, car je savais que ça allait être difficile de passer en raison de la règle des 108%. Mais j’étais bien mentalement en me disant que j’étais là pour me faire plaisir et que ce n’était que du bonus. J’ai réussi à faire un bon temps en fin de séance, en sachant que j’étais à douze secondes de Jeffrey Herlings, qui est quand même le champion du monde en titre, donc c’était pas mal. Ce n’était pas assez pour me qualifier, mais j’étais contente car je pense avoir bien roulé.

« J’étais vraiment accrochée au groupe, donc ça n’aurait pas été très dangereux »

Tu rates la qualification pour combien de secondes ?

On ne sait pas trop, car il y a deux méthodes de calcul, et ils ne sont pas encore vraiment d’accord sur laquelle prendre. Selon le premier calcul, je suis à une seconde six de la qualification et suivant le deuxième, je ne suis qu’à une demi-seconde. Giuseppe Luongo et des personnes de la F.I.M. sont venus me voir pour me dire que cette règle était nouvelle, qu’ils ne savaient pas trop comment faire, et que c’était dommage que je manque la qualif’ pour si peu. A la base cette règle a été mise en place pour éviter qu’un pilote beaucoup plus lent que le groupe ne puisse pas prendre part à la course. Alors que moi j’étais vraiment accrochée au groupe, donc ça n’aurait pas été très dangereux. Du coup, ils ne savent pas trop comment gérer cette règle.

« Il y a vraiment eu une bonne ambiance autour de ma participation à cette course, et normalement ce n’est pas comme ça sur un GP »

Tu as été pas mal félicitée par tout le paddock ?

Oui j’ai reçu beaucoup de félicitations, même presque plus que quand je gagne un grand-prix avec les filles. Chez Suzuki ils m’ont dit que j’étais très proche des premiers, que c’était bien. Mon team aussi, Kawasaki Rockstar Bud Racing, ma évidemment félicité. J’ai même eu des personnes d’autres teams qui venaient me voir en me disant que ce n’était pas normal, qu’ils avaient fait leurs calculs et que j’étais qualifiée. Il y a vraiment eu une bonne ambiance autour de ma participation à cette course, et normalement ce n’est pas comme ça sur un GP. Ca fait plaisir.

« Ca me rappelle un peu mes années en Junior où tout le monde m’aidait pour la qualification »

Comment se passe l’accueil d’une fille qui arrive en GP MX2, de la part des pilotes mais aussi de Youthstream qui t’a invité ?

Je connais tous les pilotes depuis des années et forcément j’ai été bien accueillie, limite presque à m’aider. Ca me rappelle un peu mes années en Junior où tout le monde m’aidait pour la qualification en se mettant devant moi pour que je m’accroche. Là, c’était un peu le même principe, et franchement c’était cool. Même Youthstream était content que j’accepte leur invitation, car pour moi, indépendamment du challenge, ce n’était pas facile. Je savais très bien qu’en venant ici j’allais me battre en dernière position, et je savais aussi qu’avec les 108% ça allait être difficile.

Après avoir manqué la qualification pour le GP MX2, ton week-end qatari semblait être terminé, et pourtant tu as été invitée à rouler à la course « locale » qui s’est disputée avant le grand-prix samedi après midi.

Oui, le président de la fédération du Qatar QMMF, et propriétaire de la piste ici, a voulu absolument me faire rouler, car il ne trouvait pas normal qu’avec tout le voyage que j’ai fait pour venir au Qatar, je ne puisse pas rouler plus. Il s’est donc arrangé pour que je puisse rouler avec le trophée local. Je ne sais pas exactement ce qu’est ce championnat, mais apparemment c’était l’épreuve finale. Il y avait beaucoup de pilotes qui n’étaient pas du Qatar, un sud-africain, un américain … Au final je ne sais pas trop avec qui je me suis battue. Pour finir je fais troisième de la course et deuxième de ma catégorie, derrière un pilote qui a lui aussi manqué la qualification pour le GP MX2.

« Le président de la QMMF aimerait que je revienne faire quelques courses au Qatar »

Je crois savoir que le président de la QMMF est intéressé pour que tu reviennes rouler au Qatar ?

Oui il est venu me voir, m’a félicité, et on a pas mal discuté. C’est quelqu’un qui est aussi à la F.I.M., dans la commission féminine justement. Il était très content de ma prestation, ma remercié d’avoir roulé à son trophée, et il aimerait que je revienne faire quelques courses au Qatar. J’ai été étonnée de voir qu’il voulait absolument promouvoir les filles ici.



L’idée est que tu reviennes participer à son championnat ?

On n’a pas encore vraiment parlé dans le détail. Lui, aimerait que je vienne rouler dans son championnat. Mais pour le moment je ne sais pas combien il y a de courses, et à quelle période de l’année ça roule. Même si pour le moment ce n’est juste qu’une petite discussion que l’on a eu, ça peut être quelque chose de nouveau pour moi.

Interview / photos © Valentin Guinberteau – Mx2k.com

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password