NICOLAS AUBIN “Gagner le Touquet, puis faire le Supercross US en 2014”

nicolas-aubin-010213

Deuxième à l’arrivée du Touquet 2012, puis disqualifié pour “aide extérieure”, Nicolas Aubin arrive cette année avec l’envie de gagner. Mais Nico à aussi une autre idée en tête … s’attaquer au supercross américain en 2014.

La course du Touquet démarre pour toi çe dimanche. Comment t’es tu préparé?

"Franchement, je suis bien dans mes baskets. Je suis plutôt motivé. Pour la moto, on a trouvé de bons réglages. Je pense qu’on est bien mieux que l’an dernier. Physiquement, j’étais super bien mais j’étais malade il y a dix jours. J’étais sous antibiotiques et tout. Donc là, je suis un peu fatigué. Mais, dans le même temps, j’ai super envie ! Bon voilà, bonne moto, bonne équipe autour du moi, motivé. Donc…"

"L’an passé, ils me disqualifient. Si tout le monde est logé à la même enseigne, ça ne me gêne pas"


Et le fait d’avoir été disqualifié l’an passé?

"Pour moi, c’est une motivation supplémentaire cette année. L’an passé, ils me disqualifient. Si tout le monde est logé à la même enseigne, ça ne me gêne pas. Si on me pénalise, c’est que je n’ai pas respecté le règlement. C’est pour ça que j’ai rien dit après l’arrivée. J’ai pas fait de foin, j’ai accepté la décision. Par contre, le lendemain, j’ai regardé la retransmission de la course. J’ai vu que certains pilotes avaient été aidés sur la piste. Là, je l’ai très mal pris. Le mardi, je m’étais calmé. J’ai pas cherché à remuer le couteau dans la plaie. Mais, je vais aller les voir ce samedi. Je vais bien leur expliquer ce que j’ai vu sur les images. Cette année, qu’ils fassent gaffe."

Cette année, tu repars avec le team Honda Buildbase. Tu vas faire le championnat d’Angleterre et quelques Grands Prix, comme l’an dernier et tout en 450 cm3?

"Oui, cette année, je ne fais que de la 450cm3 parce que l’an dernier, c’était un peu compliqué. En fait, c’était un souhait d’Honda qui avait perdu son pilote principal en 250cm3 et qui se retrouverait un peu dans la mouise. Du coup, avec mon gabarit et ma bonne saison de MX2, ils m’ont demandé de faire les deux championnats. J’ai trouvé le challenge assez intéressant. J’ai voulu le relever. Et puis, au moment où il a fallu bosser, je m’étais fracturé la péroné. Donc, c’était compliqué. C’est pourquoi cette année, on ne veut pas tirer sur les deux tableaux. Moi, je me sens bien sur le MX1. C’est pourquoi je ne fais que du MX1 cette année sur le championnat Red Bull et sur le championnat d’Angleterre."

"Si je fais, allez, cinq grand prix, ça me fait un budget de 15000€"


Donc, on ne te verra pas en France cette saison.

"J’ai regardé la calendrier. J’ai vais peut-être pouvoir faire une course élite à Villars-sous-Écot. Après, je vais faire Valence, Thomer sûr. C’est à la carte. C’est pareil pour les Grands Prix. L’année dernière, je devais en faire plus et puis ça n’a pas pu se faire d’un point de vue de l’organisation avec le team. On avait déjà beaucoup de courses. Cette année, si je veux les faire, je dois tout prendre en charge. Donc, financièrement, c’est 1500€ plus les frais de déplacements. On arrive vite à 3000€. C’est quand même des grosses sommes… Mon calendrier me permettrait de faire beaucoup de GP cette année. Mais si je fais, allez, cinq grand prix, ça me fait un budget de 15000€. Et puis surtout, ça ne rapporte rien. C’est compliqué. On verra, mais j’aimerais bien en faire quelques uns."

Et le Grand Prix de France ?

 "Ça, c’est certain, je vais le faire."

"Je veux aller aux États-Unis. Je suis encore jeune. J’adore le super cross, contrairement à ce que tout le monde croit"

Et tu as donc une nouvelle motivation pour 2014, c’est ça?

"Oui. Cette année, je fais Le Touquet. J’aimerais bien la remporter. Si je gagne pas, je reviendrai. Mais pour l’instant, j’aimerais bien m’attaquer au super cross américain. C’est clair, je veux aller aux États-Unis. Je suis encore jeune. J’adore le super cross, contrairement à ce que tout le monde croit. C’est que je ne me suis jamais vraiment investir dans la discipline."

Ça fait combien de temps qu’on ne t’a pas vu sur un super cross?

"J’avais fait Bercy cette année, mais je m’étais déboîté l’épaule 12 jours avant. Donc, j’avais un peu galéré. L’année d’avant, j’avais pas mal roulé. J’avais fait une finale 7 et une finale 8 sans trop d’entraînement. Partout où je me suis vraiment entraîné et préparé, j’ai toujours réussi à bien rouler. C’est pourquoi, je veux faire un bel été en super cross cette année. Mon calendrier me permets de rouler à La Bosse-de-Bretagne ne et Saint-Valéry-en-Caux. C’est un peu tôt dans la saison, mais je veux vraiment m’y investir. Je veux y arriver en SX."

Et si tu vas aux États-Unis en 2014, tu y vas comment ?

" Oui, j’y vais en début d’année 2014. Après, c’est dans un an. Je veux arriver pour le SX d’hiver, être affuté. Je m’organiserai au mois d’octobre. Mais c’est clair que je voudrais le faire. C’est une expérience que je voudrais vivre. Comme ce que je fais en ce moment au Touquet. Apres, pour moi, Le Touquet c’est plus facile. J’habite en Normandie, c’est à 3 heures de route. Et surtout, c’est plus simple de s’adapter au sable. J’en ai déjà fait beaucoup en GP. C’est plus facile de faire un Touquet avec trois semaines de préparation. J’aimerais vraiment savoir ce que je suis capable de faire en Super Cross."

"C’est un objectif que je me suis fixé dans ma tête …Et quand ça y est généralement.."

Donc l’idée, c’est d’aller sur quelques premières épreuves aux États-Unis? Ou l’idée, c’est carrément se dire je veux trouver un budget, je me débrouille et j’y vais pour la saison complète?
 
"Non, je n’y vais pas dans cette optique là. Je veux y aller en début de saison. Après, est-ce je je veux faire deux ou trois quatre courses sur la côte Ouest, je ne sais pas encore. De toute façon, je veux vraiment le faire. Après, peut-être que ça bloquera au niveau de l’organisation. Aujourd’hui, on sait que c’est du plus en plus compliqué d’avoir des motos sur place là bas… On va dire que le milieu de la moto n’est pas spécialement en forme. Et c’est plus compliqué de demander des aides sur place, des motos, des pièces. On verra. On n’y est pas, mais c’est un objectif que je me suis fixé dans ma tête. Tu es le premier à qui j’en parle. C’est dans le fond de ma tête. Et quand ça y est généralement…"

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password