La newsletter de Gautier Paulin

gautier-paulin-040113

Gautier Paulin fait le point sur son actualité d’inter-saison, sa participation au supercross de Genève, sa non-participation à Bercy, et donne aussi son avis sur la nouvelle tournure des grand-prix.

Que cela fait du bien de passer un hiver sans avoir à se remettre d’une blessure, et sans changer d’équipe ! Cela permet de travailler dans la continuité, sur des bases connues, mais aussi de rouler en Supercross. Nous avons testé le matériel envoyé par l’usine début octobre, et comme les tests se sont bien passés le team m’a donné son accord pour que je dispute quelques SX. J’adore cette discipline, mais je n’avais pas pu en faire depuis quelques temps ; l’an passé j’arrivais chez Kawasaki et j’avais suffisamment à faire entre le testing, la découverte de la 450 et la préparation de ma première saison en MX1, mais cette année c’était différent et le team a compris que je voulais vraiment en faire. Je leur ai promis de rouler sur la réserve, sans faire de folies, et c’est ce que j’ai fait à Gênes puis à Genève. Le SX c’est sympa, ludique, et quand j’entre dans les whoops ou que j’attaque un enchainement je me fais vraiment plaisir, même si je ne me lâche pas complètement. Je sais que tous les teams managers craignent qu’on se blesse en SX, mais je pense que le plus gros danger en SX ce sont les autres pilotes ; je sais combien le prochain Mondial de cross est important pour KRT, j’ai été vigilant et j’ai fait mon boulot sur ces deux SX en montant à chaque fois sur le podium. J’aurais bien aimé être également à Bercy, une course importante qui me tient à cœur, ou il y a un public extra; l’an passé mon changement de team ne me permettait pas d’y être, cette année j’étais prêt à y participer mais les organisateurs avaient d’autres priorités. J’ai été déçu pour les fans, mais tout ne dépend pas toujours de la volonté du pilote et j’espère bien y être l’J’aurais bien aimé être également à Bercyan prochain !

"J’aurais bien aimé être à Bercy mais les organisateurs avaient d’autres priorités, tout ne dépend pas toujours de la volonté du pilote."

J’ai repris l’entrainement courant décembre, chez moi dans le Sud puis à la montagne; je suis d’abord allé en Suisse, puis j’ai rejoint pour quelques jours Didier Rochette et d’autres athlètes à La Clusaz. Xavier Boog et Arnaud Tonus y vont tous les ans et je leur avais demandé si je pouvais me joindre à eux, pour travailler dans une bonne ambiance et dans de bonnes conditions. On a été super bien reçus par la station de La Clusaz, et même si la météo n’a pas toujours été top avec nous on a bien bossé ; je n’avais jamais fait de ski de fond, ca change du vélo de route et c’est top de bosser tout en découvrant de nouveaux sports. Le programme était assez intensif, mais tout s’est fait dans la bonne humeur avec des garçons que j’apprécie et avec qui on partage les mêmes passions.

Depuis ce stage je continue bien sûr à m’entrainer, car les courses vont arriver vite avec Mantova le 27 janvier, Hawkstone Park deux semaines plus tard puis Valence le 17 février. Je vais monter au team début janvier pour reprendre la moto, car j’ai besoin de rouler avant les premières courses.

"Cette année le Mondial débute au Qatar, et je trouve quand même cela extraordinaire d’aller là-bas puis en Thaïlande, çà crédibilise notre sport."

Cette année le Mondial débute au Qatar, et je trouve quand même cela extraordinaire d’aller là-bas puis en Thaïlande, çà crédibilise notre sport. Je trouve que le mondial commence ‘à avoir de la gueule’ avec de telles épreuves et de beaux teams dans le paddock. Notre sport fait envie, véhicule une bonne image, et ces GP lointains font un peu rêver le public. Cette année ce sera un peu particulier puisque les MX1 et MX2 seront mélangés, une bonne décision je pense pour remplir les grilles des quatre GP exotiques de pilotes de qualité. Il y aura moins de manches à la télé, mais avec le décalage horaire je ne suis pas sûr que beaucoup de monde serait resté quatre heures devant son poste ? De là à étendre cette mesure à tout le mondial en 2014 il y a un pas, car il ne faudrait pas tuer la catégorie MX2 qui compose déjà avec la règle d’âge; je pense que ca va quand même être compliqué pour le téléspectateur non avisé, qui découvrira que le type qui a finit sixième a en fait gagné sa catégorie MX2 ! C’est bien de faire le test sur quelques épreuves, ensuite il faut échanger avec les acteurs avant de prendre une décision qui pourrait être lourde de conséquences pour les pilotes MX2.

"Je sais que l’adrénaline sera là et je compte bien être encore une fois à la hauteur de mes objectifs"

Cette saison 2013, je vais l’aborder sereinement. En 2012 j’avais tout à découvrir, la moto, la catégorie, mes rivaux, le team. Je pense qu’on a rempli une belle page de l’histoire de KRT en revenant sur le devant de la scène, et en ramenant la KX450SF-R sur les podiums de GP. Maintenant je connais parfaitement le fonctionnement du team, la place de chacun, et la Kawasaki n’à plus de secret pour moi ; je n’en reste pas moins toujours aussi excité à l’idée de me retrouver bientôt derrière les grilles de départ, je sais que l’adrénaline sera là et je compte bien être encore une fois à la hauteur de mes objectifs. Je vous souhaite à tous une bonne année 2013, j’espère vous retrouver nombreux sur les circuits, merci pour votre soutien et rendez vous le mois prochain pour la prochaine newsletter.

GP

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password