Frederic Bolley sur Yamaha en 2002

bollayvalkens01

La confirmation est maintenant tombée officiellement Frédéric Bolley rejoindra le team de Michele Rinaldi en 2002 pour conquérir une troisième couronne mondiale 250 et participer au championnat du monde 500 en 2003. Frdédéric s’explique sur les raisons de son choix.


Après une saison décevante, j’ai décidé de donner un nouvel élan à ma carrière en 2002.

Je tiens cependant tout particulièrement à remercier Honda et le HRC de m’avoir donné les moyens de devenir champion du monde 250cc deux saisons de suite. Ces quatre années de collaboration avec Honda ont été fructueuses et riches d’enseignement, et j’en garderai un très grand souvenir.

Toutefois aujourd’hui je sais qu’il n’est plus possible de devenir champion du monde sans une structure de haut niveau, tant en ce qui concerne l’encadrement humain que le support technique.

Pour la saison 2002, dès le début des négociations avec les différentes équipes qui m’ont sollicité, j’ai fait le choix de privilégier l’encadrement humain et technique en priorité avant même de considérer l’aspect financier. En 2002 je veux de nouveau pouvoir me concentrer uniquement sur ma préparation et l’aspect sportif de ma saison, et pouvoir me reposer sur une équipe motivée et professionnelle.

Grâces à l’appui de Jean Claude Olivier, Yamaha Europe m’a proposé de rejoindre l’équipe de Michele Rinaldi : Un team qui encore cette année, à largement fait la preuve de son professionnalisme et de son dynamisme. Avec Michele, je disposerai d’une moto performante et d’un encadrement de premier choix, et il m’est vite apparu que Yamaha était décidé à me donner les moyens de gagner à nouveau en 2002.

J’ai donc fait le choix de rejoindre Yamaha Europe, au sein du team Rinaldi, la saison prochaine, et ce en 250, avant de passer au quatre temps en 2003.

Mon objectif initial était certes de changer de catégorie dès cette année, mais l’équipe étant déjà au complet en 500 avec Stefan Everts et Marnicq Bervoets. Nous avons opté conjointement pour une montée en cylindrée différée d’un an. Quoi qu’il en soit, le challenge de reconquérir le titre 250 sur une nouvelle machine, et avec une équipe aussi impliquée est pour moi une grande source de motivation, et je ferai tout pour y parvenir.

Frédéric Bolley

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password