MX2F, pour MX de France : la chronique 100% bleu-blanc-rouge sur mx2k !

yann-charron-020610

America ! OK, OK, mais y’a pas que ça… Pendant que les top-guns des Grands Prix (et encore, pas tous, juste une dizaine de Frenchies…) bronzaient au soleil de Californie, ou pour certains (au nombre de cinq, en fait) faisaient les beaux chez les Grecs, la grande majorité des crossmen & women tricolores en décousaient dans l’Hexagone : championnats National MX1, MiniVert, Féminin et Side-Car Inter au programme du week-end de la fin mai. Action !


Hat-trick pour Charron

Comme on va le constater, le schéma a été le même pour chacune de ces quatre catégories : elle s’est trouvé un patron ce week-end, ou du moins le leader a-t-il clairement et plus que jamais imposé sa loi, creusant l’écart au championnat… En ce qui concerne le NMX1, il s’agit bien sûr de Yann Charron, champion NMX2 sortant, qui a pris les commandes de la classe supérieure dès la première épreuve et depuis lors mène grand train, à un rythme de futur champion, assurément. Cela dit, petite alerte il y a huit jours en Bretagne, l’Alsacien ayant dû s’incliner, au total de la journée, face au plus jeune de ses rivaux, Brice Bonnemoy. Oh, rien d’alarmant, juste trois petits points perdus, mais tout de même : l’Auvergnat n’affirmait-il pas là son statut d’adversaire numéro un ? Eh bien disons que la riposte n’a pas tardé : alors que Bonnemoy vivait un dimanche plus délicat (3/-/2) et se faisait même repasser par Pierrick Roncin (2/3/5) au classement provisoire du championnat, Charron réussissait à Dampierre son premier triplé de la saison. Un score parfait et une moisson de points maximum ou comment s’assurer, après cinq épreuves, une confortable avance sur ses plus sérieux concurrents : Roncin relégué à 64 unités, Bonnemoy à 76 (soit l’équivalent de trois victoires de manches !), le pilote Kit Moto Strasbourg semble filer tout droit vers une nouvelle couronne nationale. En tous cas il est sacrément bien parti ! D’autant qu’il est définitivement débarrassé de l’un de ses plus dangereux opposants, en la personne de Laurent Saulmier, le quatrième homme en quelque sorte, décidément bien malchanceux : un pouce retourné dans une chute l’avait forcé à abréger sa journée la semaine dernière et cette fois, sans tomber, c’est une épaule démise dès la première course qui l’a cloué au parc coureurs. Le Savoyard sera-t-il d’attaque dans trois semaines à Is-sur-Tille ? Nul ne le sait, en tous cas ce qui est sûr c’est que pour le championnat c’est râpé. Allez, comme je viens de le dire, rendez-vous le 20 juin en Côte d’Or !

Dercourt… toujours
MiniVert, cinquième étape à Vieux-Vy-sur-Couesnon, en Ille-&-Vilaine, pas très loin du Mont Saint-Michel (bâti sur l’estuaire de fameux Couesnon, n’est-ce pas : c’était notre parenthèse « patrimoine culturel ») et ici aussi, voici l’homme fort du championnat Minime qui, passé la mi-saison, se montre plus fort que jamais. Nicolas Dercourt, en l’occurrence, champion en titre dans cette même catégorie, redoublant magnifique et par ailleurs leader du championnat Cadet également, 13 ans (14 le 22 juin), intouchable ce dimanche. Ses deux manches et la finale, il réussit la totale quand ses deux rivaux les plus assidus, Nicolas Barcelo (2/3 et 2 en finale) et Thomas Do (3/2 et 4 en finale), lâchent quant à eux quelques nouvelles plumes. Si bien qu’au classement provisoire, le Picard compte dorénavant 37 points d’avance sur Do et 46 sur Barcelo. Peu à peu les deux Sudistes sur KTM laissent filer leur adversaire à la Yamaha, à tel point qu’ils voient même Julien Lebeau (1/3 & 5 en finale) et Alexis Verhaeghe (2/1 & 3), en très grande forme en Bretagne, faire mine de revenir sur eux. Certes, rien n’est encore joué, mais d’ores et déjà on peut sérieusement se demander qui donc ira battre Nico Dercourt… Next stop le 20 juin à Frontignan (chez Barcelo, tiens, tiens !).

Les pendules à l’heure
On s’étonnait la semaine passée de ne pas voir, comme on aurait logiquement pu s’y attendre, caracoler en tête au classement provisoire du championnat de France Féminin celle qui de loin est notre meilleur pilote du beau sexe, j’ai nommé Livia Lancelot, bien sûr. C’est que la représentante du team KTM-HDI a par deux fois, en trois épreuves, connu des déboires au niveau mécanique et ils lui ont coûté fort cher, ces deux DNF : impossible dans ces conditions, malgré tout le talent de la Francilienne et à son actif autant de succès que de manches terminées (sept sur neuf, donc), de figurer tout en haut du classement provisoire, à partir du moment où une concurrente s’est montrée suffisamment régulière, trustant podiums et accessits, ce qu’a su si bien faire la jeune Manon Giroix. C’est ainsi qu’au soir de Chaulnes, c’est elle qui menait le bal, avec un avantage de cinq points sur mesdemoiselles Lancelot et De Winter ex-aequo. Mais voilà, à Epinal, ni Livia, ni sa KTM n’ont failli : trois manches, trois victoires, et toc ! Ce qu’on appelle remettre les pendules à l’heure. D’autant que sa jeunes rivale à la 125 YZ n’a guère connu la réussite, cette fois : après avoir magnifiquement limité les dégâts en première manche et même mieux que ça puisqu’elle arrachait une super deuxième place à Elien De Winter, Manon chutait dans la course suivante et abandonnait, un peu froissée. Si elle parvenait ensuite à sauver les points d’une héroïque cinquième position en fin de journée, cela ne pouvait suffire, loin de là, pour se maintenir devant l’ex-championne du monde au classement provisoire, au contraire, la jeune Poitevine dégringolant carrément au quatrième rang, débordée non seulement par Livia, mais aussi par De Winter et la championne en titre, Justine Charroux… Ah, l’action ne manque pas, avec ces demoiselles ! Cette fois, la logique a donc repris le dessus, dira-t-on et, au vu de la supériorité de miss Lancelot, ses rivales savent que leurs chances sont minces… Prochain épisode à Avesnes-sur-Helpe le 13 juin après, pour les meilleures, un intermède « mondial » ce week-end à Saint-Jean, au Grand Prix de France.

Les Bigand sur leur lancée

Il en va des sides comme des catégories solo qu’on vient de passer en revue : conduisant le championnat de France Inter depuis l’ouverture, l’équipage constitué par les frères Bigand a ce dimanche plus que confirmé sa domination en écrasant ce cinquième round de Saint-Brieuc de toute sa classe (1/1/1), à chaque fois devant les mêmes dauphins, le tandem Giraud-Musset (2/2/2), Boileau-Fessard assurant eux aussi de gros points (3/3/5). Inutile de préciser qu’au championnat les leaders possèdent aujourd’hui une avance confortable et semblent avoir pris une bonne option sur le titre. Suite à Blargies (60) le 20 juin.

Mais, dites donc, les « battus » du jour, (ex-)candidats à la victoire et autres outsiders, au vu d’un tel week-end, en side-car comme ailleurs, qui n’a fait qu’entériner l’émergence d’un futur champion, eh c’est pas qu’on s’ennuie, loin de là, mais vous n’allez tout de même pas laisser les différents leaders dicter leur loi sans combattre, quand même ? Allez, du nerf, les gars (et les filles) !

PLUS ! PLUS ! PLUS !
‘Tites Nouvelles des Français

– Mea culpa. On en avait oublié un ! La semaine dernière, j’évoquais ici même les Français partis pour Glen Helen et, honte à moi, j’ai alors oublié de citer ce bon « vieux » Christophe Lhériteau. Néo-Vétéran émérite (sur le podium du Mondial 2009, pour ceux qui l’ignoreraient !), à nouveau parfaitement dans le coup cette année, pas très loin derrière l’intouchable Mats Nilsson, notre quadra était bel et bien du voyage, naturellement, avec quelques autres Euros qui malgré leur grand âge avaient choisi d’affronter les heures d’avion, le décalage horaire et le redoutable circuit californien ! Sans parler des terreurs locales, dans la mesure où des pointures comme Doug Dubach, Ty Davis, Jeff Matiasevich, Chuck Sun, le Néo-Zélandais Darryl King (ex-champion du monde) ou le Britannique Kurt Nicoll (multiple vice-champion) figuraient sur la liste des engagés… S’il s’est un peu raté en première manche (23/10), le Français ne s’est toutefois pas déplacé pour rien, accédant au top-ten à l’arrivée de la seconde course, une vraie perf’ au regard des classements (Dubach 1/1, King 2/2, Nilsson 3/3, tous sur Yamaha). Mais surtout le Vendéen insistait sur le plaisir, un peu inespéré sans doute à ce point de sa carrière, que représentait le fait de rouler sur cette piste légendaire…

– Trèfle. Ce week-end, c’était aussi la plus belle des classiques d’enduro, le Trèfle Lozérien, vendredi, samedi et dimanche. Trois jours de « balade » dans un cadre extraordinaire, quelques-uns des plus beaux paysages de l’Hexagone, pas moins, mais aussi trois jours de baston dans les magnifiques spéciales, cinq par jour ponctuant les sept ou huit heures de moto quotidiennes, fantastique bataille de titans entre les meilleurs spécialistes : victoire finale de Marco Germain (sa cinquième !) devant Julien Gauthier et Nicolas Deparrois. Mais le Trèfle, c’est aussi l’occasion pour toutes sortes de gentlemen-riders de faire un bon coup de moto entre potes et, parmi ces « touristes », certains anciens des terrains de cross et non des moindres, qui savent encore dans quel sens tourner la poignée de gaz : en jetant un coup d’œil aux résultats, j’ai relevé les noms de Jean-Patrick Andréo, Yves Gervaise, Jean-Jacques Bruno, Jean-Claude Gomez, Jérôme Taesch… Et quelques autres patronymes qui vous diront peut-être quelque chose, allez, en vrac : Fred Protat, Franck Helbert, Jérôme Delziani, Jean-Michel Pfrimmer, Stefan Houben, Guy Olla et même un certain A. E., plus connu dans la communauté du MX sous un pseudo « reptilien »…

– A la grecque. La Grèce accueillait ce dimanche un GP MX3 & EMX2 et cinq Français étaient du voyage. Côté MX3, championnat en pleine décrépitude (même si aux avant-postes ça roule fort), avec 23 engagés seulement, dont douze locaux, un Milko Potisek en constante progression, 6/3 et 3 du GP mais, malgré ce beau podium, un poil déçu quand même, tant il était persuadé qu’il eût pu mieux faire encore, sans une botte déchirée en première manche notamment (il a fini sans semelle !). Bien qu’ayant loupé la première épreuve, le Nordiste pointe au sixième rang d’un championnat dont le leader est Alex Salvini (I-HVA), quatre points devant Carlos Campano (E-Yamaha). Et il n’a pas dit son dernier mot, d’autant qu’il vient de conclure un deal avec le team suisse DB-Honda pour assurer sa fin de saison… A suivre.
En championnat d’Europe MX2, si les pilotes étaient à peine plus nombreux (28, dont une dizaine de Grecs), on recensait quatre Tricolores : Steven Lenoir, Robin Kappel, David Adam et Loïc Lépine. Le premier nommé a brillamment remporté la seconde manche mais il peut lui aussi nourrir des regrets, ayant dominé la première course jusqu’à ce qu’une cosse de pompe à essence débranchée le contraigne à l’abandon… Dommage, car sans cette panne, au lieu de la quatrième place qu’il occupe désormais, le jeune pilote Suzuki pouvait refaire les niveaux avec les deux pilotes Husky, Jernej Irt et Andrea Cervellin, qui mènent la danse au provisoire. Cela dit, pas d’affolement, Steven est à coup sûr le plus vite en piste et il lui reste encore bon nombre d’occasions de le démontrer ! Encore moins de réussite pour ses trois compatriotes, Kappel (6/11), Adam (-/12) et Lépine (zéro point). Mais, une fois encore, on n’en est qu’au premier tiers du championnat, il leur reste huit épreuves pour se refaire, à nos boys !
A noter : Kappel et Adam ont été choisis par le Sélectionneur National Olivier Robert en tant que wild-cards pour le GP de France MX2 ce week-end. Un GP auquel devrait également participer Charles Lefrançois…

RESULTATS en bref

NATIONAL MX1
Dampierre
1ère manche
1. Yann Charron (Kawasaki) ; 2. Pierrick Roncin (Kawasaki) ; 3. Brice Bonnemoy (Yamaha) ; 4. Anthony Fouillet (Honda) ; 5. Dany Hellouin (Honda) ; 6. Julien Voillaume (Yamaha) ; 7. Dimitry Camus (Yamaha) ; 8. Valentin Bruère (Kawasaki) ; 9. Mathieu Ronflette (Honda) ; 10. Rémi Dubreuil (Kawasaki)…

2ème manche
1. Charron ; 2. A. Fouillet ; 3. Roncin ; 4. Hellouin ; 5. Camus ; 6. Voillaume ; 7. Ronflette ; 8. Mathieu Girard (Kawasaki) ; 9. Mathieu Navatel (KTM) ; 10. Julien Coutaud (Honda)…

3ème manche
1. Charron ; 2. Bonnemoy ; 3. Hellouin ; 4. A. Fouillet ; 5. Roncin ; 6. Camus ; 7. Girard ; 8. Ronflette ; 9. Voillaume ; 10. Bruère…

Provisoire après cinq épreuves
1. Charron 343 pts ; 2. Roncin 279 ; 3. Bonnemoy 267 ; 4. A. Fouillet 212 ; 5. Hellouin 193 ; 6. Laurent Saulmier 163 ; 7. Camus 155 ; 8. Girard 143 ; 9. Thibaut Mugnier 125 ; 10. Julien Thomas 114…

MINIVERT
Championnat Minime
Vieux-Vy-sur-Couesnon
1ère manche Groupe A
1. Julien Lebeau (KTM) ; 2. Alexis Verhaeghe (Kawasaki) ; 3. Thomas Do (KTM) ; 4. Etienne Guichardot (Suzuki) ; 5. Yannis Bleuze (Cobra) ; 6. Jérémy Gritti (Yamaha) ; 7. Florent Chevallier (Kawasaki) ; 8. Jérémy Larrieu (Suzuki) ; 9. Quentin Sicaud (KTM) ; 10. Jean-Pierre Mannucci (Yamaha)…

1ère manche Groupe B
1. Nicolas Dercourt (Yamaha) ; 2. Nicolas Barcelo (KTM) ; 3. David Herbreteau (KTM) ; 4. Dan Houzet (Cobra) ; 5. Bas Vaessen (KTM) ; 6. Jérémy Abadie (Suzuki) ; 7. Youn Deniaud (Yamaha) ; 8. Nicolas Cousin (Cobra) ; 9. Alexis Desprey (Yamaha) ; 10. Max Vial (KTM)…

2ème manche Groupe A
1. Verhaeghe ; 2. Do ; 3. Lebeau ; 4. Gritti ; 5. Chevallier ; 6. Guichardot ; 7. Bleuze ; 8. Louis Faret (KTM) ; 9. Thomas Marcellin (KTM) ; 10. Larrieu

2ème manche Groupe B
1. Dercourt ; 2. Houzet ; 3. Barcelo ; 4. Vaessen ; 5. Herbreteau ; 6. Deniaud ; 7. David Marcel (Kawasaki) ; 8. Abadie ; 9. Cousin ; 10. Desprey…

Finale
1. Dercourt ; 2. Barcelo ; 3. Verhaeghe ; 4. Do ; 5. Lebeau ; 6. Herbreteau ; 7. Chevallier ; 8. Houzet ; 9. Guichardot ; 10. Gritti…

Provisoire après cinq épreuves
1. Dercourt 344 pts ; 2. Do 307 ; 3. Barcelo 298 . 4. Lebeau 266 ; 5. Verhaeghe 251 ; 6. Herbreteau 237 ; 7. Chevallier 206 ; 8. Bastien Inghilleri 198 ; 9. Guichardot 193 ; 10. Desprey 167…

FEMININES
Epinal
1ère manche
1. Livia Lancelot (KTM) ; 2. Manon Giroix (Yamaha) ; 3. Elien De Winter (KTM) ; 4. Laura Boog (Yamaha) ; 5. Justine Charroux (Yamaha) ; 6. Alexandra Adgie (Yamaha) ; 7. Annabelle Simonet (Kawasaki) ; 8. Lucie Jussiaume (Kawasaki) ; 9. Charlotte Deharbe (Suzuki) ; 10. Camille Guillier (KTM)…

2ème manche
1. Lancelot ; 2. Charroux ; 3. De Winter ; 4. Simonet ; 5. Boog ; 6. Deharbe ; 7. Guillier ; 8. Adeline Corbel (Yamaha) ; 9. Mégane Pernet (Yamaha) ; 10. Eldie Novi (Kawasaki)…

3ème manche
1. Lancelot ; 2. De Winter ; 3. Charroux ; 4. Simonet ; 5. Giroix ; 6. Boog ; 7. Jussiaume ; 8. Adgie ; 9. Guillier ; 10. Pernet…

Provisoire après quatre épreuves
1. Lancelot 250 pts ; 2. De Winter 237 ; 3. Charroux 226 ; 4. Giroix 218 ; 5. Simonet 175 ; 6. Adgie 158 ; 7. Boog 148 ; 8. Jussiaume 142 ; 9. Novi 122 ; 10. Pernet 117…

SIDE-CAR INTER
Saint-Brieuc
Provisoire après cinq épreuves
1. Baptiste & Julien Bigand 357 pts ; 2. Giraud-Musset 303 ; 3. Ains-Chéreau 234 ; 4. Boileau-Fessard 207 ; 5. Martin-Desplaces 191 ; 6. Mickaël & Bertrand Poirier 178 ; 7. Martin-Bégaud 169 ; 8. Gommeren-Cailleau 169 ; 9. Girardin-Chene 145 ; 10. Bernard-Charlot 143…

Par Eric Breton

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password