Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
JMB Not Back – Mx2k

JMB Not Back

Au mois de janvier 2001 Jean-Michel BAYLE a pris la décision d’effectuer son retour à la compétition en motocross en s’engageant dans le championnat National US. Intégré au team American Suzuki managé par Roger de Coster, Jean-Michel s’est lancé dans un programme d’entraînement intensif afin de pouvoir se présenter dans les meilleures conditions le 13 mai à Glen Helen (Californie) pour se mesurer aux meilleurs pilotes de la discipline.

Mardi dernier lors d”une séance d”entraînement et de testing avec le team Suzuki sur la piste de Beaumont (californie), Jean Michel s”est blessé au genou gauche.
Ce même genou touché à plusieurs reprises durant sa carrière a cédé.
Après consultation de son médecin sur place et suite aux premiers examens, JMB souffre d”un arrachement ligamentaire postérieur.

Terriblement déçu, et très affecté, la mort dans l”âme JMB rentre en France pour rencontrer son spécialiste et ne participera pas au national US, au terme duquel, il y a 10 ans il décrochait 2 titres historiques dans les deux catégories 250cc et 500cc.

JMB revient sur un défi unique :

” Depuis le début de cet hiver, je suis installé en californie. J”ai retrouvé avec plaisir Roger De Coster, qui a été longtemps mon manager, notamment l”année de mes trois titres aux USA. Nous avons toujours entretenu d”excellentes relations et il m”a demandé d”essayer et de mettre au point les Suzuki officielles de son team. Il m”a vu rouler, nous avons fait du bon travail et très progressivement l”idée a fait son chemin. En janvier 2001, avec Roger, nous nous sommes demandé pourquoi je n”envisagerais pas de reprendre la compétition. Il m”a dit que j”avais largement le niveau et que ce serait dommage de passer à côté. L”idée a mûri, s”est affinée, puis est devenue concrète.

A partir de ce moment, je me suis engagé à fond, toute une organisation humaine et structurelle s”est mise en place autour de ce programme afin de s”accorder tous les moyens nécessaires pour réussir.

J”avais 3 mois devant moi pour me présenter à Glen Helen dans les meilleures dispositions. Je n”ai rien voulu négligé. J”avais la même détermination qu”un boxeur qui prépare un grand combat, j”ai entrepris un programme de roulage et de testing très soutenu. En parallèle je me suis astreint à un entraînement foncier rigoureux en alternant le vélo, la salle y compris de suivre un programme d”alimentation. Je voulais mettre toutes les chances de mon côté.
Même si avant tout mon but était de me faire plaisir je voulais le faire dans les meilleures conditions et d”être capable de me mesurer aux meilleurs pilotes du moment.

Mon plaisir sur une moto, et d”autant plus en compétition, s”exprime quand je suis en totale possession de mes moyens et c”est pour cela que j”ai mis toute mon énergie dans ma préparation parce que cela était déterminant pour la suite.

Au fil des journées et des semaines d”entraînement Roger était très satisfait de ma progression et des bonnes combinaisons de réglages que l”on trouvait sur la moto.

Les choses avançaient bien et c”était super encourageant. Je gagnais en vitesse un peu plus tous les jours et je me sentais bien physiquement. Sans s”être fixé de tableau de marche, Roger était un excellent indicateur et le mieux placé pour juger de mon niveau. J”étais constant sur la durée d”une manche et il fallait que j”accumule encore du roulage. C”est ce dont j”avais le plus besoin face à mes adversaires qui enchaînent des courses tous les week-end.

Il y a quelques jours, la veille de me blesser, Roger et moi, après une grosse journée de testing nous avons fait un point précis pour organiser les dernières semaines de préparation et retenir certaines options techniques.
Il n” y avait aucun doute dans son esprit, il était convaincu du travail de ces 2 derniers mois. J”avais retrouvé le niveau pour me présenter et me battre en course au National.

Aujourd”hui c”est très dur à accepter, je me suis vraiment investi et la sanction est lourde.
Je n”ai jamais minimiser la blessure et je sais de quoi je parle. Certaines articulations se sont fragilisées pendant ma carrière. J”en avais pris pleinement conscience quand je me suis décidé à revenir pour de bon, je le gérais. Mais pas d”abîmer mon genou au point de devoir renoncer maintenant.

Roger de Coster avec American Suzuki, Oxbow et tous mes partenaires se sont mobilisés instantanément et je sais que beaucoup de mes supporters étaient derrière moi. J”aurais tellement voulu leur faire partager le plaisir que j”avais de revenir au motocross et de montrer à chacun de quoi j”étais capable “.

JMB # 822

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password