Sébastien Pourcel ” Il m’est encore difficile de savoir quand je pourrai rouler de nouveau sur ma Kawasaki “

sebastien-pourcel-250209

Blessé en fin d’année dernière lors de l’épreuve finale du championnat de Guadeloupe, Sébastien Pourcel est toujours convalescent et devra donc encore patienter un peu avant d’effectuer son retour à la compétition, prévu fin mars pour l’ouverture du championnat du monde MX1.

Après cinq semaines d’inactivité, Sébastien a reçu il y un mois le feu vert de ses médecins pour reprendre une activité physique, et s’est donc infusé huit heures de physiothérapie six jours sur sept.

De nouveaux examens ont montré que sa hanche et son genou étaient désormais bien remis, et que le bas du corps ne posait plus de problème. En revanche, Sébastien fut contraint de repasser sur la table d’opération il y a dix jours pour replacer un tendon dans son épaule gauche.

Sébastien devrait désormais effectuer son retour à la compétition pour le premier grand prix de la saison à Faenza en Italie, les 28 et 29 mars.

Sébastien Pourcel « Lorsque j’ai débuté la physio, j’ai connu des difficultés car je suis resté au lit durant un mois. Mon épaule me posait problème, et j’ai donc passé un nouveau scanner qui a révélé qu’un tendon était trop tendu. Nous avons donc décidé d’effectuer une opération mineure afin de remettre ce tendon dans la bonne position, et remédier ainsi à ce problème. L’opération a eu lieu il y a dix jours, et pour le moment il m’est très difficile de bouger mon bras gauche convenablement. Nous devons encore travailler dur car mes muscles ont été affectés par les longues semaines d’inactivité. Il m’est encore difficile de savoir quand je pourrai rouler de nouveau sur ma Kawasaki. J’espère que d’ici trois ou quatre semaines je serai de retour sur un terrain. Bien entendu, je préfèrerai rouler en ce moment, mais mon mental est OK et je veux vraiment attendre d’être totalement rétabli avant d’aller m’entraîner ou reprendre la compétition. J’ai effectué beaucoup de tests avec la 450 à injection, aussi je connais donc parfaitement cette moto. Garteh Swanepoel travaille dur actuellement avec le team, et je suis certain que la moto sera parfaite lorsque je serai prêt à revenir. Mon souhait est d’être au mieux physiquement pour le premier grand prix,  et de marquer le plus de points possibles. L’an passé, je n’ai scoré que cinq points lors des deux premiers grand prix, et ensuite grâce à mes bons résultats je suis revenu tout prêt du top trois. Nous savons tous que le championnat sera long. »

Info Kawasaki / photo Pascal Haudiquert – Mediacross

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password