Hugo Dagod à Anaheim ” Je vis un rêve en ce moment et si je veux le prolonger je vais devoir passer à la vitesse supérieure “

hugo-dagod-200109

Hugo Dagod continue son apprentissage aux USA où il participe au championnat AMA de supercross. Ce week-end, il rate de peu la qualification au guidon de sa KTM et fut de nouveau contraint de regarder la soirée depuis les tribunes. Comme après chaque épreuve, Hugo analyse sa soirée et vous donne son sentiment après ce nouvel échec.

Le réveil est un peu difficile ce lundi. Après une autre désastreuse performance à Anaheim 2 où je termine 43ème au chrono alors que seulement 40 sont qualifiés pour le programme du soir j’avoue ne plus trop savoir où j’en suis. Loin de moi de chercher des excuses mais la journée de samedi n’avait pas très bien commencé. Quelques minutes après le début de ma 1ère séance d’essai la chaine de ma KTM casse dans l’entrée des whoops. Je suis obligé de rentrer au paddock pour réparer. Tout cela ne me met pas en confiance et je ne réussis pas à me libérer dans ma 2ème séance. J’ai regardé la finale dans les gradins.

"C’est sans doute plus facile à écrire qu’à faire mais croyez-moi que je vais y travailler plus dur que jamais"

Toute la semaine, sur le terrain SX KTM, j’enchaine les tours rapides, j’avale les whoops dans les deux sens, je fais des manches, je travaille les départs, je tombe des chronos… Le jour de la course, je ne suis plus moi-même et je ne sais pas pourquoi. Je roule stressé sans pouvoir démontrer toutes mes aptitudes à rouler parmi les meilleurs de ma catégorie. Toutes les chances sont pourtant dans mon camp avec mon père et Alain qui se donnent à fond à mes côtés sans vous oublier, en France, qui m’encouragez d’une semaine à l’autre. J’ai juste besoin de me lâcher maintenant. J’en ai les capacités. C’est sans doute plus facile à écrire qu’à faire mais croyez-moi que je vais y travailler plus dur que jamais. Je vis un rêve en ce moment et si je veux le prolonger je vais devoir passer à la vitesse supérieure. J’en ai bien l’intention…

Je n’ai pas de course jusqu’à San Francisco le 31 janvier puisque samedi prochain le championnat Lites de la côte Est débute à Houston au Texas. J’ai donc deux semaines devant moi pour mettre la tête dans le guidon…

Je voudrais profiter de cette opportunité pour souhaiter un prompt rétablissement à Cédric Soubeyras qui a lourdement chuté à Anaheim 2. Courage Soub’ !

Merci à tous mes partenaires de me soutenir et à vous de croire en moi,

Hugo #411

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password