Grand Prix de France de Motocross, une Marseillaise à Saint Jean ?

stjean-050607

Saint Jean d’Angely reçoit ce week-end le “must” du Motocross mondial, à l’occasion du Grand Prix de France MX1-MX2. Toutes les stars de la discipline seront en piste pour ce septième GP de la saison, et le président Boissonnot rêve comme des milliers de fans d’entendre résonner une Marseillaise à St Jean, comme ce fut le cas en 2001 avec la victoire de Mickael Pichon.

Christophe Pourcel en forme
Sur la lancée de son succès Japonais, nombreux sont ceux à espérer que Christophe Pourcel enchaîne sur un second succès de rang en France. Ayant désormais retrouvé son meilleur niveau après une rééducation plus longue que prévue (suite à sa fracture du tibia fin janvier) le champion en titre a été très combatif au Japon et c’est sans aucun doute la meilleur chance française sur les GP 2007. Leader du pack tricolore MX2 (250 quatre temps), Christophe (qui dispute son dernier GP de France avant son départ aux Etats Unis) entraîne dans son sillage quelques uns des meilleurs éléments de la catégorie, avec notamment Pascal Leuret, Nicolas Aubin et Anthony Boissière. Cinquième du Mondial, Pascal a fait l’impasse sur le championnat de France le week-end passé pour rester en Italie faire du testing avec son team et mieux préparer la suite de la saison. Marqué au Japon par la fatigue du long voyage, Nicolas Aubin (huitième du mondial) a de son côté confirmé en remportant les trois manches du championnat de France qu’il avait retrouvé la forme à quelques jours du GP de France, et son premier podium en GP semble plus proche que jamais. Quand à Anthony Boissière (dixième du mondial), qui s’était révélé à St Jean en y remportant sa première manche de GP en 2005, il est de retour à son meilleur niveau avec une septième place au Japon et une seconde à Iffendic derrière Aubin. Les français seront présents en masse dans cette catégorie MX2, et il faudra aussi compter sur Xavier Boog, Gregory Aranda et Jeremy Tarroux, très rapide en Bretagne le week-end passé.

Un Pourcel en cache un autre
L’équipe de France est moins conséquente en catégorie MX1 (450 quatre temps) mais compte aussi un potentiel vainqueur de GP dans ses rangs en la personne de Sébastien Pourcel. Actuellement quatrième du mondial, pour sa première saison dans la catégorie, Seb est passé tout près de la victoire de manche en Allemagne et on sent qu’il devrait bientôt monter sur la plus haute marche d’un podium. Et si cela se passait à St Jean ? Ils sont plusieurs à pouvoir entrer dans le ‘top dix’ de ce GP, de Pierre Alexandre Renet (vainqueur d’une manche du mondial MX3 à Brou il y a deux semaines) à Thomas Allier (sixième d’une manche au Portugal) en passant par Cyrille Coulon et Julien Vanni (vainqueur du GP de France MX3 en 2005). Tous ont le potentiel, mais la réussite passera par une bonne qualification samedi (les places sur la grille étant attribuées à l’issue de la séance d’essais chronos) et de bons départs dimanche !

A qui le tour en MX1 ?
Alors que le championnat arrive à mi parcours (St Jean est le septième des quinze GP) il semble que Joshua Coppins ait la situation bien en mains avec 63 points d’avance sur Kevin Strijbos qui s’est fait mal au genou la semaine passée lors d’une sortie à vélo. Battu lors des deux dernières épreuves par David Philippaerts (GP d’Allemagne) puis Billy Mackenzie (GP du Japon), Coppins ne domine pas son sujet comme le faisait Everts et tout reste possible dans la mesure ou 450 points restent à distribuer ! Philippaerts (qui s’était imposé en MX2 en 2005), Steve Ramon (qui s’est imposé le week-end dernier en championnat national aux Pays Bas), Jonathan Barragan mais surtout Billy Mackenzie seront avec Sébastien Pourceau ses plus dangereux rivaux. Mackenzie vient de s’imposer en championnat d’Angleterre après son succès au Japon, et comme tous les pilotes Kawasaki il aura à cœur de réaliser une superbe course en mémoire à Jan De Groot, le charismatique manager des ‘verts’ emporté par la maladie ce lundi. Attention également à Ken De Dycker, à l’américain Mike Brown (roi du meilleur départ) ou à Tanel Leok, parmi tant d’autres !

Rattray en outsider ?
Comme on le sait, le Mondial MX2 est une affaire Cairoli-Pourcel. Attention toutefois au Sud Africain Tyla Rattray, qui a relevé le challenge au Japon avant qu’une chute ne l’écarte du podium. Tyla est de retour au sommet, et comme les KTM ont toujours bien marché à St Jean (victoires en 2006 de Philippaerts en MX2 et Townley en MX1) le package pourrait bien jouer les trouble fête !

Notons au passage qu’il y a une éternité qu’un français ne s’est pas imposé sur ses terres dans cette catégorie, puisqu’il faut remonter à 1998 et au succès de David Vuillemin à Château du Loir, un an après Frederic Vialle (Pernes) et Sébastien Tortelli (Cussac) ! Il faut moins remonter dans le temps en MX1, puisque Pichon s’était imposé en 2001 (Ernée) et 2002 (St Jean), dans la foulée de Frédéric Bolley vainqueur en 2000 à Brou.

Deux jours de fête
Avec l’accès au paddock gratuit, une visibilité intégrale, un écran géant permettant de ne pas perdre une miette des courses et Francis Magnanou au micro, toutes les conditions sont réunies pour que ce GP de France 07 soit dans la lignée des précédentes organisations du Moto Club Angérien. Attention, le GP commence dès samedi, avec les essais libres (dès 10h00) puis deux courses qualificatives pour les pilotes MX2 (à partir de 15 heures) et la séance d’essais chronométrée pour les pilotes MX1 (à 16h30). Dimanche début des ‘hostilités’ à 9h00 avec les ‘warm up’ matinaux, les courses étant programmées à 12h08, 13h08, 15h03 et 16h03.

Pour tous renseignements : www.motoclub-angerien.com ou 05.46.59.40.41

info – photo copyright MediaCross

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password