Marvin Musquin et Benjamin Coisy Champions 125 & Open 2006

sxtour-grenoble-101206

20ème anniversaire du championnat supercross en France, 10ème anniversaire pour le Supercross de Grenoble, la finale du SX TOUR Championnat de France a maintenu tout son suspense jusqu’au terme du weekend pour décerner le titre SX TOUR en Open pour Benjamin Coisy -Honda sa quatrième couronne consécutive après trois en 125, et le premier titre majeur pour Marvin Musquin -Kawasaki en 125. L’homme fort du week-end demeure Christophe Martin -KTM qui a accompli un parcours remarquable. Il gagne vendredi et termine second samedi. Troisième du classement provisoire avant la finale Grenobloise, il repart vice-champion Open.

La soirée inaugurale voyait les demi-finales respectivement remportées par Marvin Musquin suivi de Mathias Bellino -Yamha -MD et Jérémy Tarroux -Yamaha puis Maxime Lesage -Honda précédant Loic Rombaut -Kawasaki et Jean Baptiste Marrone -Honda.

En Open Benjamin Coisy s’imposait devant Christophe Martin et Nicolas Delepierre puis Manuel Rivas devant Pascal Leuret et Rodrig Thain.

Le départ de la finale 125 était donné et Musquin sortait le premier de la grille poursuivi par Rombaut, Lesage, Maronne et Cédric Soubeyras. Musquin creusait l’écart immédiatement sur Rombaut, Lesage débordait Maronne tout comme Soubeyras.

A partir du 7ème tour plusieurs événements allaient survenir avec une erreur commise par Rombaut qui profitait à Lesage désormais second. Puis c’est Musquin qui accrochait un pilote attardé et chutait. Il repartait mais Lesage, Rombaut et Soubeyras étaient passés. Nous étions au 11ème tour et ce fut Soubeyras qui chutait à son tour et laissait passer Musquin. La fin de course était proche, Lesage maîtrisait les opérations devant Rombaut et Musquin. Les trois hommes montaient sur le podium dans cet ordre.

En Open, c’est Thain qui virait en tête au premier virage mais Coisy le débordait aussitôt, suivi de Rivas, Martin et Leuret.

Au 4ème passage Coisy n’était plus là ! Thain pointait en tête devant Martin, Rivas, Leuret et Berthomé. Le leader du championnat repartait finalement, mais bon dernier ! Son challenge fut alors de revenir jusqu’à la 7ème place pour accéder à une place qualificative en super-finale… la partie n’était pas gagnée.

Devant, le rythme était mené à un train d’enfer par le trio Thain, Martin et Rivas. Martin très à l’aise prend nait alors le commandement de la course. Une lutte s’engageait entre Thain et Rivas pour la seconde place. Martin avait pris un peu ses distances mais le trafic sur la piste et les dépassements replaçaient alors les trois leaders roues dans roues. Rivas plaçait son attaque dans la section des whoops et débordait Thain. Martin, décidément le plus rapide reprenait le large. 11ème tour, Coisy était revenu 8ème. Rivas tentait de revenir sur Martin mais rien à faire l’officiel KTM survolait la course. Les positions se stabilisaient ainsi et Coisy parvenait in-extremis à s’imposer sur Berthomé pour décrocher la 7ème place et son ticket pour la super finale.

Le super-finale se mettait en place derrière la grille de départ mais Benjamin Coisy devait se résigner à une place en 2ème ligne.

Ce fut une nouvelle fois Thain qui s’extrayait le premier de la meute, Martin et Leuret lui collaient à la roue suivis par Rombaut et Soubeyras. Coisy était 10ème et Rivas très attardé, 13ème. Dans le tour suivant Martin était passé en tête et prenait aussitôt le large. L’homme de ce début de course qui accomplit un retour remarquable fut Nicolas Delepierre. Pointé 6ème au départ il revenait sur le trio de tête à une cadence impressionnante.

Nous étions au 7ème tour, Leuret voyait la menace poindre et accélérait de rythme, il doublait Thain pour venir occuper la seconde position. Delepierre fondait sur Thain et tentait un bloc pass en règle dans le virage en épingle après la section des whoops mais il fut pris à son propre piège et glissait. C’est alors que noyé dans le trafic Coisy émergeait du peloton pour pointer 7ème. Les choses s’accéléraient. Un tour plus tard il était cinquième. Thain commettait une faute et perdait plusieurs places. Martin imperturbable en tête contrôlait; Leuret était second. Coisy impressionnait, trois tours plus tard il était 3ème. Il semblait passer l’overdrive et revenait comme un boulet sur Leuret. 15ème tour, la jonction était faite, et Coisy débordait Leuret dans les whoops pour le dépasser dans le virage qui suivait, imparable, il était second. Plus que 2 tours, Martin était hors de portée et filait vers sa seconde victoire de la soirée, Coisy terminait 2ème et Leuret 3ème. Le 1er 125 était Cédric Soubeyras à une encourageante 5ème place précédant Musquin.

Vendredi :

Finale 125 : 1 Maxime Lesage, 2 Loic Rombaut, 3 Marvin Musquin, 4 Cédric Soubeyras, 5 Mathias Bellino, 6 Jérémy Tarroux, 7 Jean Baptiste Maronne, 8 Juan Cros, 9 Romain Jacquiot, 10 Christophe Charlier, 11 Hugo Dagot, 12 Jérémy Richaud, 13 Joan Marillet, 14 Frédéric Sandouly, 15 Marco Maddi.

Finale Open : 1 Christophe Martin, 2 Manuel Rivas, 3 Rodrig Thain, 4 Pascal leuret, 5 Davide Degli Esposti, 6 Nicolas Delepierre, 7 Benjamin Coisy, 8 Vincent Berthomé, 9 Adrien Lopes, 10 Marko Kovalainen, 11 Hugo Santos, 12 Julien Mercadier, 13 Vincent Turpin, 14 Florent Rodriguez, 15 Frédéric Vialle.

Super-Finale : 1 Christophe Martin, 2 Benjamin Coisy, 3 Pascal Leuret, 4 Davide Degli Esposti, 5 Cédric Soubeyras, 6 Marvin Musquin, 7 Loic Rombaut, 8 Rodrig Thain, 9 Manuel Rivas, 10 Jean Baptiste Maronne, 11 Jérémy Tarroux, 12 Nicolas Delepierre, 13 Mathias Bellino, 14 Maxime Lesage.
L’ultime manche des quatorze qu’a compté la saison 2006 débutait dans un Palais des Sports à guichets fermés.

Les demi-finales se déroulaient sans réelles surprises. S’imposaient respectivement en 125 , Musquin devant Soubeyras et Bellino puis Lesage devant Rombaut et Marrone. En Open c’est Coisy qui l’emportait devant Rivas et Thain puis Martin devant Leuret et Degli Esposti.

Le départ de la finale était donné et Marvin Musquin réalisait le holeshot. Il emmenait dans sa roue Marco Maddi, Maxime Lesage, Loic Rombaut et Cédric Soubeyras. Maddi allait céder rapidement des places. Lesage se hissait en seconde position imité par Rombaut pour la troisième. Deux tours plus tard Soubeyras accédait à la quatrième place. Au 6ème passage Musquin comptait une avance suffisante pour contrôler la course. Lesage faisait son possible mais rien n’y faisait. Rombaut le troisième homme s’accrochait à ce nouveau podium qui se dessinait. Nous étions à la mi-course et les places allaient se stabiliser ainsi jusqu’à l’arrivée. Musquin s’imposait sous le drapeau à damier et accédait en même temps à son premier titre majeur : Champion du SX Tour 2006 125.

En Open nous allions vivre une toute autre course. Dès la grille baissée Rodrig Thain s’élançait en tête. Il précédait Leuret, Lopes, Martin, Turpin et Coisy. Au troisième tour Thain chutait de manière spectaculaire dans les whoops, Lopes ne pouvait l’éviter et l’accrochait. Leuret s’emparait du commandement devant Martin, Coisy et Delepierre. Six tours déjà et le trio de tête se resserrait. Martin devenait de plus en plus dangereux. Il attaquait Leuret dans le tour suivant, le débordait par l’extérieur mais accrochait la bordure de la piste dans une grande courbe et chutait. Leuret souffle un instant mais c’est Coisy qui reprenait l’offensive. Martin repartait aussitôt en 3ème position. Coisy se rapprochait mètre par mètre de Leuret. La jonction était faite au 12ème tour et à partir de cet instant les deux pilotes allaient se livrer un mano à mano extraordinaire en se passant et se repassant une à deux fois par tour et ainsi jusqu’à l’arrivée. Du grand pilotage parfaitement maîtrisé et dans le plus grand respect mutuel. Du supercross comme le public aurait voulu en voir dix tours de plus. 18ème passage, Leuret en tête commettait une petite erreur, Coisy saisissait l’occasion, prenait la tête en entamant le dernier tour. Il s’imposait devant Leuret et Martin.

Ultime départ de la saison pour la super finale. Pascal Leuret faisait le holeshot avec dans sa roue Martin et Coisy. Nous assistions à un remake de la course précédente. Musquin pointait 4ème et Rivas 5ème. Scénario idéal.

Au 3ème tour Martin attaquait Leuret avec un block pass en règle et prenait le commandement de la course. Rivas, Coisy et le nouveau champion 125 Musquin venaient se mêler à la lutte. Coisy sonnait la charge et débordait Leuret imité dans le même tour par Rivas. Le tiercé leader était alors composé de Martin, Coisy et Rivas suivis tout près par Leuret et Musquin.

Dans le tour suivant, Leuret reprenait son bien sur Rivas. Les quinté de tête était dans un mouchoir et se livrait une course extraordinaire. 7ème passage, Rivas repartait en chasse du podium et doublait Leuret. Au même instant et en un éclair, Coisy dépassait Martin suite à une petite erreur de celui-ci et prenait le commandement de la course. 10ème tour Coisy en tête était suivi de Martin, Rivas, Leuret et Musquin très accrocheur. Le jeune champion se sentait pousser des ailes et attaquait Leuret. Pendant ce temps Rivas revenait dangereusement sur Martin. C’est alors que sans complexe, Musquin doublait Leuret et prenait la 4ème place. La cadence ne baissait pas un instant. Coisy en tête, martelait, Martin s’accrochait et Rivas maintenait la pression. Beaucoup de trafic sur la piste, la fin était proche. Coisy finissait par remporter cette ultime course et décrochait un nouveau titre, le quatrième successif. Martin terminait second et une place de vice-champion à la clé devant Rivas brillant troisième. Musquin 1er 125 nous donnait le signe qu’il était désormais prêt à jouer dans la cour des plus grands.

Rideau sur la scène du supercross 2006. Les courses auxquelles nous venions d’assister laissaient poindre une certaine satisfaction sur le visage de Jean-Luc Fouchet, grand chef d’orchestre de la discipline en europe qu’il a lancé il y a exactement 20 ans.

Samedi :

Finale 125 : 1 Marvin Musquin, 2 Maxime Lesage, 3 Loic Rombaut, 4 Cédric Soubeyras, 5 Mathias Bellino, 6 Jean Baptiste Maronne, 7 Jérémy Tarroux, 8 Christophe Charlier, 9 Juan Cros, 9 Joan Marillet, 10 Marco Maddi, 11 Thomas Ramette, 12 Frédéric Sandouly, 13 Jérémy Richaud, 14 Rémy Ratier, 15 Joan Cros.

Finale Open : 1 Benjamin Coisy, 2 Pascal Leuret, 3 Christophe Martin, 4 Nicolas Delepierre, 5 Davide Degli Esposti, 6 Manuel Rivas, 7 Vincent Berthomé, 8 Marko Kovalainen, 9 Vincent Turpin, 10 Adrien Lopes, 11 Hugo Santos, 12 Frédéric Vialle, 13 Julien Mercadier, 14 Bastien Huc, 15 Rodrig Thain.

Super-Finale : 1 Benjamin Coisy, 2 Christophe Martin, 3 Manuel Rivas, 4 Marvin Musquin, 5 Pascal Leuret, 6 Maxime Lesage, 7 Davide Degli Esposti, 8 Cédric Soubeyras, 9 Loic Rombaut, 10 Jean Baptiste Maronne, 11 Mathias Bellino, 12 Jérémy Tarroux, 13 Vincent Berthomé, 14 Nicolas Delepierre.

Clt Final 125 (sous réserve d’homologation) : 1 Marvin Musquin 351 pts, 2 Maxime Lesage 279 pts, 3 Cédric Soubeyras 226 Pts, 4 Loic Rombaud 178 Pts, 5 Mathias Bellino 145 pts, 6 Jean Baptiste Marronne 142 Pts, 7 Christophe Charlier 86 pts, 8 Nicolas Aubin 81 Pts, 9 Kounsith Vongsana 66 Pts, 10 Jérémy Tarroux 54 pts 11 Philippe Dupasquier 51 pts, 12 Timothy Roux 45 pts.

Clt Final Open (sous réserve d’homologation) : 1 Benjamin Coisy 335 Pts, 2 Manuel Rivas 267 Pts, 3 Christophe Martin 292 Pts, 4 Davide Degli Esposti 155 pts, 5 Nicolas Delepierre 135 pts, 6 Pascal Leuret 125 pts, 7 Marc Ristori 92 pts, 8 Adrien Lopes 91Pts, 9 Julien Mercadier 84 pts, 10 Julien Vanni 74 pts, 11 Alexandre Rouis 61 pts, 12 Vincent Turpin 61 pts.

Info Photos © Orgacom

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password