Marvin Musquin prend une option sur le titre 125. Benjamin Coisy et Manuel Rivas dos à dos rejoints par Christophe Martin pour une finale à suspense

sxtour-geneve-051206

21ème édition du Supercross de Genève et pas une ride. L’ambiance fut exceptionnelle notamment samedi. Musquin s’impose vendredi en 125 et termine second samedi, il consolide son avance au championnat et peut entrevoir son premier titre majeur se dessiner. Lesage contraint à l’abandon samedi perd ses chances pour la couronne. Rivas et Coisy époustouflants vendredi en finale et super finale sortent par la petite porte samedi après avoir chuté pour l’un et blessé pour l’autre. Christophe Martin saisit sa chance et se replace dans la course à une semaine de la finale.

Très belle affiche offerte par le promoteur Genevois DPO, pour le rendez-vous Suisse du SX Tour avec des wild card de marque : Champion du Monde et King of Bercy 2006 : la jeune star Française Christophe Pourcel accompagné d’une forte délégation américaine composée de Mike Brown, Brock Sellards, Justin Buckelew, Danny Smith, Branden Jesseman, Sean Hackley, Justin Brayton… tous allaient en découdre sur une superbe piste tracée par Jean-Luc Fouchet, maître en la matière. Celle-ci retenait une attention particulière auprès des spécialistes et des pilotes les plus capés par sa technicité et ses enchaînements d’obstacles
pour lesquels il fallait jouer d’adresse et de finesse sur ce très long développement.

Le programme débutait par les très formelles demi-finales, que le premier grand rebondissement du weekend n’allait pas tarder à survenir.

Après une passe d’armes très captivante Branden Jesseman -Yamaha Motoworld l’emportait sur Cédric Soubeyras -Yamaha et Maxime Lesage -Honda -Road 7 dans le premier débat.

Dans la course suivante, le local de l’étape et très populaire Philippe Dupasquier -KTM prenait tout le monde vitesse et s’offrait quelques tours en tête avant que Marvin Musquin -Kawasaki Bud Racing ne vienne le déloger, imité ensuite par Christophe Pourcel -Kawasaki Freeman. Mais lors d’une contre attaque du pilote Helvète, Pourcel accrochait sa roue arrière et se retrouvait au sol. Il repartait rapidement pour finalement terminer second derrière Musquin et devant l’américain Michael Lapaglia -Yamaha Motoworld.

Les demi-finales de la catégorie Open enchaînaient. Benjamin Coisy -Honda, s’imposait devant Danny Smith -Yamaha et Justin Buckelew -Yamaha alors que Pascal Leuret -Honda devait en passer par les repêchages après une impressionnante sortie de piste qui le laissait un peu sonné.

C’est Manuel Rivas -Kawasaki qui l’emportait devant Mike Brown -Honda et le suisse Marc Ristori – Honda dans la dernière demi.

Pendant ce temps Christophe Pourcel avait du se rendre au service médical pour une douleur à la main droite suite à sa chute. Ce fut sans appel, une radiographie effectuée sur place décelait une fracture avec déplacement du métacarpe à l’embase du pouce. Calme comme à son habitude, accroché à son portable, le regard fixé sur ses radios, il interrogeait à distance le Dr Dufour à Aix en Provence. Le champion du monde allait être opéré avant la fin du week-end avant de regagner son nouveau camp de base à Corona en Califormie.

20h30 le programme reprenait son cours après que le paddock ait digéré le forfait du grand favori du weekend. Un champion du Monde Français en remplaçait un autre, Sébastien Loeb, en voisin, juché sur un Polaris grimpait sur le saut central de l’arène surchauffée du Palexpo pour donner le véritable le coup d’envoi de la soirée… Ovation du public.

Moteur… La finale 125 était emmenée dès le premier virage par Sean Hackley que Marvin Musquin allait dépasser immédiatement, les deux hommes suivis de Philippe Dupasquier, Cédric Soubeyras, Maxime Lesage et Michael Lapaglia. Le rythme était très soutenu. Dupasquier et Hackley allaient devoir s’incliner progressivement. Au troisième tour Soubeyras passait à l’offensive et accédait à la troisième place puis dans son envolée, à la deuxième. Musquin effectuait une course en tête parfaite et très maîtrisée. C’était alors au tour de Lesage de sonner la charge, lui-même menacé par le duo Américain Jesseman & Lapaglia. Il revenait sur Soubeyras et le dépassait. Ce dernier fut surpris d’être rejoint si vite par Jesseman qui s’empara de la troisième place en fin de course.

En Open, on assista à un début de course extraordinaire de Mike Brown parti en tête, talonné par deux chasseurs, Benjamin Coisy et Manuel Rivas.

Les trois pilotes se retrouvaient rapidement au coude à coude. Ils se livraient à une superbe bagarre dans le plus grand fair play survolant la course et les obstacles en inversant à tour de rôle leurs positions durant les cinq premiers tours.

Rivas parvint à faire la différence et se détacher. Coisy pu déborder Brown et accrocher la seconde place. Derrière ce trio, Brock Sellards -Honda, Marc Ristori et Christophe Martin -KTM bataillaient dur.

Revenu de très loin, Leuret effectuait une remontée impressionnante. Il pointait désormais 5ème au 8ème passage. Les espoirs du public Genevois s’écroulaient lorsque Ristori, pourtant très en verve, partait à la faute.

Rivas seul en tête contrôlait. Coisy tenait le rythme et Brown devait contenir le retour de ses poursuivants Sellards, Leuret et Martin. Sellards pu finalement résister aux assauts de Leuret.
Au baisser du drapeau à damier, Rivas remportait une magnifique victoire sur une des plus grandes scènes du Supercross International devant Coisy et Brown.

Le choc attendu de la super-finale et réunissant les huit meilleurs pilotes des deux catégories eu un parfum de revanche de la finale Open.

Coisy s’envolait en tête de la meute suivi par Brown, Leuret, Sellards, Musquin et Martin. Coisy faisait le forcing pour prendre ses distances. Rivas était moins bien parti et pointait seulement 8ème. L’Ibère allait alors s’engager dans une remontée vers un podium quasi inespéré.

L’ordre du trio leader semblait se figer. Sellards espérait revenir sur Brown pour une hypothétique 3ème place. Nous étions au 6ème tour et Rivas avait grappillé deux places. Une course dans la course se tenait un peu plus loin entre Musquin, Lesage et Soubeyras pour la position honorifique de 1er pilote 125. Musquin était détrôné à cet instant par Lesage. Le tour suivant Rivas était passé 5ème et se rapprochait dangereusement de Sellards. Il n’en fit qu’une bouchée. Le voici 4ème aux portes du podium mais face à Brown, fidèle à sa réputation, décidé à ne rien lâcher.

Rivas jouait de finesse et restait le seul à accomplir un enchaînement de trois bosses successives qu’il franchissait d’un coup d’un seul. Brown impuissant lâchait la troisième place au 8ème tour à Rivas. Coisy contrôlait en tête, Leuret alors second était hors de portée. Rivas maintenait la cadence. Plus qu’un seul tour la course était jouée. Coisy s’imposait magistralement devant Leuret et Rivas.

Samedi dès les demi finales nous assistions au réveil des pilotes américains. Jesseman s’imposait devant Lesage et Musquin et Lapaglia l’emportait devant Soubeyras et Rombaut.

En Open nous retrouvions dans l’ordre le trio Coisy, Rivas et Leuret puis Brown précédant son compatriote Buckelew et l’étonnant Nicolas Delepierre.

En finale 125 Hugo Dagot réalisait le holeshot mais aussitôt il était dépassé par un Maxime Lesage enfin auteur d’un bon départ. Suivaient Jesseman, Dupasquier, Soubeyras et Musquin. Lesage tenait son destin entre les mains et sortait la grosse attaque. Il creusait aussitôt l’écart. Jesseman pointait second devant Dupasquier qui honorait de la meilleure manière ses adieux au public Genevois et au Supercross. Soubeyras était 5ème précédant Lapaglia, Musquin et Rombaut. Lapaglia passait à l’offensive et en trois tours, il revenait sur les talons de Dupasquier mais chutait deux tours plus tard. Dupasquier n’eut pas le temps de respirer que voici le duo Soubeyras et Musquin dans ses roues. Au 11ème tour Dupasquier lâchait prise et les deux jeunes loups le débordaient. Lesage était chassé par Jesseman mais tenait le bon bout lorsque le coup du sort s’abattait sur lui : moteur bloqué. Jesseman n’en demandait pas tant et l’emportait devant Musquin et Soubeyras.

En Open, la course se joua en grande partie dès le premier tour. Brown était aux commandes suivi de Sellards, Coisy et Leuret. A la réception du grand saut central Leuret et Coisy se retrouvaient côte à côte. Un dépassement en règle à l’intérieur par Leuret mais Coisy déséquilibré glissait et chutait, le peloton passait et Coisy arrêtait sa course à cet instant. Aussitôt l’intérêt se portait sur Rivas son rival direct au championnat pour le titre SX Tour. Dans le feu de l’action, Rivas sans même tomber effectuait une mauvaise réception et ressentait une vive douleur au dos. Il tenta de reprendre le rythme mais en vain il jeta l’éponge. On retrouvait Sellards aux avants postes, suivi de Brown et Leuret. Deux tours plus tard Leuret prenait les commandes de la finale précédant Sellards, Brown et Ristori. A cet instant les 14 800 spectateurs et supporters de Ristori se mirent à y croire et se soulevèrent pour encourager leur favori. Ristori se sentait pousser des ailes il restait seulement un tour lorsque Ristori fondait sur Brown. Sellards alors second commettait une erreur et chutait. Ristori se retrouvait 3ème et dans les dernières longueurs dépassa Brown pour terminer à une extraordinaire seconde place derrière Leuret. Le gigantesque Palexpo tremblait !

Restait l’ultime course du week-end avec la super-finale mais avec trois absents de marque : Lesage, Coisy et Rivas. Brown partit une nouvelle fois en tête précédant Ristori, Sellards, Martin, Degli Esposti, Leuret et Soubeyras 1er 125. Musquin pointait bon dernier.

Les positions du trio de tête semblaient se stabiliser rapidement. Derrière, Leuret passait à l’offensive et débordait Martin juste avant de chuter et de recevoir un choc violent à la cuisse. S’en était fini.

Jesseman distancé en début de course revenait de nulle part pour pointer 6ème au 7ème tour, il finit par déloger Soubeyras et lui ravir la 5ème place. Dans sa difficile remontée Musquin parvenait à gravir dans le classement mais pas mieux que 8ème. Les tribunes n’avaient d’yeux et de voix que pour leur héros Genevois Marc Ristori à chacun de ses tours. L’arrivée était proche Ristori croyait encore à une victoire possible lorsqu’il se rapprochait de Brown mais l’Américain ne s’y fit pas prendre et franchit la ligne en vainqueur.

Par la même, il était symboliquement couronné King of Geneva tout comme Branden Jesseman Prince of Geneva en 125 au classement cumulé des deux soirées.

Un point s’impose sur le classement avant la finale du SX Tour Championnat de France 2006 qui se tiendra vendredi et samedi prochains au Palais des Sports de Grenoble. Aucun des deux titres n’est attribué même si Marvin Musquin possède une avance confortable sur Maxime Lesage grand perdant samedi à Genève.

En Open tout est relancé pour la seconde place qu’occupe Manuel Rivas sérieusement menacé suite à son abandon Genevois par le métronome Christophe Martin à seulement 5 points. Coisy s’il demeure le leader n’est pas encore assuré d’un 4ème titre SX Tour consécutif faute d’une avance suffisante. Grenoble nous réserve des courses à suspense.

Vendredi :

Finale 125 : 1 Marvin Musquin, 2 Maxime Lesage, 3 Branden Jesseman, 4 Cédric Soubeyras, 5 Michael Lapaglia, 6 Jean Baptiste Maronne, 7 Loic Rombaut, 8 Mathias Bellino, 9 Christophe Charlier, 10 Philippe Dupasquier, 11 Jérémy Richaud, 12 Thomas Ramette, 13 Guillaume Darriet, 14 Sean Hackley, 15 Justin Brayton.

Finale Open : 1 Manuel Rivas, 2 Benjamin Coisy, 3 Brock Sellards, 4 Mike Brown, 5 Pascal Leuret, 6 Christophe Martin, 7 Justin Buckelew, 8 Davide Degli Esposti, 9 Marc Ristori, 10 Julien Mercadier, 11 Adrian Garrido, 12 Adrien Lopes, 13 Nicolas Delepierre, 14 Frédéric Vialle, 15 Hugo Santos.

Super-Finale : 1 Benjamin Coisy, 2 Pascal Leuret, 3 Manuel Rivas, 4 Christophe Martin, 5 Mike Brown, 6 Brock Sellards, 7 Justin Buckelew, 8 Davide Degli Esposti, 9 Maxime Lesage, 10 Branden Jesseman, 11 Marvin Musquin, 12 Cédric Soubeyras, 13 Marc Ristori, 14 Loic Rombaud, 15 Christophe Charlier.

Samedi :

Finale 125 : 1 Branden Jesseman, 2 Marvin Musquin, 3 Cédric Soubeyras, 4 Philippe Dupasquier, 5 Loic Rombaut, 6 Mathias Bellino, 7 Jean Baptiste Maronne, 8 Christophe Charlier, 9 Joan Cros Cortes, 10 Hugo Dagot, 11 Jérome Gabette, 12 Kevin Llamas, 13 Romain Jacquiot, 14 Maxime Lesage, 15 Michael Lapaglia, 16 Guillaume Darriet

Finale Open : 1 Pascal Leuret, 2 Marc Ristori, 3 Mike Brown, 4 Brock Sellards, 5 Davide Degli Esposti, 6 Christophe Martin 7 Nicolas Delepierre, 8 Julien Bill, 9 Justin Buckelew, 10 Hugo Santos, 11 Adrien Lopes, 12 Julien Mercadier, 13 Adrian Garido, 14 Frédéric Vialle, 15 Manuel Rivas, 16 Benjamin Coisy.

Super-Finale : 1 Mike Brown, 2 Marc Ristori, 3 Brock Sellards, 4 Christophe Martin, 5 Brenden Jesseman, 6 Cédric Soubeyras, 7 Mathias Bellino, 8 Marvin Musquin, 9 Loic Rombaut, 10 Hugo Santos, 11 Jean Baptiste Maronne, 12 Christophe Charlier, 13 Davide Degli Esposti, 14 Nicolas Delepierre, 15 Julien Bill.

Clt provisoire 125 avant la finale de Grenoble (sous réserve d’homologation) : 1 Marvin Musquin 287 pts, 2 Maxime Lesage 220 pts, 3 Cédric Soubeyras 184 Pts, 4 Loic Rombaud 127 Pts, 5 Mathias Bellino 115 pts, 6 Jean Baptiste Marronne 111 Pts, 7 Nicolas Aubin 81 Pts, 8 Christophe Charlier 72 pts, 9 Kounsith Vongsana 66 Pts, 10 Philippe Dupasquier 51 pts, 11 Timothy Roux 45 pts.

Clt provisoire Open avant la finale de Grenoble (sous réserve d’homologation) : 1 Benjamin Coisy 254 Pts, 2 Manuel Rivas 211 Pts, 3 Christophe Martin 206 Pts, 4 Davide Degli Esposti 110 pts, 5 Marc Ristori 92 pts, 6 Nicolas Delepierre 103 pts, 7 Adrien Lopes 61Pts, 8 Julien Mercadier 76 pts, 9 Julien Vanni 74 pts, 10 Pascal Leuret 65 pts, 11 Alexandre Rouis 61 pts.

Info photo copyright Orgacom

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password