Retour sur l’épreuve de Zolder

Podium-Zolder-050406

Nous vous proposons de revenir sur l’ouverture du championnat du Monde de motocross à Zolder via différentes interviews des principaux pilotes de cette épreuve.

Stefan Everts : J’ai fait beaucoup de fautes durant la première manche et je n’ai pas roulé avec un pilotage assez propre pour pouvoir revenir sur Sébastien. Pour la seconde manche, j’ai changé de place sur la grille et suis parti en tête. J’ai attaqué vraiment fort lors des premiers tours de course et que Sébastien était derrière moi. Mais je me suis concentré sur ma course et cela a fonctionné. Je suis satisfait de ma moto. Nous avons changé deux trois petite choses sur les suspensions et je me suis senti à l’aise sur la moto. Nous n’en sommes qu’au début du championnat. Sébastien est dans le coup mais Mickael Pichon à perdu beaucoup de points aujourd’hui, Joshua Coppins est out et je pensais que les pilotes Suzuki allaient être plus proches. Mais la saison est encore longue.

Sébastien Tortelli : Ce fût un bon week-end. Nous avons eu une très bonne première manche. Le deuxième fût aussi convenable, je me suis rapidement trouvé second derrière Stefan et j’ai tout de suite attaqué fort. Sa vitesse était bonne et me convenait bien. Stefan est un très bon pilote et je savais que je devais prendre mon temps pour l’observer et voir où je pouvais passer. Lorsque nous sommes revenus sur les pilotes attardés Stefan a réussi à faire le break. Mais lorsque j’ai réussi à revenir sur lui je suis tombé quand un attardé m’a attrapé la roué avant dans un saut. Nous allons devoir nous habituer à ce genre de situation, car nous allons très vite et il n’y a presque aucun drapeau bleu sur la piste. Les pilotes attardés se battent pour leur position et pour les points et ils ne nous laissent pas passer si facilement. Je suis content de ma première course. Comparé à 1998, j’ai plus d’expérience et me sens mieux préparé. Je pense que ce sera une belle année pour Stefan et moi-même, mais je serais plus fort.

Tanel Leok : J’étais très inquiet lorsque je suis arrivé le vendredi. Je n’étais pas remonté sur la moto depuis le dimanche précédent où je suis tombé et me suis blessé à l’épaule. Ne pas être à 100% et tenter de me donner à 110% donner peut être de meilleurs résultats. Lors des qualifications, le circuit était vraiment dur et je ne savait pas trop ce que je pouvais espérer. Je réalise le sixième temps sans ressentir de douleur dans mon épaule. Au fil des tours il devenait de plus en plus difficile de réaliser un bon temps. Mon premier départ n’a pas été bon, je dois partir entre le septième et la cinquième place. J’avais beaucoup de mal à voir mon panneauteur au bord de la piste, mais après plusieurs tours j’ai pu voir que j’étais troisième. J’étais content car j’avais réussi à prendre le large avec le quatrième et je n’avais ainsi aucune pression. J’ai juste roulé ma propre course. Everts et Tortelli étaient de toute façon trop loin devant. Entre les deux manches, j’ai ressenti de fortes douleurs au niveau de l’estomac. Je ne sais pas pourquoi, je pense que c’était peut être dû à une déshydratation. Mon deuxième départ aurait pu être meilleur. Je pars troisième mais la douleur à l’estomac était trop importante et je me suis fait passer par Strijbos.

Kevin Strijbos : La première manche n’a pas été bonne. Je n’ai pas réussi à prendre un bon départ et bien que j’ai réussi à reprendre quelques places, j’étais totalement épuisé après 20 minutes de course. Je pense que j’ai voulu trop attaquer alors que je ne suis pas encore à 100% après avoir été malade. J’avais beaucoup de mal à respirer et mon estomac me faisait mal. J’ai roulé à mon allure et essayé de ne rien faire de stupide mais je n’étais pas vraiment satisfait de ma performance. Avant la deuxième manche je me sentais fatigué. Mon départ était meilleur mais je n’ai pas pu attaquer durant les 40 minutes. Les choses se sont plutôt bien déroulées jusqu’à la fin de la manche et j’ai pu ainsi mettre la pression sur Leok. Je suis content du mon résultat au général mais nous devons encore travailler et être plus compétitif dès les premiers tours. Stefan et Tortelli étaient trop loin. Nous avons encore du travail devant nous.

Tyla Rattray : J’ai réussi à faire le meilleur départ de la première manche mais j’ai rapidement cassé mon frein avant et fût obligé de rouler le reste de la course ainsi. Je suis tombé une fois mais ensuite j’ai réussi à m’habituer à rouler sans frein avant. J’ai aussi eu mal au bras mais je suis satisfait de mon résultat. En seconde manche, j’ai réussi à montrer ce dont j’étais capable. La piste était difficile mais j’aime ces conditions. J’ai creusé l’écart et réussi à contrôler le retour de Cairoli.

Antonio Cairoli : La première manche n’a pas été très bonne. Je suis tombé dans la premier tour et il m’a fallu du temps pour repartir. J’étais bon dernier et j’ai donc eu beaucoup d’efforts à fournir. Je termine quinzième de la manche. Dans la deuxième j’ai réussi un bon départ mais quelqu’un m’a heurté au premier virage et j’ai ainsi perdu quelques places. J’ai rattrapé et passé beaucoup de pilotes tels que DeReuver et Pourcel. Tyla Rattray est toujours très fort sur cette piste.

Kenneth Gundersen : C’est incroyable. J’ai été blessé durant si longtemps. L’année dernière j’ai roulé lors de quelques GP mais ma jambe n’était pas assez remise pour pouvoir rouler. Je me suis beaucoup entraîné cet hiver et le support du team a été fabuleux. En première manche je sentais que je pouvais gagner, mais j’ai été obligé d’enlever mes lunettes dès les premiers tours de course. Ma deuxième place était tout de même satisfaisante. En seconde manche j’ai mis du temps à me mettre dans la course et il m’a manqué du temps pour grappiller encore plus de places.

Christophe Pourcel : Ce week-end j’ai encore pris de bons départs, comme depuis le début de saison et ensuite j’ai pu marquer de bons points. En première manche je me suis retrouvé onzième au premier tour, je n’ai pas pu rouler comme je le voulais car mes suspensions étaient mal réglées. Je me suis contraint à rouler pour finir, mais sans pouvoir rouler à mon rythme car en chauffant les suspensions perdaient de leur efficacité. Dans la seconde manche je suis mieux parti et je suis revenu en seconde position, mais j’ai du un peu trop forcer et ensuite j’ai connu une petite baisse de régime. Je n’ai pas réussi à trouver les bonnes trajectoires et je me suis fatigué dans les trous, si bien que Cairoli et De Reuver ont pu me passer. Globalement je suis satisfait du week-end, même si je sais que je pouvais très bien monter sur le podium. C’est quand même nettement mieux que l’an passé !

Antoine Méo : Avec Paolo Martin nous avions résolu une stratégie de course visant à entrer dans le top 10 lors des deux manches, et nous avons réussi notre but. En seconde manche, j’ai réussi un meilleur départ et n’ai pas perdu de place, revenant à la septième place près des meilleurs pilotes du championnat. Je ne pensais pas faire aussi bien parce que je ne suis pas au même niveau de préparation qu’un Philippaets ou un Rattray ici dans le gros sable. Avec le team nous faisons un bon travail et les choses ne peuvent aller qu’en s’améliorant.

Xavier Boog : Je suis très content de m´être qualifié hier pour mon premier GP. Je n’ai pas terminé la première manche malgré mon départ plutôt bon, à la 16ième position. J’ai dépassé quelques pilotes et j´étais en 13ième place quand je suis sorti de la piste au 5ième tour. J’ai mis pas mal de temps à revenir sur la piste et me suis aperçu aussitôt que je n’avais plus de frein arrière à cause de la banderole enroulée dans ma roue. Je savais que c`était difficile de finir la première manche alors j’ai décidé de rester frais pour la seconde.
Le départ de la deuxième manche était meilleur et je me trouvais en 13ième position après le premier tour. Malheureusement je suis tombé au croisement de deux ornières avant un saut. Quand je suis reparti, je me trouvais presque en dernière position mais je voulais finir la manche. Je termine à la 24ième place. Je suis un peu déçu de ne pas avoir marqué quelques points surtout que le week-end, en général, était bon. Je sais que je peux suivre le rythme des autres pilotes. Je vais travailler dur pour le prochain GP à Bellpuig/ Espagne. Nous allons rester la semaine avant le gp dans le sud de la France pour me préparer sur des terrains durs. Mon objectif pour Bellpuig va être de me qualifier une seconde fois et de marquer quelques points.

Anthony Boissière: Malheureusement je ne me suis pas qualifié pour les manches de Dimanche mais je ne pouvais pas risquer de me blesser à nouveau sur ce terrain difficile et mou. Je dois retrouver ma vitesse car j’ai repris l’entraînement il y a seulement 10 jours ce qui n’était pas suffisant pour être prêt pour Zolder. Les ornières étaient vraiment profondes et il était difficile pour moi de suivre les autres pilotes. Ma condition physique n´est pas excellente en ce moment, j`avais peur de rouler trop vite et de me blesser une nouvelle fois. Je ne suis pas trop déçu parce que je sais que je suis capable de retrouver la vitesse et l´endurance que j´avais l`année dernière. Je vais beaucoup travailler pour le prochain gp. Je suis très confiant.

Infos / Photos copyright Ray Archer / KTM / Kawasaki / Yamaha / Honda / N. Kramer / J.Domanowski / RealMX

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password