Mx No Fear Pernes les 25-26 février, Everts sera l’homme à battre !

Stefan-Everts-230206

Vainqueur le week-end passé de la première épreuve de la saison, à Mantova (Italie), Stefan Everts s’affiche déjà comme l’homme à battre dans cette seconde édition du MX No Fear de Pernes les Fontaines. Pour sa première (il n’a jamais roulé à Pernes) et dernière apparition (il prendra sa retraite sportive en fin d’année) sur la piste Vauclusienne, le pilote le plus titré de l’histoire du cross Mondial ne viendra pas faire de la figuration !

Everts, un palmarès inégalé

Les innombrables succès acquis en vingt ans de carrière par le champion Belge ne tiennent pas sur une carte de visite, mais plutôt dans un petit Larousse ! A ses multiples titres de Champion de Belgique, à ses neuf titres Mondiaux, à ses cinq succès au Motocross des Nations, à ses quatre-vingt sept succès en Grands Prix qui font de lui – et de loin – le plus titré des pilotes de l’histoire du Motocross, on se doit encore d’ajouter de multiples succès dans les épreuves internationales et plusieurs nominations comme « sportif de l’année » dans un pays ou la concurrence – sportive – est toujours rude avec les cyclistes, les footballeurs et les tennis-women.

Pour sa dernière saison de compétition, Stefan Everts a mis les bouchées doubles pour être en mesure d’accrocher un dixième titre mondial. « Avec le retour en Europe de Sébastien Tortelli et le passage de Mickael Pichon chez KTM je sais que la concurrence sera plus rude que jamais, d’autant qu’un garçon comme Joshua Coppins ne cesse de s’améliorer lui aussi au fil des années. J’ai tout particulièrement soigné ma préparation physique, car je veux partir avec les honneurs, » confie volontiers le résident Monégasque qui depuis maintenant cinq ans enfile les titres mondiaux comme des perles sur un collier. « Souvent les gens me demandent comment je fais pour être toujours aussi motivé alors que je fêterais mes 34 ans cette année. En fait c’est simple, je suis un sportif dans l’âme, amoureux fou du sport que je pratique et cela suffit à me motiver. Il est sûr que cette année c’est un peu différent, car je sais que c’est la dernière fois que je dois suivre un tel planning de préparation. Quelle que soit l’issue de la saison, il est en effet acquis que je raccrocherais mon casque de crossman en fin de saison, pour me lancer peut-être dans l’aventure du Dakar, mais en voitures cette fois, »  poursuit-il. Disposant cette année d’une nouvelle 450 Yamaha à cadre aluminium, Everts a prouvé lors de l’épreuve de Mantova le week-end passé qu’il était déjà prêt pour la nouvelle saison. Vainqueur de deux des trois manches, il se pose en favori de ce MX No Fear de Pernes même si l’opposition sera à Pernes plus forte qu’elle ne l’était en Italie.

Tortelli optimiste

Dès sa première sortie sur la 450 KTM officielle dont il disposera cette saison en Championnat du Monde, Sébastien Tortelli a confirmé les espoirs mis en lui par l’usine Autrichienne. Vainqueur de la première des trois manches de Mantova, Sébastien a par la suite manqué de réussite mais arrivera serein dans la Vaucluse. « Je savais en allant à Mantova que je manquais encore de roulage, puisque je n’avais guère qu’une dizaine de jours de moto dans les jambes en arrivant là-bas. J’ai profité de l’hiver pour me détendre en famille, avant d’entamer des séances de testing avec l’usine KTM. A Mantova j’ai vu que j’avais la vitesse pour rivaliser avec Everts, et en première manche tout s’est passé comme je l’espérais. Dans la seconde manche j’ai malheureusement calé et perdu énormément de temps pour re-démarrer la moto, c’est un point sur lequel l’usine doit travailler d’ici au premier GP de la saison. Quand à la troisième manche j’ai du piler au départ pour éviter Jorgensen qui venait de chuter et plusieurs concurrents m’ont alors percuté, » analyse Sébastien qui se languit de retrouver le public français. « Quand on vit aux Etats Unis on reste un étranger, et même si on a des fans cela reste assez marginal. Aux Nations à Ernée puis à Bercy j’ai été heureux de voir que les supporters français ne m’avaient pas oublié, et c’est un véritable bonheur que de rouler devant un tel public. Je sais qu’à Pernes les fans seront nombreux, et j’espère bien être en mesure de leur offrir de belles choses, » conclue le double champion du Monde.

Pichon se prépare pour sa rentrée

Si Tortelli, Everts, Brian Jorgensen, Kevin Strijbos ou Steve Ramon avaient inscrit l’épreuve de Mantova à leur programme, d’autres comme Mickael Pichon, Yves Demaria, Joshua Coppins ou les frères Pourcel ont préféré faire leur première sortie à Pernes. Pour Mickael Pichon, la trêve hivernale a été une bonne occasion de se ressourcer en famille après une difficile saison 2005. Vacances en famille, stage de préparation en altitude de deux semaines en janvier en compagnie de Pascal Leuret et fêtes de famille ont permis à Mickael de préparer dans les meilleures conditions qui soient cette saison 2006 ou il espère bien battre Stefan Everts. Kurt Nicoll, le patron de l’équipe KTM ne cache pas sa joie de voir Mickael dans d’excellentes dispositions. « Honnêtement j’ai rarement vu un pilote aussi bien dans sa peau que ne l’est Mickael actuellement. Il est très heureux de sa moto, est d’ores et déjà très rapide sur celle-ci et on le sent d’une sérénité à toute épreuve, » confie l’ancien pilote Britannique aujourd’hui responsable compétition chez KTM. A tout juste trente ans – il les a fêté le week-end dernier – le sarthois reste le roi de la pôle position – quatorze en 2004 et onze en 2005 sur un total de 33 GP – et un formidable battant qui, comme Everts, est tout simplement amoureux de son sport. Il était venu l’an passé à Pernes avec une petite camionnette et relevait de grippe, cette année on va le retrouver sous la semi-remorque KTM avec d’autres ambitions.

 

Le trio majeur

Si Everts, Tortelli et Pichon sont bel et bien les têtes d’affiche de ce MX No Fear, attention de ne pas oublier le reste du plateau, ou figurent quelques gros calibres. On pense notamment à Joshua Coppins qui adore cette piste de Pernes et avait créé la surprise en s’imposant l’an passé, à Yves Demaria qui repart cette saison à l’assaut du titre MX3, aux officiels Suzuki Kevin Strijbos et Steve Ramon qui se sont classés dans le « top quatre » à Mantova…

N’oublions pas que Pernes sera par ailleurs la première confrontation de l’année pour les pilotes MX2 (125 deux temps et 250 quatre temps) qui s’affronteront dans des courses qui leur sont réservées, alors qu’ils étaient l’an passé noyés au milieu des 450 ! Les pilotes KTM (David Philippaerts et Tyla Rattray notamment) ont brillé à Mantova, mais à Pernes ils retrouveront une meute de français emmenés par Christophe Pourcel, et un Antoine Méo revanchard. Antoine avait l’an passé mis le feu aux poudres à Pernes au guidon d’une 450 Husqvarna, il revient cette année au guidon d’une 250 Honda qu’il a amené sur le podium de Mantova. Quand à Christophe qui se prépare depuis plusieurs semaines en Belgique, on sait depuis son succès acquis au GP de la République Tchèque que le « minot » ne craint personne !
On se languit vraiment d’être au 26 février, car des affiches comme celle-ci – qui plus est rehaussée par le trophée France Equipement réunissant les meilleurs tricolores roulant en 85cc, et quelques étrangers de haut niveau – ne se voient pas tous les jours ! Avec en sus des six courses au programme plusieurs démonstrations de free-style, Pernes 2006 s’annonce comme un grand millésime comme pour mieux marquer encore le 80ème anniversaire du club. Le tarif des entrée est fixé à 23€ (gratuit jusqu’à 12 ans, 15€ de 12 à 16 ans, 18€ pour les licenciés FFM).

Info copyright Mediacross – photos Mediacross / Shotracegear.com

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password