Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
Supercross de Genève, un vingtième anniversaire exceptionnel – Mx2k

Supercross de Genève, un vingtième anniversaire exceptionnel

Sxtour_Geneve05

Le supercross de Genève a dignement fêté son 20ème anniversaire. Haut en couleurs, show extraordinaire, courses d’exception, guichets fermés, 30 000 spectateurs. Genève était devenue ce week-end la capitale du Supercross.

L’affiche de ce vingtième anniversaire avait de l’allure : David Vuillemin, Sébastien Tortelli, Mike Brown, Kyle Chisholm, Jacob Saylor, Steve Boniface en guest stars venues enrichir le plateau du SX TOUR emmené par Benjamin Coisy, Eric Sorby, Sébastien Pourcel ainsi que Alexandre Rouis, Cyrille Coulon et Davide Degli Esposti.

La première des deux soirées d’une épreuve de supercross est souvent plus faible en intensité que la deuxième. Cela ne s’explique pas c’est ainsi depuis des années ! Genève 2005 nous aura fait mentir tant les courses et l’ambiance furent extraordinaires dés vendredi.

La première étincelle survint dés la deuxième demi-finale 125 lors du mano à mano entre Eric Sorby (Honda Bud racing) et Sébastien Tortelli (KTM – Red Bull) dont celui-ci sortit vainqueur mais aussi par la troisième place de Marvin Musquin (Kawasaki) du haut de ses 15 printemps, ses 45 kilos et son mètre 65. Sans complexe Marvin est rentré dans la cour des grands en venant désormais se frotter à l’élite de la discipline.

Les autres demi-finales étaient remportées en 125 par Steve Boniface (Honda – Bookoo) devant Benjamin Coisy (Honda) , puis David Vuillemin (Honda – Bookoo) précédant Cyrille Coulon (Suzuki) et Mike Brown (Suzuki) devant Julien Vanni (Suzuki) en Open.

C’est la finale 125 qui soulevait le gigantesque hall du Palexpo et ses quinze mille spectateurs tout entier. Un trio s’échappait rapidement en tête emmené par Steve Boniface suivi de Sébastien Tortelli et Eric Sorby. Les trois hommes se tenaient roues dans roues. Boniface tenait bon mais l’impatience montait derrière lui. C’est Sorby qui lançait les premières attaques sur Tortelli. Il trouva la faille au 5ème tour et s’empara de la seconde place. Ce fut de courte durée car Tortelli reprenait son bien le tour suivant. Piqué au vif, Sorby repassait alors deux tours plus tard. Dans un style parfait les deux pilotes se doublèrent ainsi successivement à chaque tour. En abordant le 11ème passage, Sorby alors second, était revenu sur le leader. Dans une attaque imparable il déborda Boniface et prit les commandes de la course. Tortelli l’imitait parfaitement et s’emparait de la 2ème position. Le tour suivant Tortelli d’un coup d’un seul dépassait Sorby et devenait le nouveau leader. Sorby réagissait aussitôt et reprenait son bien. Le public jubilait devant un tel spectacle. Il restait encore quatre tours .Sorby tachait de prendre un peu de distance mais l’officiel KTM, tenace, ne lâchait rien. Les positions ne changeaient plus. Sorby en tête suivi de Tortelli et Boniface. Il fallu attendre le dernier virage placé juste avant le saut d’arrivée pour voir surgir Tortelli dans une ultime attaque sur la gauche de Sorby et plonger à l’intérieur de sa trajectoire. Sorby ne
pouvait rien faire. Tortelli quelques mètres plus loin remportait cette finale extraordinaire.

En Open la course fut nettement plus limpide. David Vuillemin partait en tête et ne fut plus jamais rejoint. Mike Brown installé en deuxième position réalisait une course similaire. L’enjeu de la course était juste derrière pour la troisième marche du podium. Le leader du SX TOUR 2005 Alexandre Rouis (Yamaha) était idéalement placé. C’était sans compter sur l’unique représentant Suisse, Philippe Dupasquier (KTM) alors quatrième et soutenu par 15000 spectateurs acquis à sa cause. Le tournant de la course survint à l’entame du 6ème tour lorsque Rouis partit à la faute. Dupasquier n’en demandait pas tant ! il prenait la troisième place. Malheureusement pour lui, l’italien Davide Degli Esposti (Suzuki MD) la convoitait également. Il devait tout d’abord reprendre les quelques longueurs qui les séparaient. L’exercice fut plus difficile que prévu. Dupasquier imprimait un rythme surprenant que le transalpin avait mal évalué. En effet il reprenait mètre après mètre mais les tours défilaient également ! le public n’avait d’yeux et de voix que
pour leur héros national.
L’arrivée se dessinait enfin. David Vuillemin était le premier à passer sous le drapeau à damier devant Mike Brown et porté par une Ola générale, Philippe Dupasquier en troisième position avec Degli Esposti qui échouait sur ses talons.

Restait le dernier affrontement de cette première soirée avec la super finale. Une nouvelle fois David Vuillemin réalisait le meilleur départ, il emmenait dans sa roue Eric Sorby suivi de Mike Brown, Sébastien Tortelli et Steve Boniface. La cadence était très soutenue entre tous ces protagonistes pour la victoire. Sorby faisait de la résistance face aux attaques de plus en plus pressantes de Brown; il finit par céder au 5ème tour. Deux tours plus tard ce fut Tortelli qui sonna la charge et de mettre un premier pied sur la troisième marche du podium. A un tel niveau de compétition auquel ces pilotes évoluent, les fautes sont rares. Vuillemin survolait les débats, Brown s’accrochait à sa seconde place. Seul Tortelli toujours combatif et tenace allait chercher les ultimes dixièmes de seconde pour revenir sur Brown. Boniface parvenait à prendre la quatrième place à Sorby au 9ème tour. Brown contrôlait Tortelli à distance et
les positions de se maintenir dans cet ordre. Vuillemin impérial l’emportait devant Brown et Tortelli.

2ème soirée : Redistribution des cartes !

Dés les demi-finales, notamment en catégorie Open, on vit poindre les premiers bouleversements dans la hiérarchie. Julien Vanni s’imposait devant David Vuillemin puis Mickaël Musquin (Yamaha) devant Raphaël Beaudouin. En 125, Benjamin Coisy l’emportait devant Sébastien Pourcel (Kawasaki Freeman) alors que Steve Boniface parvenait à gagner devant Sébastien Tortelli.

Les finales venaient confirmer cette nouvelle donne. En 125 tout d’abord, Steve Boniface s’imposait dés le départ talonné par Kyle Chisholm (Kawasaki) puis Eric Sorby, Benjamin Coisy et Sébastien Tortelli. Sébastien Pourcel venait rapidement rejoindre ce quinté et se mêler à la lutte. Boniface creusait légèrement l’écart alors que derrière lui, les cinq poursuivants se regroupaient. Au cinquième tour et après quelques assauts Kyle Chisholm s’emparait du commandement. Tortelli et Coisy se livraient un mano à mano époustouflant durant dix tours ! Chisholm prenait le large devant un Boniface impuissant. Sorby était troisième jusqu’à l’instant où il commettait une petite erreur, il était dépassé par ses poursuivants immédiats, Tortelli, Coisy et Pourcel alors roues dans roues. Dans cet élan, Tortelli retrouvait un nouveau souffle et mettait alors la pression sur Boniface alors second. Celui-ci commettait un petit écart qu’il payait cher car il était débordé par Tortelli et Coisy en un clin d’œil. Tortelli infatigable tentait l’impossible pour recoller Chisholm. L’Américain tenait bon jusqu’au drapeau à damier, Tortelli deuxième, et une brillante troisième place pour Benjamin Coisy le leader du SX TOUR.

En Open; la surprise fut de taille; Cyrille Coulon actuel 3ème du SX TOUR partait en tête. Mike Brown était en deuxième position devant Mickaël Musquin et Philippe Dupasquier. David Vuillemin n’était que sixième. Coulon menait un train d’enfer. Brown s’accrochait. Vuillemin faisait le forcing pour recoller la tête de la course. Il parvenait à revenir 3ème au 4ème tour. Brown avait pris de la distance et il devait grappiller mètre après mètre pour combler son retard. il ne put faire la jonction qu’au 11ème tour. Pendant ce temps Coulon, impressionnant, caracollait en tête. Vuillemin parvenait enfin à déborder Brown à quatre tours de l’arrivée. Restait alors à revenir sur Coulon. Vuillemin y mettait toute son énergie, mais Coulon ne commettait aucune erreur. Il perdait tout de même du terrain jusqu’à se retrouver menacé mais, trop tard pour Vuillemin le drapeau à damier s’abaissait sur un splendide Cyrille Coulon vainqueur de la plus belle course de sa carrière devant David Vuillemin et Mike Brown.

Ultime course du week-end, la superfinale. David Vuillemin ne s’y ferait pas reprendre et s’élançait tout de suite en tête. Jacob Saylor (Honda), jusque là un peu en retrait se tenait en seconde position. Julien Vanni le deuxième homme du SX TOUR dans la catégorie était troisième et précédait Tortelli et Brown. C’est une nouvelle fois Tortelli qui menait l’offensive. Il s’attaquait à Vanni, mais il lui fallut quatre tours pour lui prendre la troisième place. Vuillemin seul en tête prenait le large. Jacob se maintenait en seconde
position, jusqu’au moment où il sentit la menace Tortelli se rapprocher à grands pas. Le temps de réaliser et c’était déjà trop tard. Au dixième tour Tortelli passait second. Vuillemin contrôlait en tête, mais les chronos de Tortelli s’affolaient ! il revenait désormais sur son compatriote. Mais plus qu’un tour à accomplir et Vuillemin filait droit vers la victoire, Tortelli remarquable de combativité terminait second et Saylor Jacob brillant troisième.

Soirée démente, public conquis, ambiance folle, le podium final est illuminé de mille projecteurs, les flashes crépitent. Ce vingtième anniversaire fut dignement fêté. Son chef d’orchestre depuis la première heure, Daniel Perroud affiche un large sourire avec une lueur d’émotion. Il regarde sa montre, il est 0 heure 00 le timing est scrupuleusement respecté, et oui, nous sommes en Suisse !

Classement 1ère soirée :

Finale 125 : 1 Tortelli, 2 Sorby, 3 Boniface, 4 Aubin, 5 Musquin, 6 Chisholm, 7 Lesage, 8 Coisy, 9 Boog, 10 Rombaut, 11 Pourcel, 12 Izoird, 13 Méo, 14 Izzo, 15 Lopes

Finale Open : 1 Vuillemin, 2 Brown, 3 Dupasquier, 4 Degli Esposti, 5 Musquin, 6 Beaudouin, 7 Vanni, 8 Coulon, 9 Mannevy, 10 Berthome, 11 Jacob, 12 Vialle, 13 Poll, 14 Rouis, 15 Ferry

Super Finale : 1 Vuillemin, 2 Brown, 3 Tortelli, 4 Boniface, 5 Sorby, 6 Vanni, 7 Aubin, 8 Chisholm, 9 Degli Esposti, 10 Beaudouin, 11 Mannevy, 12 Pourcel, 13 Coulon, 14 Dupasquier, 15 Marvin Musquin

Classement 2ème soirée :

Finale 125 : 1 Chisholm, 2 Tortelli, 3 Coisy, 4 Pourcel, 5 Boniface, 6 Sorby, 7 Browning, 8 Roux, 9 Soubeyras, 10 Aubin, 11 Izoird, 12 Aranda, 13 lopes, 14 Boog

Finale Open : 1 Coulon, 2 Vuillemin, 3 Brown, 4 Vanni, 5 Jacob, 6 Rouis, 7 Degli Esposti, 8 Mannevy, 9 Berthome, 10 Dupasquier, 11 Vialle, 12 Huc, 13 Beaudouin, 14 Musquin 15 Poll

Super Finale : 1 Vuillemin, 2 Tortelli, 3 Brown, 4 Jacob, 5 Vanni, 6 Boniface, 7 Chisholm, 8 Pourcel, 9 Coisy, 10 Mannevy, 11 Sorby, 12 Rouis, 13 Soubeyras, 14 Izoird, 15 Browning.

Classement provisoire 125 avant la dernière épreuve à Grenoble : 1 Benjamin Coisy Honda 283 pts, 2 Eric Sorby Honda Bud Racing 246 pts, 3 Sébastien Pourcel Kawasaki Freeman 194 Pts, 4 Nicolas Aubin Yamaha 122 pts, 5 Fabien Izoird Honda TWS 112 pts, 5 Maxime Lesage Husqvarna 94 Pts, 7 Xavier Boog Yamaha 80 pts, 8 Brice Izzo Yamaha 64 pts, 9 Marvin Musquin Kawasaki 56 pts, 10 Thimoty Roux Yamaha 52 Pts.

Classement provisoire Open avant la dernière épreuve à Grenoble : 1 Alexandre Rouis Yamaha 204 pts, 2 Julien Vanni Suzuki 192 pts, 3 Cyrille Coulon Suzuki 159 pts, 4 Mickaël Musquin Yamaha 130 pts, 5 Pascal Leuret Honda 108 pts, 6 Davide Degli Esposti Suzuki 104 pts, 7 Stephan Demartis Yamaha 94 pts, 8 Raphael Beaudouin Suzuki 86 pts, 9 Vincent Berthome Honda 76 pts,10 Cédric Mannevy Honda 74 pts.

Info photo copyright Orgacom

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password