2ème Epreuve SX TOUR Championnat de France

SXtour_010805

Pas de trêve estivale pour le SX Tour Championnat de France 2005. Bien au contraire les courses ont battu leur plein à l’occasion de la seconde épreuve qui s’est tenue samedi à Lavaur. La piste, ne recevait que quelques aménagements par rapport à 2004. Ceci favorisa la rapide mise en jambes des pilotes et permit de niveler les différences de niveaux à l’inverse de l’épreuve d’ouverture à Longué où le tracé s’avérait plus délicat et plus technique à négocier.

L’affiche de Lavaur présentait de nouveaux pilotes en catégorie 125 notamment, le retour de Fabien Izoir vicechampion de France 2004. Absent lors de l’ouverture à Longué , il retrouva rapidement ses marques. «Je m’étais fixé de gros objectifs en championnat du monde de motocross cette année mais de nombreux problèmes au sein du team m’ont fait jeter l’éponge. Aujourd’hui je relance ma saison à 100% avec le SX Tour sur une Honda entouré d’une nouvelle équipe». Attendu dans la cour des grands, le jeune Mickaël Musquin (Kawasaki) du haut de ses 15 ans a confirmé tous les espoirs placés en lui. Son style et son aisance forcent l’admiration de ses aînés. Son petit gabarit le limite dans certaines sections mais ne l’a pas empêché de remporter son repêchage et de décrocher ses premiers points avec une honorable 12ème place en finale. A suivre…


En catégorie Open l’absence du leader du championnat, Pascal Leuret (Honda), pour cause de Mondial de motocross en Belgique, autorisait toutes les convoitises chez ses adversaires. Les courses n’en furent que plus animées entre Alexandre Rouis (Yamaha), Cyrille Coulon (Suzuki), Stephan Demartis (Yamaha) et Julien Vanni (Honda).


A l’issue des phases qualificatives, l’heure des demi-finales 125 sonnait. Dans le premier débat, Benjamin Coisy (Honda) s’échappait seul en tête et contrôlait à distance ses adversaires directs Fabien Izoir et Brice Izzo (Yamaha). L’autre demi fut plus disputée entre Maxime Lesage (Husqvarna) qui l’emportait finalement devant Serge Guidetty (Yamaha) et Arsène Torrès (Honda). Xavier Boog (Yamaha) vice champion de France junior auteur du meilleur départ fit une course en tête remarquable avant de chuter et de sauver sa qualification avec une 4ème place.


En Open, Alexandre Rouis s’emparait rapidement des commandes et imposait une cadence très soutenue à ses poursuivants, Christophe Martin (Ktm) et Pierrick Paget (Yamaha) le Franco-Suisse qui faisait son retour officiel sur la scène du Supercross.


L’autre demi-finale voyait la nette domination de Cyrille Coulon devant un surprenant Julien Vanni vainqueur du Grand Prix de France de motocross MX3 en début de saison et pourtant peu familier avec les pistes de supercross. Raphaël Beaudouin (Suzuki) complétait le tiercé.


Un oeil sur les temps chronos réalisés en course jusque là distinguait 5 pilotes sous la barre des 49 secondes : Rouis en 48sec 509 (open), Coulon 48sec 541(open), Coisy 48sec 575 (125), Demartis 48sec 771 (open), Izoir 48 sec 982 (125).


Les épreuves finales pouvaient enfin commencer. Les 125 ouvraient le bal. C’est Fabien Izoir qui prenait le meilleur départ vite rejoint par Benjamin Coisy et Maxime Lesage. La lutte s’annonçait prometteuse entre les trois hommes qui imprimaient un train d’enfer au reste du plateau. Guidetty à quelques longueurs derrière les laissait en découdre.


C’est dans la section des whoops que Coisy était le plus impressionnant et le plus rapide. C’est là précisément qu’il dépassa Izoir pour s’emparer des commandes de la course et ne plus être rejoint. C’est aussi dans cette portion délicate que Lesage partit à la faute et perdit de précieuses places. Guidetty en bénéficia immédiatement et mettait un premier pied sur le podium. Brice Izzo 2ème à Longué ne trouvait pas ses marques et n’obtenait pas mieux qu’une 7ème place. Khounsith Vongsana chez les rookies fut auteur d’un mauvais départ et à force de combativité sur ce tracé rapide pu revenir à la 10ème place. Au drapeau à damier, Benjamin Coisy l’emportait devant Fabien Izoir et leur aîné Serge Guidetty.


La finale de l’open nous réserva plus de rebondissements. C’est William Poll qui surprenait tout le monde au départ. Christophe Martin le dépassait rapidement imité par une meute composée de Vanni, Rouis et Coulon lancée à ses trousses. Manquait à l’appel : Demartis. Le pilote Yamaha avait totalement manqué son départ et faisait le forcing pour re-coller à la tête de la course. Martin était sous la pression de Vanni. Mais c’est Coulon qui en l’espace de deux tours fondait sur les deux leaders et prenait l’ascendant. Le pilote Suzuki était porté par une soif de revanche depuis la 1ère épreuve où malgré sa rapidité et n’avait ramené que de maigres points. Derrière, c’était au tour de Rouis de passait à l’offensive. Il dépassait Vanni puis s’imposait face à Martin qui semblait marquer un peu le pas. Demartis était finalement revenu sur les talons de Vanni sur lequel il prenait l’avantage dans les derniers instants de la course. Cyrille Coulon décrochait sa première victoire devant Alexandre Rouis et Christophe Martin.


Une pause s’imposait avant la super finale. Le programme était alors relayé par le team de Ramp de Xavier Fabre, où Jéremy Rouanet et Ludovic Guilloux accomplissaient des prouesses. Ils enchaînaient chacun des back flips parfaitement maîtrisés sur une longueur inhabituelle de 27 mètres. Le public jubilait.


La course reprenait alors, pour l’ultime débat de la soirée. Coup de théâtre au départ. Benjamin Coisy, placé totalement à l’intérieur était accroché et se retrouvait au sol. Il repartait bon dernier. Pendant ce temps, Cyrille Coulon sur l’élan de sa finale avait déjà pris les commandes et s’envolait seul en tête. Rouis occupait la seconde place devant Vanni une nouvelle fois aux avants postes. Demartis mieux loti qu’à la course précédente suivait juste après. Coulon semblait bien maîtriser la course. Demartis chassait les gros points et s’emparait de la troisième place. Coisy au milieu du trafic faisait un festival. Il avalait ses concurrents un par un. A un tel rythme qu’il pouvait prétendre à rejoindre le tiercé de tête. Rebondissement en tête lorsque Coulon se réceptionnait trop court sur un triple saut et chutait. Rouis et Demartis n’en demandaient pas tant et filaient en tête. Coulon repartait juste devant Guidetty mais préservait sa 3ème place. Nouveau coup dur pour Coisy, lorsqu’une glissade des deux roues dans une courbe rapide l’envoyait au sol.


Le terme de cette finale arrivait et Alexandre Rouis l’emporta devant Stephan Demartis et un Cyrille Coulon combatif qui fut touché à la cheville lors de sa chute. Coisy parvenait à se hisser finalement à la 7ème place. Même s’il accomplit certaines fautes, Benjamin mûrit et les deux remontées successives dont il fut l’auteur le prouvent et forgent son expérience.


Au classement général, c’est Rouis qui réalise le meilleur score et remonte à la 2ème place du classement provisoire derrière Demartis dont la régularité paye à nouveau en devenant le nouveau leader du championnat. En 125 Coisy prend déjà le large devant Brice Izzo qui préserve sa seconde place mais désormais talonné par un Guidetty omniprésent.


Classement 125 : 1. Coisy , 2. Izoird , 3. Guidetty, 4. Versace, 5. Lesage, 6. Mercadier, 7. Izzo, 8. Marrone, 9.Torres, 10. Vongsana, 11. Lopes, 12. Musquin, 13. Lefrancois, 14. Roux, 15. Boog


Classement Open : 1. Coulon , 2. Rouis , 3. Martin, 4. Demartis , 5. Vanni, 6. Paget, 7. Poll, 8. Musquin, 9. Nambotin, 10. Beaudouin , 11. Andreo, 12. Begue, 13. Hemery, 14. Huc, 15. Berthome


Classement Super Finale : 1. Rouis, 2. Demartis, 3. Coulon, 4. Vanni, 5. Guidetty, 6. Izoird, 7. Coisy, 8. Musquin Mickael, 9. Paget, 10. Versace, 11. Izzo, 12. Marrone, 13. Martin, 14. Poll, 15. Lesage


Classsement Championnat de France 125 : 1er Benjamin Coisy 66pts, 2ème Brice Izzo 42pts , 3ème Serge Guidetty 35pts, 4ème Fabien Izoir 30pts, 5ème Arsène Torrès 28pts, 6ème Julien Mercadier 25pts, 7ème Hervé Versace 19pts, 8ème Maxime Lesage 18pts, 9ème Khounsith Vongsana 17pts, 10ème Xavier Boog 14pts


Classement Championnat de France Open : 1er Stephan Demartis – 73pts, 2ème Alexandre Rouis 57pts, 3ème Pascal Leuret 50pts, 4ème Christophe Martin 47pts, 5ème Mickael Musquin 44pts, 6ème Cyrille Coulon 43 pts, 7ème Raphaël Beaudouin 33pts, 8ème Julien Vanni 24pts, 9ème Nicolas Delepierre 20pts, 10ème Christophe Nambotin 12pts


Info – photo copyright Orgacom

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password