Grand Prix de France, Pichon leader de l’équipe de France

Pichon_220605

Plus que quelques jours avant que ne soit donné, dès ce vendredi 24, le coup d’envoi du 46ème Grand Prix de France de Motocross. Avec le lancement des vérifications techniques débutera ce week-end qui s’annonce d’ores et déjà « historique » puisque pour la dernière fois de l’année nous pourrons assister au duel que ne manqueront pas de se livrer Mickael Pichon, Stefan Everts, Joël Smets et Ben Townley sur le nouveau circuit de St Jean d’Angely.

C’est Mickaël Pichon en personne qui a voulu lever le doute, en milieu de semaine passée, quand à sa participation à ce Grand Prix de France. Face aux rumeurs alarmistes lancées après son abandon en Italie, le Sarthois a confirmé sa présence à St Jean d’Angely, qui n’en sera pas moins sa dernière course de la saison. « Après avoir consulté le docteur Barthelemy, j’ai eu confirmation de ce que je redoutais : je dois subir une nouvelle opération au niveau de mon genou touché voilà maintenant deux ans en Allemagne. Les ligaments n’ont pas supporté le rude traitement qui leur a été infligé, et la douleur est aujourd’hui telle que je dois faire cette opération le plus tôt possible » confiait Mickael sur son site internet. Un instant programmée à la mi-juin, l’opération a finalement été reportée de quelques jours pour que Mickael puisse être au départ de ce GP de France. « Mon médecin estime que je ne prends pas de risques en roulant à St Jean et vis à vis de mes partenaires, de mes supporters et du club j’ai donc décidé de repousser l’opération pour être présent au Grand Prix de France. Je ne serais pas à mon meilleur niveau et devrais serrer les dents une fois de plus, mais je ferais comme toujours le maximum, » poursuivait le pilote Honda Movistar qui dès lundi 27 passera sur le billard. Fatigué physiquement et mentalement par cette blessure qui le gêne depuis plusieurs mois, Mickael avisera ultérieurement de la suite à donner à sa carrière. Continuera-t-il à disputer les GP ? Lui seul connaît la réponse, mais quand on voit à quel point il était compétitif depuis le début de saison alors qu’il roulait avec un handicap certain, on se dit qu’il peut encore écrire de belles pages dans l’histoire du cross !
 
Leader des bleus
Double champion du Monde, double champion des Etats Unis et multiple champion de France,  vainqueur de 35 Grands Prix tout au long de sa carrière, Mickael sera bien sûr le leader des bleus à St Jean. La trêve entre les GP d’Italie et de France lui aura permis de récupérer, et même s’il n’a pu s’entraîner comme il l’aurait souhaité nul doute que le sarthois sera une fois encore le principal rival de Stefan Everts. Il aura à ses côtés en catégorie MX1 Luigi Seguy (Yamaha n°7), Antoine Meo (Husqvarna n°26), Christophe Martin (KTM n°31), Cyrille Coulon (Suzuki n°32), Christophe Nambotin (Husqvarna n°45), Pascal Leuret (Honda n°47), Vincent Turpin (Suzuki n°55), Julien Vanni (Honda n°87) et Nicolas Delepierre (Yamaha n°89) qui espèrent tous figurer parmi les 30 pilotes qualifiés pour le GP à l’issue de la journée de samedi. Demaria et Bethys blessés, les « valeurs sûres » sont incontestablement Pascal Leuret (3ème d’une manche en Italie) et Luigi Seguy (2ème d’une manche au Portugal) qui ont tous deux le potentiel pour « accrocher » un podium ce week-end, soutenus comme ils le seront par le public connaisseur mais aussi patriote !
 
Un mondial MX2 décapant !
Dans la catégorie MX2 quatre des meilleurs espoirs tricolores feront leur rentrée après avoir manqué plusieurs GP pour cause de blessure : Sébastien Pourcel (Kawasaki n°12), Anthony Boissière (Yamaha n°29), Johnny Aubert (Yamaha n°50) et Frédéric Sandouly (Yamaha n°22) qui retrouveront en piste les « habitués » du mondial que sont Pierre Alexandre Renet (Yamaha n°24), Christophe Pourcel (Kawasaki n°33), Fabien Izoird (Suzuki n°55) et Michael Maschio (Yamaha n°71). Ils seront rejoints le temps de ce GP de France par nos meilleurs représentants en championnat d’Europe, Jeremy Tarroux (Kawasaki n°32) et Remy Annelot (Suzuki n°62) actuellement seconds et troisièmes du classement provisoire, mais également par Benjamin Coisy (Honda n°55) et Antoine Letellier (Yamaha n°110). Douze tricolores se retrouvent donc au départ des qualifications, et tous espèrent bien sûr passer ce cap afin d’être dimanche en lice dans le Grand Prix de France. Avec quels espoirs ? Sébastien (en Belgique) et Christophe (en Angleterre) Pourcel âgés respectivement de 19 et 16 ans ont déjà accroché un podium de GP à leur actif cette saison, et ne demandent qu’à récidiver, alors que de son côté Michael Maschio (Champion du Monde 2001) a lui décroché un podium de manche. Ce sont nos trois plus sérieuses chances, face à une déferlante Italienne comprenant notamment Cairoli, Chiodi, Guarneri, Philippaerts, Federici et Bonini, et à un quator tonitruant comprenant dans ses rangs l’Australien Andrew McFarlane, le Belge Cédric Melotte, les Britanniques Stephen Sword et Billy Mackenzie. Très disputé cette saison, puisque les quatre premiers du classement provisoire se tiennent à mi-championnat en onze petits points (il en reste 450 à distribuer !) ce mondial MX2 ne manquera pas, une fois de plus, d’action….
 
Townley en verve
Champion du Monde MX2 en titre, le jeune Néo-Zélandais Ben Townley (qui avait manqué de réussite l’an passé à St Jean) est monté cette année dans la catégorie supérieure, et avant de partir aux Etats Unis (ou il roulera l’an prochain) il s’affirme aujourd’hui avec Pichon et Smets comme le seul à pouvoir contrer Stefan Everts dans la catégorie MX1. Leur dernière confrontation s’est soldée par un 2-0 à l’avantage du Néo-Zélandais, qui pour sa dernière sortie en France entend bien jouer la gagne ce week-end encore. Excellent au Japon (ou une casse mécanique le priva de la victoire) et en Angleterre (ou il chuta au départ) c’est l’homme en forme du moment ! Maintenant il est sûr que ses aînés n’ont pas envie de voir ce « jeunot » enfiler les succès avant de filer aux USA, ce qui laisse augurer d’une superbe fin de saison même si Everts a pris le large au championnat.
 
Rappelons que l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 14 ans, les prix d’entrée étant fixés à 15€ (samedi), 30€ (dimanche) et 40€ (week-end). A ce prix vous aurez droit au camping et parking gratuit, à un concert gratuit samedi soir, a plusieurs exhibitions de free-style, et pourrez circuler librement tout autour du circuit et dans le paddock. Pour le confort du public un écran géant est mis en place et projettera les images du direct télévisé, alors que les pom-pom girls et un certain Francis Magnanou se chargeront de mettre de l’ambiance !
 
Renseignements et informations : MC Angérien, BP 85, 17416 St Jean d’Angely Cedex. Tel : 06 07 25 45 40 / Courriel : jm.boissonnot@wanadoo.fr 
Accréditations Presse : Mediacross, 4 rue Thomas, 76300 Sotteville les Rouen.
Tel 06 80 11 01 67 / Courriel : mediacross@onlinehome.de 
Site internet : www.motoclub-angerien.com 
Site internet officiel du Championnat du Monde de Motocross: www.motocrossmx1.com


Info, photo copyrights Mediacross

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password