Grand prix de France – St Jean d’Angely les 25/26 juin, le « Puy de Poursay » se refait une beauté

stjean_05_01_05

Devenu au fil des années l’une des places fortes du cross Français, Saint Jean d’Angely accueillera les 25 et 26 Juin prochain son huitième Grand Prix de France de Motocross. Neuvième des dix sept manches du championnat du Monde 2005, l’étape française se disputera sur un circuit du Puy de Poursay « newlook », digne du troisième millénaire !

Depuis sa création voilà maintenant plus de quarante ans, le tracé de Saint Jean d’Angely a subi de multiples transformations pour en faire ce site renommé souvent cité en exemple pour la qualité exceptionnelle de ses infrastructures. En concentrant leurs efforts ces dernières années sur ces infrastructures les responsables du club avaient, faute de temps et de moyens, levé un peu le pied côté aménagement de la piste. « On dit souvent qu’on ne peut pas être au four et au moulin simultanément, et il est vrai que depuis le Motocross des Nations en 2000 nous n’avions pas fait de gros investissements sur la piste elle-même. Cette fois il était temps d’agir, et comme en pareil cas à St Jean on a pris le taureau par les cornes » confie sourire aux lèvres le président Boissonnot. Touchés par les critiques émises par les responsables fédéraux lors du dernier GP, et quelques commentaires parfois acerbes de pilotes et journalistes, les membres du MCA sont aujourd’ hui passés à l’action pour que St Jean redevienne une référence en la matière.


Huit tonnes de matériau d’apport
En provoquant l’apport de 3000 m3 de terre et 2000 m3 de sable sur le circuit, ils ont clairement affiché la couleur : se donner les moyens de leurs ambitions ! Concrètement pas moins de 60% de l’ancien tracé va être modifié, et même la ligne de départ n’échappera pas à ce gigantesque chantier qui va permettre à St Jean de retrouver son standing. « Nous avons au sein du club travailler sur plusieurs projets, que nous avons présenté à Greg Atkins (responsable du tracé des pistes de mondial) et Dave Nicoll (directeur de course appointé par la Fédération Internationale) lors de leur venue à St Jean d’Angely courant novembre. Champion du Monde MX3 et sociétaire du club Yves Demaria était également de la partie, et en fin de journée le nouveau tracé était figé. Il n’y a pas une section du tracé qui ne subisse pas une modification, qu’elle soit mineure comme l’allongement de la ligne de départ ou majeure comme la suppression de la seconde boucle ou de la table en partie basse du circuit. Le tracé sera plus court (1550 au lieu de 1750m) et plus varié, car jusque là on lui reprochait de n’être qu’ une succession de montées et de descentes » analyse Jean Marie Boissonnot. « Tout au long de ces discussions, un impératif est resté : conserver l’un des atouts de notre circuit, son exceptionnelle visibilité pour le public. Les virages suivant le départ vont être modifiés, et devraient permettre au public d’être encore plus au cour de l’action ; le bac à sable cher à Didier Richard a été intégralement conservé, mais toute la partie ramenant les pilotes vers la ligne de départ a été changée. Mais outre le tracé lui-même, qui sera agrémenté de nombreux obstacles modernes comme une succession de grandes vagues dans la partie basse, nous travaillons également pour que le circuit offre plusieurs trajectoires, et de nouvelles possibilités de dépassement. C’est pour cette raison que nous allons recouvrir la majorité du circuit d’un mélange terre-sable que nous pourrons travailler aisément entre les courses. Actuellement nous avons une majorité de craie, et chacun doit savoir que ce matériau se travaille très difficilement » conclue le président tout en appréciant la dextérité de Claude Martineau en train de s’ affairer aux commandes d’une pelle de terrassement.


Pichon pour une revanche.
Malheureux en juin dernier avec cet incident technique qui le contraignit à l’abandon en seconde manche, Mickael Pichon aura une revanche à prendre à St Jean. Auteur d’une superbe fin de saison qui lui permit de décrocher une place de vice-champion derrière Stefan Everts, le double champion du Monde français sera avec la star Belge et le jeune néo-zélandais Ben Townley l’une des vedettes du Grand Prix de France MX1 que devraient également animer des garçons comme Joel Smets, Kevin Strijbos, Brian Jorgensen, Yves Demaria, Luigi Seguy ou Thierry Bethys. Les français seront présents en force dans la catégorie MX2, avec des valeurs sûres comme Mickael Maschio ou Pascal Leuret, et de sérieux espoirs comme Christophe et Sébastien Pourcel, Anthony Boissière ou Nicolas Aubin. Tous auront une rude opposition à terrasser, avec des gaillards comme Tyla Rattray (vice champion du Monde), Antonio Cairoli (« rookie » de l’année), Andrew McFarlane ou Mike Brown. Battus sur leurs terres l’an passé, les tricolores ont une revanche à prendre sur leur terrain !


Dix sept Grands Prix
Avec pas moins de 17 épreuves au calendrier, le mondial 2005 sera le plus copieux que n’ait jamais connu le championnat. Débutant à Zolder (Belgique) début avril et prenant fin six mois plus tard à Ballykelly (Irlande), le mondial fera cette année une incursion au Japon (fin mai) et en Afrique du Sud (mi-juillet). Neuvième manche de la saison, le Grand Prix de France marquera comme l’an passé la mi-championnat, à la veille des congés estivaux. Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte !


Renseignements et informations : MC Angérien, BP 85, 17416 St Jean d’Angely Cedex. Tel : 06 07 25 45 40 / Courriel : jm.boissonnot@wanadoo.fr Contact Presse : Mediacross, 4 rue Thomas, 76300 Sotteville les Rouen. Tel 06 80 11 01 67 / Courriel : mediacross@onlinehome.de
Site internet : www.motoclub-angerien.com


Info © Mediacross – Photo © Mx2k.com

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password