Fin prêt pour l’évènement supercross

Brown_22_10_03

Un peu moins de trois semaines avant que ne soit donné le coup d’envoi de sa 21ème édition (bon anniversaire !), le Supercross de Paris Bercy fait la une de l’actualité moto comme chaque année à pareille époque. Rien de plus normal d’autant que la formule mise sur pied l’an passé, donnant la part belle aux petites cylindrées et mettant en vedette les acrobates du free-style, est encore plus prometteuse et devrait ravir les milliers de spectateurs qui prendront d’assaut le POPB les 7, 8 et 9 novembre prochain.

David Vuillemin en vedette

Incontestable star des éditions 2000 et 2001 ou il avait tout raflé, David Vuillemin était le grand absent de l’automne dernier. Retenu aux Etats Unis pour préparer sa saison 2003, le « Cobra » n’avait pu venir se ressourcer à Bercy auprès de ses fans, et défendre son titre de « King of Bercy ». Ce sera chose faite dans quelques jours, David ayant décidé de relever le challenge et de revenir défier les jeunes loups du Supercross mondial. Pour le numéro 1 français aux Etats Unis le challenge est de taille puisqu’il s’alignera sur une 250 quatre temps totalement différente de la machine qu’il utilise en Supercross US. « Je ne vais pas avoir beaucoup de temps pour m’habituer à cette nouvelle moto, puisque je n’aurais que deux jours de testing dans les bras avant de m’envoler de Los Angeles, mais le challenge me motive. J’ai vécu des sensations uniques à Bercy, gagné plus souvent que n’importe qui, et connu de grands moments de bonheur avec ce public génial. Alors même si j’aurais moins d’expérience que mes rivaux habitués à rouler dans cette catégorie en débarquant au POPB, il va falloir compter sur moi…. » prévient l’ancien « King » que l’on n’avait plus vu en Europe depuis bientôt deux ans.

La nouvelle donne

Comme le laisse entendre David Vuillemin, Bercy a opéré une importante mutation l’an passé en recentrant l’épreuve sur la catégorie 125, ouverte (comme le prévoient les règles sportives applicables aux Etats Unis comme au Japon et en Europe) aux 250 quatre temps comme aux 125 deux temps. Vives, légères et maniables, ces machines sont parfaitement adaptées à des pistes comme celle de Bercy, qui est donc devenu LA course de l’année en se consacrant exclusivement à cette catégorie regroupant traditionnellement les jeunes loups de la discipline. Et pour ne pas être en reste avec cette évolution, les organisateurs de l’US Open de Las Vegas (dernière épreuve de SX aux Etats Unis) viennent d’introduire cette année les 125 à leur programme.

Deux « King » se défient

« King of Bercy » en 2000 et 2001, Vuillemin retrouvera sur sa piste le « King 2002 » qui n’est autre que le sud-africain Grant Langston. Tout juste sacré champion des Etats Unis de motocross 125, Langston a lui aussi accepté de relever le défi après avoir merveilleusement lancé sa saison 2003 en s’imposant ici même fin 2002. Fougueux, tenace et courageux (il s’était imposé l’an passé après s’être sévèrement brûlé au dos le dernier jour) le sud-africain sera le capitaine de l’équipe « Reste du Monde » managée par le britannique Kurt Nicoll. Cette équipe affrontera les équipes « Amérique » et « France » managées respectivement par Jeff Emig et Jean Michel Bayle, deux anciens vainqueurs de l’épreuve. Composées chacune de douze pilotes, ces trois équipes ambitionneront de succéder aux Etats Unis, lauréats l’an passé du classement inter-nations.

Trente six au départ

Trente six pilotes seront en piste chaque jour, pour tenter de décrocher la victoire dans cette finale qui clôturera une soirée bien agitée avec pas moins de sept courses au programme. Si les listes d’engagés ne seront closes qu’au tout dernier moment compte tenu des inévitables changements de dernière minute, le « noyau dur » du plateau est d’ores et déjà connu. Tenants du titre par équipe, les américains envoient une brillante sélection comprenant notamment Kelly Smith et Chris Gosselaar récents vainqueurs de l’US Open de Las Vegas, Mike Brown, Broc Sellards, Andrew Short, Josh Hansen, Danny Smith, Ryan Mills… Côté « Reste du Monde » sont annoncés aux côtés de Langston le grand espoir néerlandais Marc De Reuver qui fera ses grands débuts à Bercy douze mois après s’être imposé dans le premier supercross de sa carrière, le canadien Jean Sébastien Roy, les suisses Marc Ristori et Julien Bill, les sud-africains Wyatt Avis et Gareth Swanepoel, le portugais Rui Gonçalves, l’italien Davide Degli Espoti et la star espagnole Edgar Torronteras que l’on ne présente plus à Bercy. Troisième équipe en piste, la France aligne de sérieux « clients » derrière cap’taine Vuillemin : Stéphane Roncada et Steve Boniface débarquant eux aussi des USA, aux côtés d’Antoine Meo (vainqueur de la Coupe d’Europe de supercross), Pascal Leuret (Champion d’Europe de motocross), Antoine Letellier, Sébastien Pourcel, Serge Guidetty, Benjamin Coisy (Champion de France de supercross), Jeremy Tarroux et Rodrig Thain…..

Du free-style a gogo

Comme ce fut déjà le cas en Supercross il y a maintenant vingt ans, Bercy fut le premier à faire découvrir aux Européens le « free-style ». Si à l’origine il ne s’agissait que de rapides démonstrations permettant à quelques pilotes audacieux de prouver leur savoir faire, le free-style est devenu aujourd’hui une discipline à part entière qui réunit de véritables professionnels en ayant fait leur métier. S’entraînant spécifiquement pour cela ils ont rapidement élevé le niveau de la discipline, réalisant désormais des sauts que l’on ne pouvait encore imaginer il y a quelques années. Chouchou de Bercy, l’espagnol Edgar Torronteras sera l’une des grandes vedettes de cette édition, aux cotés de l’américain Mike « Mad Max » Jones, des français Jeremy « Jey » Lamblin et Emmanuel « Manu » Troux et du suisse Matthieu Rebaud qui effectueront chaque soir deux démonstrations pendant que les « supercrossers » reprendront des forces avant de se livrer de nouveaux duels épiques dans le chaudron parisien.

Des animations, toujours !

Fort chaque soirée de sept courses (trois demi finales, deux repêchages, un super repêchage et une grande finale sur 15 tours) et de deux démonstrations de free style, le programme durera quatre heures (présentation des pilotes dès 20h00 vendredi et samedi, 15h00 dimanche). Quatre heures durant lesquelles les animations ne manqueront pas, avec d’un côté les célébrissimes pom-pom girls que l’on ne présente plus et de l’autre les futures stars du minivert que l’on présente, eux ! Les futurs Vuillemin, Bayle ou Pichon seront en piste durant quinze minutes, et en surprendront plus d’un….

Réservation des places (Billets à partir de 37 euros) :

Directement à Bercy de 11h à 18h (sauf dimanche)

Par téléphone : 0 892 692 300 (0.34 euros la minute)

Sur Internet : www.ticketnet.fr

Chez Virgin Mégastore – Auchan – Galeries Lafayettes – Samaritaine – E.Leclerc – FNAC – Carrefour – Agences spécialisées.

Pour tout renseignement : 0825 840 701

Info MediaCross / Photo © TFS

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password