Supercross US Seattle : Seconde victoire de la saison pour Marvin Musquin

marvin-musquin-seattle

A trois courses du dénouement final, le championnat de Supercross américain a pris une tournure définitivement dramatique. Respectivement deuxième et quatrième de la finale, Eli Tomac et Ryan Dungey sont désormais à égalité. Le duel est bel et bien engagé et arbitré par un certain Marvin Musquin qui décroche une nouvelle victoire au terme d’une course en solitaire.

Seattle restera une course à part du championnat pour de multiples raisons. Pour nous autres français, Marvin Musquin y remporte se seconde victoire en catégorie reine au terme d’une course presque facile en tête, quoique la piste, faite d’une terre caillouteuse et humide, avait des allures de champ de bataille. Pour les américains, Seattle aura été l’épreuve la plus haletante de la série avec un scénario catastrophe du baissé de grille au drapeau à damiers.

Tout commence par une tôle de Dungey au premier virage après un accrochage avec Bogle et Barcia. Empêtré dans les blocs en mousse, il perd pas mal de temps à redémarrer sa machine et repart bon dernier. Deuxième fait stressant, le mauvais départ de Tomac qui ne pointe que 10e au premier tour alors que devant, Marvin Musquin se porte en tête en doublant Millsaps, auteur du holeshot. Une position qu’il affectionne particulièrement et qui lui permet de creuser rapidement l’écart sur ses poursuivants, Anderson et Webb. C’est là que le scénario tourne au sensationnel : alors que Dungey entame une de ces remontées fantastiques dont il a le secret, Tomac bute sur Webb qui veut sauver sa saison et défend son bifteack chèrement. L’officiel Yam repasse ainsi le pilote Kawa qui vient de lui glisser une belle attaque. De quoi déboussoler Eli qui s’en colle une belle, mais sans perdre trop de temps cependant puisqu’il repart devant Millsaps, cinquième. Ça reste tendu, surtout que Webb commence à perdre du temps sur Anderson qu’il avait surpris quelques tours plus tôt. Et que Tomac revient sur la tête de course. Que d’angoisse ! D’ailleurs, la physionomie de la course rechange presque de suite : au 16e tour, Webb se fait surprendre dans un virage par Anderson qui repique à l’intérieur et commet une grosse bourde. Il se rate sur l’enchaînement qui suit et finit à terre. A Jason la seconde place. Enfin, pas pour longtemps. Deux tours plus tard, Tomac lui assène le coup de grâce en le doublant proprement. Un enragé. Enfin, Dungey n’est pas mal non plus puisqu’il mange Millsaps pour le gain de la quatrième place ce qui lui permet de sauver l’égalité de points au provisoire avec son pote en vert.

En 250cc, le championnat revenait à l’ouest, et c’est le pilote Yamaha Aaron Plessinger qui en profite pour remporter son premier succès de l’année. Justin Hill et Mitchell Oldenburg complètent le podium.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password