Itw Fred Sandouly : On compte sur vous pour le SX de Riom, le 1er juillet !

frederic_sandouly

Bouger des montagnes

Il a mis le doigt dedans il y a 9 ans et depuis, il ne peut plus le retirer. Il s’est Frédéric Sandouly, ancien inter ayant signé de la belle perf en Mondial MX3. Et le truc dont il s’est épris, c’est l’organisation d’évènements. Après avoir été à l’origine des célèbres Mud Day en France, le voilà qui se lance avec son pote Raphaël Chanal, ancien rugbyman de l’ASM Clermont Auvergne, dans l’organisation d’une épreuve du SX Tour, à Riom, près de Clermont. Le 1er iuillet. Un vrai défi qui mérite qu’on lui tire notre chapeau !

 

Alors Fred, depuis quand tu t’es embarqué dans ce parcours du combattant qu’est l’organisation d’une épreuve du SX Tour ?

” Je préfère que tu dises vous puisque dès le départ, j’ai été associé à Raphaël Chanal dans cette aventure. On est potes depuis 15 ans, on co-organise l’Infernale depuis 9 ans, l’une des premières course dans la boue française et dès le commencement, le supercross est un projet qu’on a mené ensemble. Si je connais bien le milieu de la moto, lui apporte son oeil extérieur et évidement, son réseau puisqu’il a joué pendant 7 ans à l’ASM. Il a même été sélectionné en Equipe de France donc, il sait ce qui fait le succès d’une épreuve sportive d’ampleur. C’est pour cela que je voulais qu’il assiste au SX Tour à Estillac et à La Tremblade. Pour qu’il m’aide à comprendre ce qui fait de ces épreuves des réussites. En tout cas, pour répondre à ta question, on a attaqué l’organisation de ce SX en septembre 2016. Le temps de trouver un site adapté et forcément, boucler le budget.”

Justement, tu as trouvé ton coin de paradis ?

” Je pense que oui. On a dégoté l’endroit parfait, à Riom, au nord de Clermont Ferrand (63). A deux minutes de la sortie d’autoroute, 400 mètres de la gare, à deux heures de Lyon, quatre heures de Paris… On y dispose d’un endroit suffisamment grand pour y faire une piste de 60 mètres de large et 110 de long. Bref, on y fera un beau circuit (cf le croquis).

Et pourquoi attaquer par une épreuve du SX Tour d’emblée ? Ce n’est pas se mettre encore un peu plus de pression car ça coûte plus cher qu’un simple SX national ?

” C’est vrai mais d’un côté je travaille déjà avec la fédé en assurant la détection des espoirs en motocross avec Pascal Finot et de l’autre, je connais bien les frères Fouchet, les promoteurs de la série. Ils connaissent bien leurs jobs donc, je considère que faire affaire avec eux, c’est déjà une garantie de succès. Et puis, j’ai également discuté avec Josse Sallefranque qui organise la Coupe Pro Hexis Supercross et ce n’était pas beaucoup plus cher d’avoir le label championnat de France. Un marquage qui fait toujours bien sur les affiches promotionnelles. Bref, voilà pourquoi Riom sera intégré au championnat de France. Même si ça coûte 20 000 euros de plateau, plus des frais en rab.”

Justement, on peut connaître le budget total d’une telle course ?

“Oui ! Sachant qu’on est parti d’une feuille blanche car la piste n’existait pas, le budget avoisine les 240 000 euros. Si l’on ne monétise tout, évidemment. C’est pour cela que l’on démarche depuis septembre, octobre et novembre, la période à laquelle on peut espérer décrocher du sponsoring. C’est un gros boulot, mais j’avoue qu’on a eu la chance d’avoir pour soutien la ville de Clermont, plus Claude Michy qui connaît bien ces dossiers puisqu’il organise le GP de France de vitesse au Mans. Autre chance, il y a ici des puissants de la moto, comme Michelin et Dafy. Et j’ai toujours eu de bonnes relations avec Yamaha. En tout cas, c’est beaucoup de temps, beaucoup d’investissement personnel. Là, je sors de ma troisième réunion préfectorale pour régler les histoires des parkings, rien n’est simple ! “

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password