Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /var/www/vhosts/vintage-magazine.fr/0/httpdocs/wp-content/plugins/wp-views/vendor/toolset/toolset-common/lib/enlimbo.forms.class.php on line 930
42e Enduropale : Daymond Martens s’impose ! – Mx2k

42e Enduropale : Daymond Martens s’impose !

martens

Martens première !

Auteur du holeshot, Daymond Martens a réalisé une course magnifique pour remporter son premier Enduropale et signer, par la même occasion, un doublé en enlevant également le titre de champion de France des Sables. Pour autant, le jeune belge de 21 ans n’a pas eu course facile. Il a déjà dû se départir de Camille Chapelière avec qui il a entamé une belle bagarre en début de course jusqu’à ce que le français percute un pilote retardataire et soit contraint à l’abandon, dès le deuxième tour. Ensuite, c’est Steve Ramon qui lui a mené la vie dure. Le double champion du Monde flamand s’est vu pousser des ailes et a réalisé la première demi-heure en tête de la course, avant de devoir lui aussi abdiquer après un accrochage avec un concurrent. Troisième coriace à donner du fil à retordre au jeune wallon, Yentel Martens qui, à la faveur des ravitaillements réussira à se créer une avance de 40 secondes sur un surprenant Richard Fura, vaillant pendant une heure et demi. Mais l’officiel Honda s’est luxé l’épaule le week-end dernier et commence à souffrir physiquement. Mais il était écrit que cette édition serait celle du pilote Yamaha qui avait déjà flirté avec la victoire en 2015. Solide, appliqué, fluide, Daymond s’empare finalement de la tête et commence à se préserver une confortable d’avance sur le second et favori, Adrien Van Beveren. A une heure de l’arrivée, son avance monte même jusqu’à 40 secondes.

Un final sympathique !

C’est là que les choses se compliquent pour le petit belge qui voit le triple vainqueur de l’Enduropale, Adrien Van Beveren enclencher la surmultiplié et grignoter les secondes par grappe. 30 secondes, 25, 20, l’écart qui sépare les deux hommes fond comme neige au soleil pour se réduire à 18 secondes à l’entame de la dernière boucle. Le final s’annonce grandiose, surtout qu’AVB poursuit son effort pour pointer le museau de sa Yam dans l’aspi du leader. La tension est à son comble, le public gonflé par un Magnanou des grands jours pousse l’enfant du pays qui revient même jusqu’à 5 petites secondes du leader, sous pression. D’ailleurs il se couche dans un virage. Et c’est là que le plus étonnant se produit. Sans doute surmotivé par la perspective de placer une attaque sur le belge, Adrien Van Beveren croise les skis lors d’un freinage, se couche et cale sa moto… Qui ne repart que péniblement. Le chat n’a pas mangé la souris ! C’est elle qui remporte ce 42e Enduropale avec la manière. Et beaucoup d’émotion. A 21 ans, il vient de vaincre ce qu’il estimait sa principale faiblesse, un manque de confiance en lui et peut maintenant, rêver à d’autres victoires ! Une bonne affaire pour Yamaha qui vient de signer sa sixième victoire consécutive sur la Classique nordique.

 

 Tous les résultats sur

http://www.courses-sur-sable.fr/resultats

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password